Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Arsinor : Tristes Tropes ou la Victoire aptère
 Publié le 31/01/18  -  8 commentaires  -  976 caractères  -  153 lectures    Autres textes du même auteur

Abécédaire pour le temps présent.


Tristes Tropes ou la Victoire aptère



un Agitateur consensuel
un Bouclier de porcelaine
un Cadre explosif
un Don Juan sage-femme
une Étiquette fabriquée en Europe
un Freluquet rassurant
Ganesh sur la croix
un Hôtel délocalisé
un Icare panoramique
un Jaguar en fauteuil roulant
un Kilomètre de justifications
des Loisirs obligatoires
un Marathonien ventripotent
une Nanoseconde téraclochardisatrice
de l’Or en plastique
un Pilote de compagnie
un Quidam le pion
un Relaps contrit
un Squatteur en terrain miné
une Trompette avec des écouteurs
de l’Uranium dans un bidonville
et la Victoire aptère.

C’est touchant d’hésiter avec des fleurs et des chocolats, au lieu d’hésiter entre les fleurs et les chocolats. Valentin en fit autant. Ferment la marche

un Whisky désinfectant
des Xénophobes invasifs
un Yacht payé avec des allocations et
une Zone d’émerveillement prioritaire.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Brume   
13/1/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Poème que je qualifie de farfelu. Ne pas s'attendre à qu'il me mène à une réflexion, juste divertir, et c'est très bien aussi. La poésie ce n'est pas que du sérieux.

En revanche je trouve les associations d'images assez inégales niveau qualité selon mon point de vue.
Il y a du génial "un Squatteur en terrain miné " de l'humour " un Jaguar en fauteuil roulant" et du bof " un Pilote de compagnie" à l'obscure "une Nanoseconde téraclochardisatrice".

Je ne vois pas à quoi est accordé ce verbe au pluriel "ferment la marche ". D'ailleurs surprenante cette strophe décalée qui arrive comme ça, entre ces énumérations décalées à leur manière. Passage du coq à l'âne, d'un ton à un autre, qui m'a fait sourire.
Étonnant ce choix de mettre une majuscule aux premiers mots qui sont alors suivis soit par une préposition soit par un article.

Bon j'ai aimé sans plus. Une bonne lecture.

   Queribus   
22/1/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

Un côté inventaire à la Prévert toutefois, vers la fin, la construction est plus originale: une ligne puis quatre "vers" Et pourquoi ces capitales d'imprimerie à Bouclier, Cadre, Étiquette, etc, qui n'apportent rien de plus au texte? Le vocabulaire est original et très imagé mais j'ai trouvé à la plupart des mots un côté abstrait..

En résumé et ça n'engage que moi bien-sûr, un résultat moyen.

   bipol   
31/1/2018
Un commentateur perturbé

par une après-midi d'hélicoptère dévissé

dans la baignoire d'un contrôleur de clairon

   papipoete   
31/1/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Arsinor
Ce pourrait être une méthode pour apprendre l'alphabet, que de donner ainsi à chaque lettre une image colorée, rigolote, triste, ou facétieuse ! Mais le burlesque peut toutefois déstabiliser et laisser pantois ...
La phrase " charnière " des fleurs et chocolats semble posée là comme une mouche sur la soupe, à moins que l'auteur à cet endroit, voulut reprendre son souffle ?

   PIZZICATO   
31/1/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Cette énumération de " tropes " ne m'a pas beaucoup séduit.
Certains m'ont semblé bien dans l'esprit comme " une Étiquette fabriquée en Europe " mais plusieurs m'ont paru approximatifs.

Je n'ai pas non plus perçu le but final de ce texte.

   Pouet   
1/2/2018
Bjr,

Une "liste- abécédaire-oxymore" ou trope selon le titre, sur le thème du Monde et du social, enfin ce que je capte par ci par là.

Bien aimé la "victoire aptère" et le "xénophobe invasif" (qui m'a fait penser à Coluche) .

"Un quidam le pion"? Z'êtes sûr de vous pour le jeu de mollet là?...

Juste pour la fin, on ne dit plus ZEP mais REP. (depuis 2015.)
Le "Z" est à actualiser donc.

Un truc sur les acronymes éternels peut-être?...

Voilà je n'ai pas bien saisi la finalité de l'exercice, mais le faut-il?

   Anonyme   
1/2/2018
 a aimé ce texte 
Pas
J'ai fait plusieurs lectures, me disant que j'étais peut-être passé à côté de quelque chose, mais je suis désolé rien ni fait, je ne lis là que des mots liés les uns aux autres, sans vraiment d'intérêt, quant à l'aspect poétique, je n'en pas trouvé.

L'abécédaire n'est pas chose aisé, la "rigidité" de cette contrainte ne permet pas toujours de créer de réelle émotion.

Même en cherchant du mieux que je pouvais au cœur de vos associations de mots, je n'ai pas trouvé une formule qui m'est convaincu.

   Jocelyn   
2/2/2018
J'ai aimé l'anaphore. Ça ne réussit pas toujours mais ce cas ci j'ai eu du plaisir à lire. après c'est vrai, on ne sait pas saisir le sens du texte, j'ai cru y trouver un certain romantisme des relations modernes, mais je ne sais pas si je suis dans le bon. pour le reste j'ai apprécié la lecture, merci pour le partage!!


Oniris Copyright © 2007-2018