Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Adieu
 Publié le 14/01/18  -  12 commentaires  -  1067 caractères  -  230 lectures    Autres textes du même auteur

À un chanteur connu.


Adieu



https://ahp.li/5765ff977c7779899ff5.mp3
Musique, arrangements et chant : Michel Bonnassies


Longtemps j'ai recherché
aux horizons lointains
les mots qui me manquaient
pour bercer mon chagrin
ils sont venus du vent
qui revient du bon temps
celui qui chasse le noir
de notre désespoir

les mots ont retrouvé
d'autres mots malheureux
ensemble ils ont formé
des larmes dans mes yeux
chacun représentait
un maillon de ma vie
en formant le collier
des pierres d'harmonie

la rivière est allée
se jeter à la mer
cet océan de paix
issu de l'univers
chacun des mots brillait
de l'éclat de l'été
avec des sons d'amour
illuminant ce jour

ils sont venus de loin
avec leur cœur ouvert
entamant le refrain
menant au cimetière
et j'ai lancé ma fleur
comme on lance son âme
au beau milieu des pleurs
vers sa petite flamme


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Mokhtar   
26/12/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Quand pour elle sonne le glas de la vie qui s’enfuit, toute une génération voit « disparaître » ses repères, « les maillons de sa vie ».

Et quand tout a été dit, quand tout a été commenté, quand tout a été célébré… quant les preuves d’amour ont glissé vers la mer, le poète affligé y va de son hommage léger, avec son petit poème, avec sa petite chanson. Parce que lui seul est capable de dessiner le nuage sensible qui survole les grandes peines avec délicatesse.

Hommage joliment chanté, c’était bien le moins qu’on puisse faire en cette circonstance.
Mais le texte peut se passer des notes. Il chante bien, il chante juste, il chante avec finesse et élégance.
Comme la fleur, il est lancé « comme on lance son âme au beau milieu des pleurs vers sa petite flamme ».
Merveilleuse dernière strophe.

Comme il est bien que ce poème soit offert avec un peu de recul par rapport à l’évènement.
Comme un point d’orgue.

   Marite   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Tout en douceur et délicatesse, cet hommage, comme un baume, apaise la douleur des coeurs inévitable lors de ces récents adieux ... J'ai d'abord apprécié pleinement les mots mais l'accompagnement musical, bien qu'agréable, ne m'a rien transmis de plus.

   leni   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Salut mes amis bipol et Michel
Des adieux en tristesse

et j'ai lancé ma fleur
comme on lance son âme
au beau milieu des pleurs
vers sa petite flamme
Le texte est d'une belle sobriété ET ainsi va la vie elle s"en va avec une lfleur ET larmes forment un collier tout simplement La musique et le chant de Michel font très justement l'écho de la tristesse
Bravo pour ce duo
Mes amitiés LENI

   papipoete   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour bipol
un hommage à un chanteur disparu, célèbre ou pas, qui laisse bien des regrets au coeur de son admirateur !
Et dans les mots retrouvés avec d'autres, maillons d'un collier de mélancolie, un refrain d'adieu est né pour rejoindre d'autres chants tristes jusqu'à la dernière demeure .
L'ultime strophe est celle que je préfère .

   Cristale   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Les mots...
"chacun représentait
un maillon de ma vie"
...que c'est bien dit Bipol.

Un poème touchant, finement écrit. L'hexasyllabe rend le rythme du bercement de l'eau de la rivière qui s'en va vers l'océan ainsi que les pas lents et lourds de chagrin du narrateur accompagnant le défunt.
"et j'ai lancé ma fleur
comme on lance son âme"

"vers sa petite flamme"
...très joli.

L'absence de hiatus donne à ce poème une fluidité quasi parfaite, les sonorités des finales ont un petit quelque chose d'aérien qui confère à l'ensemble une impression de se déplacer dans l'espace comme cette âme dont la fleur lancée serait la métaphore.

Bravo à Michel pour son ensemble musical. Il a su s'approprier les mots et les rendre à leur auteur comme l'on offre un bouquet d'amitié et de réconfort.

Bravo et merci Bipol.
Cristale

   PIZZICATO   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un fort beau texte pour traduire cet hommage, discret, sans pathos et empreint de sensibilité. De belles images comme (entre autres) :

" les mots qui me manquaient
pour bercer mon chagrin "

" ils sont venus du vent
qui revient du bon temps
celui qui chasse le noir "

" chacun représentait
un maillon de ma vie "

Michel a choisi une musique alerte ; c'est bien pensé, afin d'éviter le sombre de la situation.

Un bel opus ; bravo à vous deux.

   Louison   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai d'abord lu sans écouter la musique, avec ma propre musique en tête, j'ai été séduite par la douceur qui émane de ce joli poème.

et j'ai lancé ma fleur
comme on lance son âme
au beau milieu des pleurs
vers sa petite flamme

C'est très beau! j'ai bien aimé aussi ...chacun représentait
un maillon de ma vie
en formant le collier
des pierres d'harmonie

Ces maillons d'une vie, je les trouve si bien dits, c'est tout à fait ça.

La musique et la voix sont bien choisies parce qu'on conserve la douceur, voire la paix qui se dégage de ce moment.

Merci beaucoup pour ce beau moment de lecture.

   Ithaque   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Des mots de tous les jours, qui s'imbriquent harmonieusement . Ces mots sont, selon moi, à eux seuls, "accompagnants". Pour renforcer cet atout,je les aurais bien imaginés, non pas chantés mais dits, au rythme lent de l'hexasyllabique, avec la même musique - moins rythmée- en fond sonore.
Il n'empêche que cet ensemble, tel qu'il nous est donné, fonctionne bien, sans surcharge ni rature.
Joli travail, bravo !
Ithaque

   Gouelan   
14/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bel hommage en colliers de perles.
Les larmes, la rivière, l'océan.
Les larmes sont un reflet d'amour.

Les mots coulent avec des éclats de tristesse mêlés d'été.

On n'oublie pas.

   bipol   
15/1/2018

   Quidonc   
16/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Bien que n'étant qu'un admirateur modéré de feu Monsieur Hallyday,
j'ai beaucoup aimé votre dernier hommage.
Il y avait de la ferveur, de la retenue, du respect et ... bien sur beaucoup de poésie.
Je n'ai pas compris cependant pourquoi "petite flamme" dans le dernier vers. Pourquoi pas la "dernière flamme".

A vous lire et relire
Quidonc

   Marie-Ange   
16/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Des mots sincères, généreux pour un bel hommage.

Les images viennent aisément, portant et montrant l'émotion avec une humble simplicité, c'est très touchant.

Le texte est d'une grande fluidité, ce qui est exprimé, l'étant bien clairement, peu à peu je suis gagné par l'atmosphère créée.

J'ai partagé ce moment, au travers de mes propres souvenirs.

Je me suis davantage attardé sur les mots, mais la composition
est en parfaite accord avec ce poème.


Oniris Copyright © 2007-2018