Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Je m'en vais
 Publié le 10/01/14  -  8 commentaires  -  914 caractères  -  211 lectures    Autres textes du même auteur

Je t'offre ces quelques fleurs.

Musique Nicolas Rugolo chant Éric Lenoir
http://www.aht.li/1991560/je_m-en_vais_V_3_1.mp3

http://youtu.be/RfFRbU_Ym-I


Je m'en vais



Je t'offre ces quelques fleurs
Je t'offre cette chanson
Pour te sécher les pleurs
Car je m'en vais Manon
Je te donne mon soleil
Qui charmait ton sommeil
Je te laisse le banc
Où nous étions amants

Je te donne le banc
Où nous étions amants

Je t'offre ces quelques fleurs
Je t'offre cette chanson
Pour te sécher les pleurs
Car je m'en vais Manon
Nous nous sommes aimés
D'amour d'éternité
Mais je ne ressens plus
Tout ce qu'on a vécu

Mais je ne ressens plus
Tout ce qu'on a vécu


Je t'offre ces quelques fleurs
Je t'offre cette chanson
Pour te sécher les pleurs
Car je m'en vais Manon
C'est fini le chemin
Je m'en vais dès demain
Je traverse les frontières
Courir seul sur la terre

Je traverse les frontières
Me perdre sur la terre


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
29/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

J'ai commencé à lire et le texte ne m'a rien inspiré.
J'ai donc écouté.
Et là évidemment tout change.
La voix est belle, les paroles emportent.
C'est d'une tristesse infinie, très émouvante.
Je comprends bien le climax mais je trouve que cela manque de - oserai-je le dire ? - de... punch.
C'est beaucoup trop lent et trop "triste". Que diable ! Ce type quitte Manon parce qu'il ne ressent plus ce que tous les deux ont vécu, le moment est poignant mais c'est son choix et ce qu'il veut, le but de la manoeuvre, c'est vivre - et probablement conquérir : "me perdre sur la Terre " il devrait donc - quelque part - positiver.

Même Gainsbourg avec sa chanson "Je viens te dire que je m'en vais" y met du rythme et de l'énergie, son "héro" est tourné vers la suite, vers l'avenir, vers le bonheur qui n'est plus avec Manon. Il est rempli d'énergie - et aussi de tristesse, d'où certainement, toute la difficulté de trouver le bon rythme.
Ici, j'ai eu l'impression que Manon était morte, que c'était elle qui l'avait quitté.

   senglar   
10/1/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Bipol ou plutôt Bonjour vous trois :)


J'aurais vu ça plus léger, plus chansonnette que chanson. Sans doute est-ce dû au prénom Manon plus marqué Comédie que tragique, tout au moins en chanson.

Je m'étais dit de prime abord : Petit texte sans prétention, pas une comptine mais quelques moutons ne m'auraient pas surpris outre mesure (lol). Mais (donc) la musique et l'interprétation le rendent plus lourd de sens. C'est le choix de N. Rugolo et d'E. Lenoir. De ce point de vue tous deux sont bien entendu remarquables. D'où ma note bonus. Lol

Reste à mon avis à troquer Manon pour Roxane ou Julia :)


Brabant

   leni   
10/1/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
a bipol vanii et eric
Un sujet très souvent abordé Texte clair un peu répétitif mais ça passe cool La seule phrase qui me gène c'est :je te donne le banc
La musique de Vanii est jolie Le chant d'Eric est bien nuancé C'est rare de vous voir ensembleUn excellent moment Salut à vous trois Leni

   funambule   
10/1/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Charmant de A à Z en passant par ma musique et le chant... mais cette nostalgie actée et consensuelle est vue et revue. Quelques lourdeurs sémantiques, trop de "te/t" dont une grande partie est escamotable. Pas de surprise, de contrepied, ça déroule tout du long sur le même ton effeuillant (effleurant même); un manque de profondeur que la délicatesse de l'émotion sauve un peu... mais pas totalement. Eric et Nicolas suivent mais ne peuvent compenser le manque d'aspérités du texte (j'entends cependant que c'était le but de l'auteur). C'est aussi agréable (il faut le dire) que vite oublié.

   Ioledane   
10/1/2014
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai le défaut de lire les textes de chansons comme les autres textes et de ne pas écouter - c'est peut-être pour cela que mon appréciation différera quelque peu des précédentes.

Je trouve ce texte assez plat, sur un sujet en plus très rebattu. La simplicité peut être très belle lorsqu'elle s'assorti de quelques jolies trouvailles ; hormis à la rigueur "Je te donne le banc où nous étions amants", je n'en ai guère relevé ici. Pour le reste, les clichés abondent ("Je t'offre ces quelques fleurs", "Je t'offre cette chanson", "Car je m'en vais", "sécher les pleurs", "je te donne mon soleil", "Nous nous sommes aimés" etc.) et certaines tournures manquent de grâce ("je ne ressens plus / Tout ce qu'on a vécu", "C'est fini le chemin").

Donc désolée, mais je n'ai pas été transportée.

   PIZZICATO   
10/1/2014
Les talents associés de Eric et Nicolas, pour la mise en musique et interprétation, font oublier la faiblesse du texte.
Mais, une chanson est un tout et se doit d'offrir un certain équilibre.
Je m'abstiendrai donc.

   meryem05   
24/4/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
j'aime bien c'est plein de bons sentiments ce qui est important j'ai pu arriver au contexte et je sens que votre poème parle d'une histoire réelle

   Anonyme   
15/1/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
C'est très émouvant, les mots coulent comme des pleurs à l'intérieur de nous, la tristesse nous enveloppe, peu à peu, magnifique écrit.


Oniris Copyright © 2007-2018