Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
bipol : Le secret
 Publié le 23/08/18  -  17 commentaires  -  715 caractères  -  263 lectures    Autres textes du même auteur

Tout n'est pas dans les Écritures...


Le secret



Introduit dans les plis
du voile de la vie

il y est enfermé
le vent peut l'emporter

il a en lui l'essence
des métaphores de Dieu

au fond de la Thora
du Coran de la Bible

sa trajectoire divine
est une poésie

avec de belles images
de l'univers des songes

les épopées des hommes
traduisant leurs visions

mais l'essentiel est où
cet esprit de mémoire

le lien de l'infini
qu'il soit petit ou grand

celui de la conscience
le reflet de notre être

l'amour universel
enfermé dans notre âme

celui qui veut la paix
éternelle de l’instant


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Eclaircie   
6/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Bonjour,

Un poème religieux ?
C'est ainsi que je le lis.
La disposition en diptyque est monotone et ne me semble pas vraiment justifiée.

Les écritures ? les saintes écritures ?
Je trouve ce poème un peu trop "sermoneur" et pas assez poétique à mon goût, un peu comme si ce narrateur ne me laissait pas le choix de mes propres croyances.

   Provencao   
7/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"l'amour universel
enfermé dans notre âme

celui qui veut la paix
éternelle de l' instant "

J'ai beaucoup aimé ce secret, qui se veut inexprimable ou impossible d'être exposé ...; une belle expression extérieure de l'intérieur.

"l e lien de l'infini
qu'il soit petit ou grand" ce lien s'avère être au-delà du monde, celui du poids de l'éternité elle-même.

Un joli fantasme du secret en vos vers où se pose la question du lien à la confession.

J'ai beaucoup aimé

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   lucilius   
11/8/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour, je ne suis pas friand des textes sans ponctuations qui donnent parfois l'impression de phrases enchevêtrées ou de tournures maladroites. Pourtant ce secret métaphorique émergeant de la genèse comme la "vraie" vérité est un sujet fort que cette transcription révèle, à mon sens, un peu trop timidement.

   Brume   
11/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

J'ai adoré lire le mystère du secret...jusqu'à "avec de belles images de l'univers des songes ". Ensuite j'ai perdu le fil conducteur. Il faut dire que une strophe de 2 vers ce n'est pas toujours évident de garder la continuité pendant la lecture.

Mais je retiens l'essence de votre poème, dont le message semble être d'une belle sagesse; d'amour et de paix. Mais je pense que cette mise en page ne met pas en valeur le message que vous souhaitez transmettre.

Les vers sont très beaux, une atmosphère chaleureuse se dégage de votre poème.

   Marite   
23/8/2018
Bonjour Bipol. La forme de ce poème avec le découpage excessif des vers et des strophes m'a un peu perturbée dans la perception du message de l'ensemble. Il me semble qu'un phrasé plus ample amènerait davantage au ressenti et à la réflexion. Par exemple :
- Introduit dans les plis du voile de la vie
il y est enfermé le vent peut l'emporter
... etc
Tel que présenté, "le secret" ne m'apparaît pas avec une grande évidence.

   Willis   
23/8/2018
Texte naïf ... Des mots qui se suivent, sans poésie.
Parler d'un éventuel créateur, des arcanes des cieux et surtout faire ressentir au lecteur, une raison à la vie, le doute éprouvé, l'espoir ... Voilà, à mon avis, ce qui aurait pu captiver.

   jude-anne   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Cher Marc,
J'ai aimé ce questionnement sur le sens de la vie qui reste bien caché dans les détours de vos vers.
Malheureusement une maladresse à la 8ème strophe vient gâcher la clarté de la lecture. Un "dans" à la place du "où" et la lecture serait plus fluide. Ce n'est que mon humble avis.
Au plaisir de vous lire

   Coeurdeloup   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

Les deux premiers vers auguraient d'un voyage vers le silence…

Malheureusement, la suite m'a déçue… Trop saccadé et j'y ai trouvé plus de références à la religion qu'au silence.

La forme, sans ponctuation et ce découpage de deux vers en deux vers enlèvent de la fluidité à votre texte. Mais ceci n'est qu'un ressenti d'un apprenti onirien qui a encore beaucoup à apprendre.

   Fowltus   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Ma première impression est celle d'un chapelet d'idées réalisé à l'emporte pièce tant les segments qui le composent sont courts.
Je crois qu'il manque de l'amplitude pour que chacun puisse s'y retrouver.
L'universalité des sentiments qui nous animent (l'amour que vous citez est bien sûr le plus grand d'entre eux) ne peut à mon sens pleinement se partager sous l'angle que vous avez choisi.
Je ne pense pas non plus que 'l'épopée des hommes' soit résolument la traduction de belles images divines, ou il faut en oublier un certain nombre et ne garder en mémoire que celles qui affermissent nos convictions.
Bref, vous me laissez sur le bas-côté de votre poème alors que j'aurais aimé être dedans.
A vous lire.

   papipoete   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour bipol
En l'espèce, point de notes de musique pour accompagner ces distiques ; un peu comme les 10 commandements, ces petits vers nous dictent les bons plis, les us et coutumes apprises, la voie à suivre si l'on veut que règnent paix et amour .
Une sorte de page de révision du catéchisme, tirée de la Thora, du Coran ou de la Bible, que l'on pourrait mettre en application ... ou non !
La 8e strophe bute à ma lecture, comme s'il manquait un élément à la phrase ?

   bipol   
23/8/2018

   Anonyme   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
le quatrième et le huitième vers detruisent la comprehension de ce poème, je pense.
"au fond de la thora
du coran de la bible"
"mais l'essentiel est où
cet esprit de mémoire"
le lecteur est donc obligé de ponctuer le texte à la place de l'auteur ?
c'est une perte de temps à courir derrière le rythme que l'auteur, se doit de determiner pour que son texte ait un peu plus d'originalité.

ce poème renferme un très bon message. hélas! qui se trouve presque avaler dans le manque de rythme.
pour moi, c'est tout ce qu'il y a à modifier pour offrir, au publique, un texte montrant quelques signes de bonne volontée pour dévenir un bon poète, ce que nous recherchons tous sur ce site.

jerusalem
merçi

   leni   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
ce texte a une portée universelle


il a en lui l'essence
des métaphores de Dieu

sa trajectoire divine
est une poésie

avec de belles images
de l'univers des songes

l'amour universel
enfermé dans notre âme

c'est un texte mystique et profond

A méditer

J'ai beaucoup aimé MERCI AMI LENI

   PIZZICATO   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
" au fond de la Thora
du Coran de la Bible
sa trajectoire divine
est une poésie "
Pour ma part, ce passage incite à réfléchir sur l'universalité de ce " secret ".

Un sujet délicat, traité avec simplicité, sans prosélytisme aucun.

   josy   
24/8/2018
oui effectivement un peu à l emporte pièce
cet écrit qui n est pas pour moi de la poésie
"l infini petit ou grand"
"la trajectoire divine"
"l amour unniversel"

tant de fois écris
j ai pas pu soupirer sur un mot joli
inédit ou une pensée joliette

sans doute une autre fois....

   BlaseSaintLuc   
26/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
pour moi, ce texte est plus Philosophique, que religieux, mais les deux thème étant proche , En fait la philosophie parle DE Dieu.
Et la foi parle A Dieu, AVEC Dieu.

La différence, c'est dans la relation :

la foi n'est pas qu'un savoir ou une croyance, mais bien une implication dans un dialogue avec un dieu,

le monologue du philosophe cherche des réponses ou proclame des certitudes face au vide ou face à lui-même.

philo poétisé , l'homme dans sa recherche de l'amour universel, de la paix , et d'un dieu .

   Quidonc   
31/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Aborder la spiritualité, les questionnements existentiels de l'homme sur justement sa condition humaine, n'est pas une chose facile. On n'est vite catalogué dans un cadre ou un autre, alors qu'on cherche simplement des réponses à défaut de certitude. Finalement, la question de Dieu dépasse la question des religions (y compris l'athéisme). Quoi qu'on en pense, l'homme est loin d'être parfait et donc aucune religion ne peut-l'être et seul l'Amour est vérité.
N'est-ce pas là le secret?
Sujet difficile mais au final un texte réussi.


Oniris Copyright © 2007-2018