Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Le temps
 Publié le 13/02/15  -  12 commentaires  -  1082 caractères  -  278 lectures    Autres textes du même auteur

tenir en moi l'insaisissable
qui dit adieu à chaque instant


Le temps



http://www.aht.li/2478182/LE_TEMPS_-_BIP-1-.mp3

Musique de Jean-Marie Djibedjian



Courir après après mon ombre
sentir le temps me dépasser
compter les heures et les secondes
être essoufflé par les années

toucher du doigt ce qui m'attend
tenir en moi l'insaisissable
qui dit adieu à chaque instant
vouloir le rêve plus lentement

interroger le temps qui passe
pour lui parler le cajoler
le retenir entre mes mains
pour qu'il m'incite à espérer

dire à la vie qui s'évanouit
encore un peu de paradis
j'ai des destins qui m'abandonnent
les jeux sont faits la cloche sonne

mais un grand bruit tourne mon cœur
je sens en moi pousser des fleurs
mes grands soleils me réchauffer
je sens l'amour me réveiller

tous mes amis viennent me chercher
trinquons ensemble à leur santé
et ces instants profitons-en
profitons-en profitons-en


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   leni   
25/1/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
combien de chansons ont été consacrées au temps Combien de banalités ont été dites L'auteur n'est pas tombé dans le cliché

Courir après après mon ombre
sentir le temps me dépasser
compter les heures et les secondes
être essoufflé par les années
ces quatre vers superbes introduisent le texte

tenir en moi...

interroger....
Et je pourrais citer tout le texte fort bien écrit

Le chant impeccable J'aime la voix en écho et le pont musical

Bravo

   Hananke   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Très belle mélodie dont je préfère peut-être plus la musique
au texte car le temps qui passe, hélas, on le connait.
Que dire de plus ? Manque-t-il peut-être un refrain qui aurait
évité de répéter la dernière strophe plusieurs fois ?
Ne gâchons pas la fête, j'aime bien.

De belles tournures :

Courir après mon ombre
Etre essoufflé par les années
Encore un peu de paradis, etc...

   Francis   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai aimé Graerne Allwright "Buvons encore une dernière fois". J'ai aimé Fugain " je n'aurai pas le temps ". J'aime ce texte qui dit : " Le retenir entre mes mains". Un brin de mélancolie, une soif de vie, un partage.

   funambule   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je sentais comme un élan dans le texte et... dès le lecteur "clenché" j'ai la confirmation auditive. J'aime beaucoup l'angle simpliste, humaniste devrais-je dire, qui shoote en corner la métaphysique pour aborder le temps à notre échelle, ce que nous pouvons imaginer du moins de ce truc abstrait que nous avons transformé en sablier. Les amours, les amis... et on oublies un peu les emmerdes dans une récré qui change un peu du genre. Une petite leçon de vie qui fait du bien à tout le monde... le temps d'écouter et de lire. Après ? Ben on retrouve les emmerdes, faut bien. Bravo à Jean-Marie d'avoir capté l'élan des mots.

   papipoete   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour bipol; une chanson qu'on voudrait sienne avec ses refrains qui calquent la vie de chacun, qui avance à grands pas pour nous-autres qui marchons vers la sortie. Ces heures et ces minutes qui tiquent et taquent trop vite, ce sablier semblant à moitié rempli!
Marauder à la jeunesse un peu de Paradis terrestre par ci, par là avant qu'au Ciel on habite les nuages!
Mais alors que sonne la cloche du "rien ne va plus" au casino de nos destins, l'Amour encore enserre notre coeur, et enflamme nos soleils pâlissants.
D'autres instants de bonheur s'invitent à la cour de nos sens, et nous les bénissons de verres d'amitié, à renouveler, à renouveler!
Ce poèmes aux agréables assonances me fait sourire, après le chagrin d'hier où nous enterrions un être si cher; Michel que la mort guettait dans ses barbelés de souffrance, ne cessait de répéter; profitez, profitez, ne dites plus...on verra...
Votre 3e quatrain est mon préféré

   Edgard   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Franchement, je ne suis pas emballé. Le temps, bof, bien sûr, le temps, il passe, mais bof…sauce nostalgie à l’ancienne… un verre avec les copains…
Les infinitifs au début des vers, c’est aussi un peu trop vu (surtout dans les chansons). Sûr qu’avec ce thème on a du mal à se démarquer des grands textes. Pour trouver des images originales sur le temps qui passe, pas gagné d’avance, je le reconnais.
« Interroger le temps qui passe
Pour lui parler, le cajoler
Le retenir entre mes mains
Pour qu’il m’incite à espérer… »
Ça ne fait pas franchement pas parler la poudre !
C’est gentiment désuet, bien écrit, mais c’est vraiment trop poncif, pas assez vrai, pas assez fort, pas assez d’émotion.
Pour le fond, l’optimisme, l’amour de la vie, j’adhère à 100%.
Je suis vraiment désolé…mais sincère. Et la musique est belle...

   PIZZICATO   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Le temps qui passe, a toujours inspiré les poètes et n'a pas fini de guider leur plume. Ici, pas de nostalgie, pas de pleurnicheries. Au contraire, il reste " encore un peu de paradis " et les deux derniers quatrains nous le démontrent. Bravo MARC.
Djibedjian a su te suivre dans cette idée avec cette jolie ballade country.

   Arlet   
13/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voici un texte joliment tourné. "les jeux sont faits la cloche sonne" me font penser à beaucoup de mélancolie, mais j'aime bien "je sens en moi pousser des fleurs" des mots qui sont plein d'espoir et de renouveau. Finalement ce poème n'est pas triste.

   Pimpette   
14/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Encore une fois chanter le temps
le temps présent le temps passé
Merci Bipol pour l'avenir
Là, maintenant sans coup férir...

T'es meilleur que moi!!

Ce n'est pas triste ta ballade et la musique en fait une tres jole chanson!

   Robot   
20/2/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est la musique plus que le texte qui m'a séduit sur cette chanson, un côté "Dance" qui balance un peu au delà des mots. On voit ici combien les chansons sont un ensemble texte et musique que l'on ne peut séparer. Mais à mon avis, ici c'est surtout la musique qui fait la chanson.

   Lulu   
22/2/2015
 a aimé ce texte 
Bien
On ne finira jamais d'écrire sur le temps. Ce thème nous interpellera toujours.
J'aime assez la façon dont il est traité ici, notamment pour sa couleur d'espoir que l'on saisit surtout dans l'avant dernière strophe.
"mais un grand bruit tourne mon cœur
je sens en moi pousser des fleurs
mes grands soleils me réchauffer
je sens l'amour me réveiller"

Je n'ai pas écouté la musique, car mon ordinateur fait des siennes, mais le texte parle.

   Anonyme   
25/1/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Oui, le temps pas inexorablement, je trouve les deux dernières strophes plus percutantes, elles se détachent davantage du reste du texte, elles donnent un aspect plus vrai, plus personnel, plus chaleureux, elles s'éloignent des généralités sur le temps lu et relu, elles énoncent au travers des instants entre amis profitons de la vie, n'est-ce pas l'essentiel.

La mise en musique est tout à fait adapté, charmante ballade, qui rend l'ensemble très plaisant à écouter, c'est pétillant, joyeux, tout comme une fête entre amis, il n'y a pas mieux.


Oniris Copyright © 2007-2018