Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
bipol : Les ciseaux
 Publié le 23/04/18  -  12 commentaires  -  611 caractères  -  178 lectures    Autres textes du même auteur

De la création.


Les ciseaux



Avançant sur les traces
dans ce
ciel incertain

ils découpent des rêves
aux charmes
envoûtants

des morceaux de l'espace
envahissent
la lumière

la beauté se fait jour
dans un
style nouveau

cette silhouette du monde
prenant forme
peu à peu

puis quelques coups précis
dans le génie
des courbes

à l'horizon la vie
inonde
le présent

et enfin en ensemble
le papillon
prend forme
bouge un peu puis
s'envole


Le 3-4-2018


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Papillon26   
5/4/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonsoir,

Je suis la première à commenter votre texte, et c'est "ma première" dans cet espace.
J'aime assez vos ciseaux, qui découpent une version du monde plus beau.
Cependant, je pense que ce vers : et enfin en ensemble ; comporte une erreur de forme. Pour moi, "en ensemble" ne signifie rien.

   Brume   
9/4/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour

Je ne comprends pas ce découpage. Le rythme manque cruellement de fluidité. La forme entrave la légèreté du fond.

Dès la 1ère strophe ma lecture est freinée dans son élan.
Je vous propose :

-" Avançant sur les traces
de ce ciel incertain "

C'est vraiment dommage car le fond invite à la rêverie. C'est beau. Votre poème aurait pu être léger comme une bulle.

   papipoete   
10/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
libre
ça y ressemble, mais n'en sont pas, des haïkus ; ces mini tercets tels " petites mains ", découpent et façonnent le vélin jusqu'à la création ... d'un papillon .
NB le costume " du dimanche " naît de doigts de fée, sous la plume d'un artiste maniant les couleurs, et les formes géométriques, jusqu'au ravissement quand enfin pour le jour " J ", il est prêt et resplendit !
papipoète

   PIZZICATO   
23/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Idée originale que ces '' ciseaux " qui " découpent des rêves aux charmes envoûtants " puis " quelques coups précis
dans le génie des courbes " afin de créer un papillon de ciel.

J'ai bien aimé.

   Robot   
23/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Rien que pour la vision originale je trouve que ce texte a de l'allure. Aprés une entrée ordinaire l'ensemble des strophes présente une poésie qui sort du libre formaté. Un texte bien conduit qui nous parle de la création artistique.
Ce découpage m'a fait penser à l'art du jiànzhï chinois appliqué à la poésie.

   Marite   
23/4/2018
A première vue de ce texte la similitude des strophes donnent l'image d'une poésie mais, à la lecture le découpage excessif des vers m'a déroutée et j' en ai perdu le fil. Le souffle ne s'accorde pas aux images évoquées. C'est dommage.

   Anonyme   
24/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je n'ai pas vraiment aimé ces "aller à la ligne" pour un oui pour un non constant. Ce découpage "intense", endommage de beaucoup la limpidité de cet écrit.

Pour ma part, j'ai lu votre écrit, en faisant abstraction d'une partie, de trois, je suis passé à deux pour les premières strophes, et trois au lieu de cinq pour la dernière strophe ainsi "Les ciseaux", s'expriment bien mieux, ils n'ont pas besoin de tout cet "emballage".

Vos images diverses, sont légères, sensibles, touchantes, il y a une intéressante cohésion dans leur descriptif, une invitation à la rêverie.

Un peu de mal pour "en ensemble" mais rien de bien méchant.

   Lulu   
23/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Bipol,

J'ai bien aimé ce poème, même si je ne l'ai pas trouvé extraordinaire.

J'ai été un peu gênée par le découpage des vers, mais cela va bien avec le thème du texte. On découpe à la fois les images et les mots...

J'ai particulièrement apprécié les trois dernières strophes, plus libres et plus aériennes, je trouve, que les premières. "le génie / des courbes" : cela est très beau, plus suggestif, comme je peux l'apprécie dans ce type de poème. Puis, l'arrivée de la dernière image, bien belle, clôt à merveille l'ensemble.

Bonne continuation.

   leni   
23/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Avançant sur les traces
dans ce
ciel incertain

ils découpent des rêves
aux charmes
envoûtants le ton est donné

j'ai aimé ta façon de dire

Et j'ai vu un papillon s"envoler BRAVO

   bipol   
24/4/2018

   Ombhre   
26/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
un rythme original et prenant, et on dégringole tout au long du poème pour arriver à la chute, tout en douceur. Une belle vision, et le charme du papillon qui s'envole. Bravo !
Une réserve toutefois sur:

des morceaux de l'espace
envahissent
la lumière

J'ai trouvé la formulation plus lourde et moins musicale que le reste

Merci pour le partage.
Ombhre.

   Gabrielle   
27/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Dans ce poème, je note la présence de nombreux termes se rapportant à la terminologie de la vie : "rêves", "lumière", "jour", "vie" comme une ode à la vie.

Le tableau de maître prend forme et prend vie lors de la chute.

Excellent partage.

Cordialement.


Gabrielle Michel


Oniris Copyright © 2007-2018