Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Les ombres
 Publié le 09/11/18  -  13 commentaires  -  1016 caractères  -  228 lectures    Autres textes du même auteur

Elles sont amoureuses.


Les ombres



https://ahp.li/d868130540853189f163.mp3


Sur le bitume entrelacées
les ombres s'aiment en plein soleil
dans leurs doux rêves interpellées
petite mort dans leur sommeil
leur vie rythmée par leur étoile
en projection sur la grande toile
la trajectoire de l’espérance
bat dans le cœur de cette transe

sur le bitume les ombres jouent
car leur étoile s'en balance
leurs traces varient devenant floues
et leur tempo est en cadence
le cœur battant elles s’angoissent
grands sentiments leurs âmes se froissent
puis le soleil en remontant
redonne vie aux deux amants

sur le bitume le vent se lève
et le soleil s'en va au loin
pour aujourd'hui fini le rêve
il reviendra dès le matin
les ombres dorment enchevêtrées
et la nuit noire dans la contrée
a englouti pour cette nuit
les ombres unies au paradis


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   INGOA   
23/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai écouté cette chanson à trois reprises pour confirmer mes impressions. Autant la musique est entraînante, saccadée, joyeuse, autant la voix est monocorde et en décalage avec l'accompagnement. Cette rupture rythmique est certainement liée à la métrique des vers, parfois irrégulière et assez courte, qui oblige à une diction lente pour respecter le tempo musical.
Mon appréciation globale concerne donc bien l'ensemble de la chanson (paroles et musique).

   Gouelan   
23/10/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour,

j'ai aimé vous lire et vous écouter.

Petite comptine à l'ombre de vos mots. C'est charmant. Les ombres sont fragiles mais lumineuses et dansent sur le fil de la journée, au gré du soleil, au fil de votre musique.

Merci pour cet instant.

   Brume   
24/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Poème très beau dans sa simplicité.
Ici les ombres sont belles et touchantes.
L'impression de voir un spectacle d'ombres chinoises.
J'aime la fluidité et la musicalité du rythme.

Jolie musique, un air de théâtre burlesque, enfin c'est ce qui m'est de suite venu à l'esprit. Malheureusement je trouve que la mélodie et la voix ne sont pas dans le même esprit, ils ne s'accordent pas au niveau du dynamisme.

   bipol   
10/11/2018

   papipoete   
9/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour bipol
sur le bitume ombres chinoises, ça s'embrasse, ça joue, ça ne pense à rien ... puis le soleil qui a fini de " coller ", ôte son bandeau des yeux et met en plein jour les amants qui ne se cachent plus ... la nuit qui vient emporte avec elle les rires et les chants aux draps froissés ... jusqu'à demain-matin ...
NB une sarabande, une danse, que j'aurais préféré entendre sur un air vif, une chanson guillerette !
Mais Yves préféra déclamer ce texte ; c'est lui le Maître de musique !

   Hananke   
9/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Que voilà une mélodie fraîche et sautillante même si le texte
n'est pas chanté mais on sait pourquoi.
J'aime bien le jeu de ces ombres sur le bitume qui s'aiment, s'amusent
jusqu'au crépuscule qui les fait disparaître.
J'aime moins les quelques hiatus qui émaillent le texte, ils gênent
déjà dans une simple lecture, alors une chanson c'est encore pire.
s'en va au loin et a englouti.

Mais bon, dans l'ensemble une bonne alchimie entre l'écriture
et la musique.

   leni   
9/11/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
mon Ami Yves mon Ami Bipol
JOLI TRES JOLI travail de pro
Le texte est simple poétique il est écrit tout en douceur

sur le bitume les ombres jouent
car leur étoile s'en balance
leurs traces varient devenant floues
et leur tempo est en cadence
le cœur battant elles s’angoissent
grands sentiments leurs âmes se froissent

Voila le type d'écriture que j'aime sans fioriture excessive


L"association musique et texte clamé est devenu petite merveille
C'est un bon choix mon AMI YVES

JE reecoute et je vous dis Bravissimi LENI

   Francis   
9/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
La rue devient théâtre et, dans la lumière du soleil projecteur des amants s'enlacent . Peu à peu, l'image du couple d'inconnus s'estompe et, quand le rideau tombe,le spectateur leur invente une nuit étoilée. Une petite musique prolonge l'instant. J'ai aimé ce jeu d'ombres. Merci.

   Cristale   
9/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un texte tout joli, tout mignon, musique guillerette, une interprétation légère et sautillante qui fait danser les ombres si vivantes sous la plume de Bipol.

J'aime entre-autres les derniers vers :
"les ombres dorment enchevêtrées
et la nuit noire dans la contrée
a englouti pour cette nuit
les ombres unies au paradis "

Je ne regarderai plus les ombres de la même façon.
Bravo à vous deux Bipol et Pizzicato

   Stephane   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour bipol,

J'ai vraiment apprécié ce texte pour sa qualité hautement poétique et la fluidité des vers.

Je m'interroge toutefois sur l'orthographe de "entrelacées" et "interpellées". Je comprends que ce sont les "ombres" qui sont "entrelacées" et "interpellées", mais la construction de la phrase - qui me parait plutôt forcée, pour ne pas dire inexacte - fait que "entrelacées" doit s'accorder avec "bitume" et s'écrire "entrelacé", bien que je comprenne que le bitume ne peut être entrelacé et qu'il s'agit bien des ombres. Idem pour "leurs doux rêves interpellé(e?)s", mais nous sommes en poésie, alors je me dis : pourquoi pas !?.

Cordialement,

Stephane

   Damy   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
L'ombre est au soleil une preuve d'existence et je trouve votre poème solaire, illuminé par les rayons d'un amour discret et délicat.

Merci

   JcJaZz   
12/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bravo les artistes, chapeau bas !
Le texte nous parle d'amour sobrement et subtilement
La musique joyeuse comme ensoleillée et la voix un peu taciturne, ombrageuse, "bitumée" mettent parfaitement en valeur ce poème
Merci

   madawaza   
14/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Bipol
Ici Lombre !

Ne compte pas le nombre
des étoiles qui ne sont pas sombres
Mais avec le soleil
Redonne la vie aux amants.
J'ai bien aimé tes mots
A+


Oniris Copyright © 2007-2019