Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Sans alcool
 Publié le 13/02/13  -  8 commentaires  -  1576 caractères  -  227 lectures    Autres textes du même auteur

Arrêter seul de boire
En être heureux et fier… (témoignage)


Sans alcool



http://www.archive-host.com/files/1780440/aff91597cfc10f7ab7a2abea9625c02d892454b1/361-sans_alcool.mp3

Musique et chant Éric Lenoir



Sur un coin de papier
Je vois bouger les sons
J’entends le parolier
Qui sort son diapason

Maintenant ça va mieux
J’ai rangé les outils
Enterré les p’tits vieux
Qui encombraient ma vie

Celle de ceux qui m’entourent
Mes amours mes chéris
Tout un monde à rebours
Cet enfer en sursis

Sans alcool
Sans misère
Sans picole
Sans désert

Rouler entre deux lignes
De pointillés tremblants
Surchauffer tous les signes
De mes deux yeux errants

Montagne russe et voltige
Le plancher qui s’en va
Retour d’enfant prodige
J’arrive ne bougez pas

Rouler sur les cadavres
Glisser dans l’escalier
Rechercher tous les havres
Des alcools étoilés

Sans alcool
Sans misère
Sans picole
Sans désert

Des secrets éphémères
Aussitôt repérés
Désillusion amère
Fins de rêves éclatés

Jouer à la roulette
De l’accident certain
Enfin régler sa dette
De son monde en déclin

Arrêter seul de boire
En être heureux et fier
Recommencer l’histoire
Sans cette vie d’enfer

Sans alcool
Sans misère
Sans picole
Sans désert


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pimpette   
28/1/2013
 a aimé ce texte 
Passionnément
je suis particulièrement touchée...

La voix et la musique accompagnent avec une infinie pudeur cette longue confidence de souffrance...bouleversant...

Tout est vrai....Merci!

Je voudrais un MP3...est-ce possible?

   brabant   
13/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Bipol,


Soit ! Mais est-ce bien sérieux ça, que de l'écrire sur "un coin de papier"/un coin de table. Bon, revoilà le diapason, ça sonne 'différemment' sous le crâne. Vous (je m'adresse au héros de l'incipit) avez repoussé les verres et vos potes cramés, vous ne jouerez plus à 'route me tues-tu ?!' et vous revoilà à vous-même car vous êtes votre propre enfant prodigue, vous êtes prêt à décrocher ce faux ciel aux fausses étoiles, vous ne mourrez pas de cette façon-là car cela n'est pas mourir.

Bon, ben, belle renaissance !
Et bonne continuation (lol)...

A vous relire Bipol.

J'ai pensé à Serge Lama, c'est un compliment dans ma bouche. Interprétation tendre, émouvante, juste, mesurée ; beaucoup de pudeur, le vibrato au milligramme près :). Un compositeur-chanteur en accord profond avec la chanson. Bon, au ton de la voix, l'enfant prodigue revient dans le monde des gens sains en même temps que chez lui-même. J'étais peut-être trop alambiqué dans mon com.

Une vraie réussite comme le dit Pimpette !

   macaron   
13/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un texte fort et juste, sans complaisance. La musique et la voix chaude de l'interprète apportent indéniablement une sincérité aux souffrances du malade. Et puis vient la renaissance...super!

   leni   
13/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Bipol
Seul arrêter de boire
En être heureux et FIER
Ce texte est une suite de sensations de flashes de la pensée et d'images C'est un bel écrit sur l'addiction sur sa souffrance et sa solitude Quelle vie!La mise en musique et le chant d'Eric Lenoir sont d'une superbe tenueParoles et musique font un tout:une chanson
Bravo les artistes Leni

   Anonyme   
13/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voilà bien le récit d'une belle renaissance de l'être, libéré de cette emprise étouffante et destructrice. De bonnes images pour décrire "l'avant" et le renouveau.
Un bon texte, épaulé par la voix chaude et mélodieuse de Eric.
Un bravo à vous deux.

   funambule   
13/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Des images balancées presque télégraphiquement avec une part d'audace dans les choix qui ne nuit nullement à la sincérité que l'on peut percevoir. Parfois la précision enlève un peu à "l'universalité" (j'entends le parolier qui sort son diapason)... à d'autres endroits, une légère imprécision des images colle plutôt assez bien avec la description d'un état (même s'il s'agit ici de rédemption) et peut embarquer l'imaginaire et la pensée comme j'aime en chanson. L'émotion est présente (mais pas surjouée) et parfaitement relayée par Eric Le Noir qui signe ici une belle chanson avec des échos de Lama qui ne sont pas pour me déplaire. Un sujet difficile à maintenir en équilibre... c'est plutôt réussi!

   David   
25/2/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Bipol,

Un ton de ballade mélancolique assez plaisant, l'histoire semble en demi-teinte, mais relativement linéaire entre les trois passages entourés des refrains : un présent, des souvenirs, une projection vers l'avenir. La vidéo est très jolie aussi, avec ses illustrations.

   Anonyme   
18/1/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est indéniable, vous savez écrire, car ce n'est pas donné à tout le monde, de parler de ce fléau, avec autant de vérité, vous êtes dans la justesse et non dans le pathétique, ce n'est pas rien de remporter une telle victoire, car la "maladie" est sournoise, les dernières strophes m'ont particulièrement touchée,


Oniris Copyright © 2007-2018