Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Charivari : Funky cocaïne
 Publié le 09/07/12  -  8 commentaires  -  1179 caractères  -  265 lectures    Autres textes du même auteur

'She don't lie, she don't lie, she don't lie, cocaine.' J.J. Cale. Chanson.


Funky cocaïne



Saveur fluor
À mes babines,
Trip qui me tord
Et crie famine,
Strass électrique,
Exquis déclic,
Point à la ligne…
Cocaïne

Elle me sidère,
Me tombe à pic,
Pour d'éphémères
Transes elliptiques,
Cette friandise
Hérisse irise
Mes deux narines…
Cocaïne

Quand je déraille,
Quand je m'étiole,
Un feu de paille
Et je décolle,
L'inspiration
Se fixe au long
De la vitrine…
Cocaïne

Sucre glacé,
Qui fond, qui crame,
Rêve éventé
Qui me condamne,
Inhalation
Transpiration
Palpitation
Qui s'accentue
Fais attention
Qu'elle ne te tue,
Sans payer d'mine…
Cocaïne

Plaisirs en toc,
La belle arnaque,
Plus je la croque,
Plus elle me craque,
Plus elle m'escroque
Et plus je raque,
Plus elle m'aligne…
Cocaïne

Je suis K.O.,
Je suis accro,
Pour la coco
Mon cœur syncope,
Pour cette salope
Fine et divine,
Ma pute, ma dope
Ma cocaïne
Ma pute, ma dope
Ma cocaïne
Ma pute, ma dope
Ma cocaïne (ad lib)


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
8/6/2012
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Cette chanson doit son rythme trépidant bien en accord avec le thème à l'emploi du vers court souvent réduit à un seul mot.
Les sonorités sont obsédantes comme le besoin et l'ensemble traduit bien la dualité attraction répulsion de l'usage des stupéfiants lorsque arrive au niveau de la conscience le caractère délétère de ce dont on éprouve le besoin.
"Mon coeur syncope,
Pour cette salope
Fine et divine,
Ma pute, ma dope..."
"Plaisirs en toc,
La belle arnaque,
Plus je la croque,
Plus elle me craque,
Plus elle m'escroque
Et plus je raque..."
L'analyse est fine et efficace.

   Anonyme   
8/6/2012
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Pourquoi écrire moins bien ce que J.J Cale a très bien écrit ?

Ce n'est pas en soi un mauvais texte, les allitérations et assonances diverses sont pas mal, on sent bien le rythme derrière les mots.

Mais malheureusement il y a une sorte de redite en français de ce que Cale chante en anglais.
Ca me parait dispensable en ce sens où il suffit de traduire les paroles de la chanson originale pour comprendre en quoi l'addiction à la C peut être plaisir et calvaire.

Bref, je ne suis vraiment pas convaincu.

   leni   
10/6/2012
 a aimé ce texte 
Beaucoup
c'est un tableau qui va crescendo Toutes les images sont superbement choisies et d'une belle sonorité

Plaisirs en toc,
La belle arnaque,
Plus je la croque,
Plus elle me craque,
Plus elle m'escroque
Et plus je raque,
Plus elle m'aligne...
Cocaïne


J'aime beaucoup cet ensemble de vers sonores
Et je trouve la finale répétitive impeccable
Vite en musique!!!Bravo

   Pimpette   
16/6/2012
 a aimé ce texte 
Bien
je me sens indulgente pour ce genre de texte mais j'en ai lu de meilleurs!

le rythme est bon jusqu'au bout et...'ma pute, ma dope, ma cocaîne...' est une bonne fin...'mon coeur syncope, pour cette salope...4 me plait beaucoup aussi

Quelques bonnes rimes:'Plus je la croque,
Plus elle me craque,
Plus elle m'escroque'!

Il y a toujours une atmosphère de comptine dans ces textes là...une fraîcheur!

   Lunar-K   
9/7/2012
 a aimé ce texte 
Bien
Salut Charivari !

Un rythme syncopé pour une substance "syncopante"... Je suis curieux d'entendre ce que ça pourrait donner, musicalement, même s'il se trouve dans ce texte un rythme assez "évident" qui me permet d'imaginer plus ou moins où tu veux en venir à cet égard (le titre aide aussi pas mal...).

Un thème et un style qui me fait un peu penser à certains titres de Gainsbourg. Notamment par rapport aux assez nombreux jeux de mot qui jalonnent ce texte (comme souvent dans tes texte d'ailleurs...). J'aime assez, par exemple, ce : "L'inspiration / Se fixe au long / De la vitrine... / Cocaïne". La fin (la seconde moitié en fait) est pas mal non plus, toute en nuance. Sans être moralisatrice non plus. Simple expression d'une dépendance dont le narrateur veut se défaire, sans le pouvoir. Dégoût de soi et impossibilité d'y remédier. La répétition de "Ma pute, ma dope / Ma cocaïne" à la toute fin rend assez bien cela je trouve.

Bref, une chanson plutôt plaisante dans l'ensemble.

   Pascal31   
9/7/2012
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Dommage de ne pas l'avoir mis en musique, celui-ci, je pense qu'il s'y prête bien.
Je ne sais pas bien pourquoi, mais j'ai pensé à Gainsbourg en lisant ce texte. Son talent pour jongler avec les (jeux de) mots, probablement. Du coup, j'ai la sensation de perdre en originalité...
C'est un texte que j'ai bien aimé lire à haute voix, mais auquel je reproche (un peu) de rendre quasiment "sympathique" la cocaïne, malgré certains passages (notamment la fin) plus durs.
EDIT : commentaire posté en même temps que Lunar-K, et je vois que je ne suis pas le seul à avoir pensé à Gainsbourg.

   funambule   
10/7/2012
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Un choix de "façon" qui escamote tout pahos possible et qui, comme le titre cité en introduction (popularisé par Clapton... mais rendons à l'immence César qu'est J J Cale) pourrait donner lieu à un détournement de "mission". Ce qui est plus intéressant ici (et qui fait regretter de ne pas pouvoir se mettre le titre sous l'oreille) c'est le jeu des sons qui devrait faire merveille en chanson. Le rêve du poète unijambiste n'est pas loin et cette performance est à saluer car le sens n'est pas lésé au détriment des rimes courtes. Pour éviter (mais est-ce important) de "chuter" sur ce "cocaïne" en fin de couplet... et de trop rappelle le "modèle" (qui justement ici n'en est pas un), il aurait peut-être fallu inverser et engager les couplets par leur fin... sauf qu'en me penchant un peu sur le "truc" j'avoue que le travail de réécriture serait assez conséquent sans garantie de résultat vu que la progression dans l'autre sens fonctionne très bien. Un vrai exemple de chanson dans une de ses variations qui met vraiment les sons des mots en avant... et c'est très réussi.

   Anonyme   
27/8/2012
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Des allitérations efficaces bien sûr, un peu trop voyantes. Une vitesse intéressante. J’aurais aimé connaître le délire consécutif à la prise de cocaïne, tu aurais pu y consacrer une strophe, je trouve, pour que plus dure soit la chute. Je n’aime pas tellement la fin, qui par sa répétition efface tout le plaisir qu’il y avait eu à tomber sur une nouveauté à chaque vers précédemment.


Oniris Copyright © 2007-2022