Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
corbivan : Balade d’un corbeau
 Publié le 19/05/17  -  18 commentaires  -  1410 caractères  -  247 lectures    Autres textes du même auteur


Balade d’un corbeau



Pour l’écoute c’est ici

Balade d'un corbeau

qu’on clique… ;o)




Je ne suis qu’un oiseau noir et gris
Qui s’envole de soir en soir,
À la nuit contre toi,
À la nuit blanche et noire…

Au-dessus de dentelles en blancs damiers,
Robe légère, j’aime des ombres en aparté
Quand sous le ciel frileux de ma mémoire
Ton sourire s’éclaire de l’aube d’un miroir

Je ne suis qu’un oiseau noir et bleu
Voguant de désespérances en désirades,
À la voile, aux étoiles,
Au feu de ton regard…

Quand brille le soleil fier de tes aveux
De moi à toi, mon amour, de nous à eux
Je ne suis que l’amoureux que tu ramènes
Du ciel à tes yeux, à tes mains sereines

Je ne suis qu’un oiseau noir et blanc
Dérivant en cercles immenses
Dans le vent, dans le temps,
Dans le sable de l’amour illusoire…

Plus tard, je me noierai, frêle esquif
Dans ton océan, tel un enfant pensif
Rêvant l’Indienne aux parures étoilées,
Puis, aimant toujours, nous renaîtrons lavés…

Je ne suis qu’un oiseau noir et gris
Qui s’envole de jour en jour
À la vie contre toi,
À la vie, à toujours…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Arielle   
11/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup le voile léger qui flotte sur la voix de cet oiseau-là. Il ajoute à la mélancolie de cette balade dont la musique berce l'oreille très agréablement.

"Je ne suis que l’amoureux que tu ramènes
Du ciel à tes yeux, à tes mains sereines"
C'est beau mais je regrette un peu que suive "le sable de l'amour illusoire" qui fait un peu trébucher mon rêve de grands espaces et d'amour sans mesure

   funambule   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un très joli texte agréablement mis en musique ! Un peu convenu comme entrée en matière, j'en conviens. Je déplore un peu la construction approximative; en chanson, la construction à du sens et, à moins d'une grande expérience au chant, il est difficile de caler une mélodie sans trébucher. J'admets cependant qu'avec un simple accompagnement guitare, la respiration peut se faire. Pour le fond, cette (presque) nostalgie (vraiment) désabusée m'a pris aux tripes et je ne sort pas intact de l'immersion. Il y a quelque chose de si fragile en ces mots pourtant simples qui remue les choses avec cette délicatesse désespérée que peu d'auteurs savent aller chercher au fond d'eux. Un voyage...

   bipol   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
bonjour Corbi

superbe chanson d'amour

avec une superbe métaphore

et de très belles images

j'aime beaucoup la musique

et ton interprétation

bravo à toi

   papipoete   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour corbivan,
L'amoureux face à " elle ", se fait tout petit, n'est que ... et s'envole de soir en soir, de jour en jour .
NB à l'image de la voix en demi-teinte, le texte se voile de pudeur, le regard se baisse tel celui d'une enfant pensif ...
J'aime particulièrement les vers de l'avant-dernier quatrain .

   hersen   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très beau texte !

"Je ne suis que..." exprime une humilité poignante face à quelque chose de grand, de beau. Un amour.

cet oiseau qui vogue, de désespérances en désirades, qui cherche à se poser là où la lumière l'attire;

Et puis un futur-certitude, "plus tard, je me noierai" accompagné de "toujours".

La mise en musique renforce selon moi cette nostalgie suspendue, tourbillonnant doucement au-dessus des damiers de dentelle.

Merci de cette lecture !

   plumette   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très agréable écoute matinale!
Je ne regrette pas d'avoir commencé avec le lien audio car la diction est parfaite, la voix chaude et la musique orne les mots.
J'ai bien aimé la déclinaison des couleurs du corbeau et l'hommage qu'il rend à son amour.

Merci pour cette jolie balade

   PIZZICATO   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Corby
Une fois n'est pas coutume, j'ai commencé par l'écoute ; j'ai lu ensuite.

J'ai été séduit par ces harmonies de l'intro à la gratte. Puis, ce beau texte coule, soutenu par une belle voix grave.
J'ajouterais que, par moments, j'ai pensé à Ferré, sur le plan mélodique.

Il manquerait juste un tout petit peu plus de précision dans l'enchaînement des accords et ce sera une belle pièce.

Bien à toi.

   Pouet   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr,

Une chanson que j'ai trouvé très triste.
De belles images et par instant des choses un peu plus convenues.
L'ensemble demeure cohérent et s'écoute agréablement. Je ne suis pas au final d'un enthousiasme débordant même si j'ai été touché par cette écoute.

Au plaisir.

   Ludi   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Corbivan,

Voilà un texte qui me réconcilie avec le romantisme. Finalement, je suis assez fleur bleue. Je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai gobé ça comme le camembert de la fable.
Sacré corbeau, qui divague autant qu’il a de reflets sur ses plumes.
C’est tout simplement superbe. J’aurais bien aimé savoir écrire ça.

Ludi
moineau des villes

   Zorino   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Corbivan,
Corbivan = corbeau + vent ? En lisant le texte de la chanson, j'y ai perçu une certaine similitude avec "L'aigle noir" de Barbara.
Suite à notre conversation en privé que nous avons pu avoir dernièrement, je suis persuadé que ce "Corbeau" n'est autre qu'un des modérateurs de ce site. Me trompé-je ? :-)
Très joli texte en tout cas. La musique et l'interprétation sont autant de qualité. Tu sais ce que je pense de toi Corbi. Fonce !
Merci en tout cas pour ce partage

   Marie-Ange   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est magistralement touchant.

J'ai été agréablement surprise de découvrir votre voix, elle nous libre un "corbivan", très émouvant et plus attachant.

Tout de suite la voix m'a subjugué, j'aime son imperfection, sa tonalité chaude et grave, ce petit côté rocailleux, envoûtant.

Quel texte, il faut l'écouter, nous raconter plus que le commenter, je n'ai d'ailleurs pas envie de le "disséquer", il raconte si bien de belles choses, qui sont vôtres, qu'il ne faut pas le couvrir par d'autres mots "intrus".

Cette "Balade d'un corbeau", j'en en fais plusieurs écoutes, vous m'avez merveilleusement enchanté, c'est très très beau ...
Je reviendrai encore ...
Quel beau reflet de vous, ressort de cet écrit, c'est troublant ...

   Michel64   
19/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Une très belle chanson,

J'ai aimé suivre ce corbeau dans son vol vers son amour, son parcours épique.

De très beaux moment comme ces vers :

"Quand brille le soleil fier de tes aveux
De moi à toi, mon amour, de nous à eux
Je ne suis que l’amoureux que tu ramènes
Du ciel à tes yeux, à tes mains sereines"

Merci pour ce bon moment
Michel

   leni   
20/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour ZOISEAU
C'est désabusé nostalgique voire triste C'est très bien écrit
La voix est fort joliment posée A l'avant plan Les mots sont sonores
une seule remarque : la structure assez irrégulière du texte

Ce refrain est une trouvaille
Je ne suis qu’un oiseau noir et gris
Qui s’envole de soir en soir,
À la nuit contre toi,
À la nuit blanche et noire…





BRAVO

Salut amical Leni

   corbivan   
20/5/2017

   troupi   
20/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ça fait plusieurs fois que j'écoute cette chanson et pour du travail amateur c'est mieux que pas mal.
C'est vrai que plus on écoute plus on ressent les quelques petits défauts mais ce n'est pas gênant et j’entends un petit air de Régianni à certains moments, quelques inflexions de voix qui me font penser à lui et ce n'est pas désagréable.
Du beau travail. Quand on est capable de faire paroles et musique plus interprétation ça doit être très gratifiant.
A la prochaine sans aucun doute.

   madawaza   
20/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Corbivan
Superbes mots accompagnés de bien belles notes.
Très jolie chanson.
Bravo

   Proseuse   
21/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Corbivan,

Une bien belle chanson, qu' on ressent un peu triste, pourtant le texte est prenant et laisse une impression d' amour immuable , un sentiment d' éternité , de continuité !
Je me suis surprise pendant l' écoute de ce chant à imaginer repeindre un peu en multicolore ce corbeau ! :-) et de faire heu ... danser la musique !
mais, bon, ça c' est moi et ma lecture ( écoute) ..
J' ai bien aimé en tout les cas le partage de votre poème , même si je me suis permis d' extrapoler ! :-)

   emilia   
22/5/2017
Une voix d’interprète révélatrice d’une personnalité qui témoigne des émotions ressenties en donnant de la chair et de l’intensité aux mots… ; une jolie composition pour chanter l’amour et la vie entre ( « elle et lui »), sous le « feu de son regard »…, avec une belle dédicace à l’aimée, cette constellation évoquée un peu à la manière d’Aragon ( Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines…), l’anaphore du refrain exprimant avec tendresse l’humilité et la fidélité (« Je ne suis qu’un oiseau…/ A la vie contre toi / pour toujours… ») en suggérant que son envol soit tributaire de cet amour passionné : une trilogie de talents au service de l’expression…


Oniris Copyright © 2007-2017