Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
David : Missile
 Publié le 08/10/15  -  10 commentaires  -  742 caractères  -  254 lectures    Autres textes du même auteur

Malouines.


Missile



Miss, il te faudra bien lâcher un peu de lest,
Entends-tu cet orage offert venir en trombe ?
Et chaque éclair mettra la voile avant qu’il tombe
Arrachant de sa grêle avide une âme en zest.

En roulant, les buissons ardents de ce Far West
Entraînent à leur suite ivre ce bruit de bombe
Et c’est comme un chapeau melon qui te surplombe
Au soleil et sa courte échelle a fait ton test.

Tout ton amour en porte-à-porte est une fresque,
Il est lange et soutien-gorge subtil ou presque,
Entends-tu le tohu-bohu qui vient en jet ?

Aucun retard ni même oubli, tu restes jusque
Au bout dans ce funiculaire un peu trop brusque
Assise en regardant passer cet exocet.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
18/9/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai été sensible à la dimension dramatique du thème exprimée sans effet de dramatisation, avec un certain recul et beaucoup de poésie.

"Et c’est comme un chapeau-melon qui te surplombe"
Cette image m'a fait penser à Magritte.

Le mot jet... j'ai eu tendance à le prononcer comme jet de jaillir, mais puisqu'il doit rimer avec exocet, cela m'a amenée à lecomprendre différemment.

Ce que j'ai aimé dans ce poème, c'est surtout sa musicalité. Il est très agréable à lire.

   Hananke   
8/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce sonnet où comprenne qui pourra n'est pas sans charme.

L'incipit et le terme Miss nous font penser à Margarett mais sans plus.

L'originalité des rimes est sûrement son plus bel atout.

Mallarméen ? Certainement ...

J'aime bien le vers final.

   PIZZICATO   
8/10/2015
De même que Hananke, l'incipit et "Miss" ainsi que " chapeau melon "m'a orienté vers la Dame de fer (!?) et son intervention.
Mais il est des images dont je ne comprends pas le sens :
<< Arrachant de sa grêle avide une âme en zest >>
<< qui te surplombe
Au soleil et sa courte échelle a fait ton test. >>
<< Il est lange et soutien-gorge subtil ou presque >>
Je me garderai donc de donner une appréciation

   Anonyme   
9/10/2015
Bonjour David
Ceux qui, comme moi, aspirent à lire de la poésie sortant des sentiers battus sont exaucés.
Avec son arsenal et ses rimes jubilatoires, on ne saurait reprocher à ton poème d'être mal armé.
Aux vers 6 et 7, j'ai savouré le voisinage entre la bombe et le chapeau melon.
Merci David pour ce sonnet aussi bien torché que très malouin.
Et chapeau (melon of corse)

   jamesbebeart   
9/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Texte jubilatoire, à coup sûr, qui s'amuse à faire bouger les lignes. Il cultive la forme des ogives faisant mouche à tous les coups ! Mieux vaut dard que jamais. Merci pour cette lecture militaro-revigorante.

   Robot   
9/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour David,
Un texte vigoureux et d'une écriture inventive. Ardue parfois mais c'est une qualité ici qui pousse à dépasser la lecture superficielle. Incapable de rédiger dans ce style je suis un peu envieux mais d'autant plus porté à apprécié positivement.

   REDBUCHE   
10/10/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Même quand elle a pour but de m'exciter, la poésie où je ne comprend rien me laisse un peu froid. Je trouve assez facile de se prendre pour Mallarmé et faire des images tarabiscotées avec une symbolique sexuelle... Mais enfin, c'est carré et ça rime, donc j'aime un peu.

   Anonyme   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai bien aimé l'originalité du propos, ainsi que les termes employés pour arriver à ce résultat, fort bien écrit (dans une forme néo-classique, qui plus est), d'un missile exocet utilisé durant la guerre des Malouines.

"Miss", sans doute pour missile, en tout cas j'aime à l'interpréter ainsi.

"Entends-tu cet orage offert venir en trombe ?", c'est-à-dire le bruit assourdissant qu'émet l'exocet lorsqu'il est lâché vers sa cible.

Bravo à vous,

Wall-E

   David   
11/10/2015
Merci à vous, quelques mots par ici !

   ikran   
17/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir,

j'apprécie beaucoup cette poésie versifiée dont les mots sont malgré tout le fruit d'une sensation vive, à vif même. J'ai le sentiment d'un torrent dévorant évacué par l'esprit puis taillé par la suite avec finesse, un peu comme une pierre pour un usage cosmétique ou industriel, mais de grande valeur.

Le thème également me tient beaucoup à coeur,

merci et bonne continuation,

Ikran


Oniris Copyright © 2007-2018