Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
domi : Flaques
 Publié le 27/09/18  -  17 commentaires  -  280 caractères  -  228 lectures    Autres textes du même auteur


Flaques



Le poème, après l'éclaircie,
A pris les flaques pour des mots,
Buvant comme font les oiseaux
Aux larmes chaudes de la pluie.

Chaque petit lac reflétait
Du ciel à lui seul la lumière,
Et la rime, primesautière,
De l'un à l'autre voletait...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Brume   
5/9/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour

Poésie libre...Sublime ! Ne dites rien de plus ! Laissez voleter la grâce; points de suspension.

Les poèmes courts ne doivent pas se contenter d'être court. Ils doivent alors avoir quelque chose de plus pour palier cette concision. Et cette chose en plus votre poème la possède : INTENSITÉ.

Vos vers ont de la finesse et touchent au coeur.

   Annick   
9/9/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
C'est tellement joli, tant pour le fond que pour la forme, que j'aurais aimé un poème plus long, même si je trouve que ces huit vers se suffisent à eux-mêmes.
Très imagé, j'ai suivi avec délectation, ce poème-oiseau qui boit "aux larmes chaudes de la pluie", dont "la rime, primesautière de l'un à l'autre voletait..."

C'est charmant ! Avec cette impression qu'on ne pouvait dire les choses autrement !

   izabouille   
9/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est court, c'est joli. Un poème, que j'imagine comme un petit oiseau, qui s'est échappé de sa page et qui découvre la vie.
Merci, j'ai bien apprécié

   Fowltus   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un peu court mais joli!
Original et très graphique.
Oui les poèmes s'envolent .

   Willis   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Charmant et très poétique. Mais bien trop court pour faire un poème.
Pourtant ces deux quatrains peuvent être inspirateurs de nombreux autres. C'est juste la porte ouverte à une suite nécessaire...
...... Belle plume......

   Zoe-Pivers   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un très joli visuel féérique...
Des petits encriers source d'une belle inspiration.
C'est fou le charme qui se dégage, peu de mots suffisent à susciter l'imaginaire.
Merci beaucoup

   jfmoods   
27/9/2018
Ce poème est composé de deux quatrains en octosyllabes à rimes embrassées, pauvres, suffisantes et riches, presque exclusivement vocaliques.

L'eau se présente comme une source vivifiante à laquelle s'abreuve l'inspiration (personnification : "Le poème, après l'éclaircie / A pris les flaques pour des mots", comparaison : "Buvant comme font les oiseaux / Aux larmes chaudes de la pluie", jeu de correspondances entre bas et haut : "Chaque petit lac reflétait / Du ciel à lui seul la lumière").

S'impose alors, dans toute sa grâce, la magie de la composition, de l'écriture poétique (animalisation : "la rime, primesautière, / De l'un à l'autre voletait").

Allitérations (m, p) et assonances (é/è, o) habillent joliment l'évocation.

Merci pour ce partage !

   Hananke   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

C'est aussi magnifique que c'est court. Dommage, j'aurais bien aimé
comme les oiseaux m'enivrer plus longuement aux larmes chaudes
de la pluie.
Bon, je sais qu'on va me dire qu'il faut être fortement inspiré
pour tenir un rythme pareil sur la longueur et que, lorsque les quatrains
sont nombreux, ils sont souvent d'inégale valeur.
Mais, quand même, je me serais bien réfléter encore un peu
dans ces petits lacs.

   papipoete   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonjour domi
Un pari audacieux que d'écrire un mot pas plus grand ... qu'une flaque d'eau ! En quelques lignes, la photographie nous montre une scène que bien des regards ne sauraient pas voir " des oiseaux buvant et s'ébrouant dans les larmes chaudes de la pluie " .
NB vos octosyllabes semblent s'en donner à coeur-joie, avec leurs rimes en seconde strophe, faisant penser à ce petit papillon bleu des ornières forestières !
Un très agréable moment ( court ) à vous lire !

   Castelmore   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Poème, éclaircie, oiseaux, larmes chaudes, pluie, lac, ciel, lumière, rime ...voler
Autant de mots si usés, lessivés qu'ils en perdent souvent toute couleur ...tous réunis dans une si petite pièce ... qu'on pu craindre le pire ...

Eh bien non !
La grâce du poète en a fait une oeuvre ...
Originale, légère ... si légère qu'on la porte longtemps avec soi après l'avoir lue.

Merci

   Vasistas   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour,
Courte éclaircie, chaque mot reflète le ciel.
merci

   PIZZICATO   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Faire si riche en huit vers révèle une belle plume.
Des images très visuelles après que le ton a été donné par celle-ci " A pris les flaques pour des mots ".

On reste à imaginer ces " petits lacs " sur lesquels " la rime, primesautière, de l'un à l'autre voletait... "

   Castelmore   
2/10/2018
Commentaire modéré

   Raoul   
27/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Touché par ce moment de grâce !
De la vrais belle poésie en quelques mots, esquisses sensibles, précises et pas chiquées. Quelques instants de beauté suspendue et venus d'ailleurs ;)
Me vient pourtant une question - car oui, je suis le chafouin de service - pourquoi "faut-il" utiliser le vocable "larme" pour évoquer la pluie ?..

   MFAYARD   
28/9/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Que c'est beau !!!!!
Comme l'oiseau, la rime est vite repartie voleter ailleurs nous laissant l'émotion de son apparition fugace.
Bravo et merci pour ce moment de lecture heureuse.

   Kherza   
28/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Très léger, peut-être un peu trop à mon sens, mais j'ai apprécié. À conserver pour sans doute le placer dans quelque chose de plus étoffé. Merci!

   Robot   
1/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est court (trop court ?) mais la poésie est présente dans ces flaques qui inspirent le thème.

Dommage que ce minimum de composition soit frustrant car a peine commencé la découverte s'achève et on regrette que le poète n'ait pas poursuivi plus avant sa narration.

   Lulu   
6/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour Domi,

J'ai bien aimé ce texte, bien que je regrette qu'il soit aussi court… On en redemanderait…

J'ai aussi trouvé étrange cet emploi de l'imparfait… J'aurais mieux vu un présent qui aurait rendu l'instant plus actif, plus dynamique.

Cela dit, c'est intéressant et l'on voit bien ces flaques de mots.

Mes encouragements.


Oniris Copyright © 2007-2018