Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Francois : Jolie dame
 Publié le 15/05/18  -  11 commentaires  -  768 caractères  -  163 lectures    Autres textes du même auteur

La reconnaissez-vous ?


Jolie dame



Longue robe rigide et corset de métal,
C’est une vieille dame à l’humeur sédentaire,
Qui s’habille de brun, couleur un rien austère
– Loin d’elle les bijoux, le luxe et le cristal !


Elle reçoit sans fin de nombreux visiteurs,
Qu’elle n’ose éconduire – Elle est toujours polie…
Ils s’en vont, lui disant qu’elle est la plus jolie
De tout Paris – Faut-il croire ces vils flatteurs ?


Centenaire, elle sent bien peu le temps qui passe.
Elle toise sa sœur, habitant Montparnasse,
Benjamine trop grande en ce trop beau décor...


Le soir, elle revêt sa guêpière féérique,
Ses atours scintillants, son corsage électrique,
Et brille dans la nuit sa longue robe d’or.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Papillon26   
5/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Belles métaphores pour parler en des termes si poétiques de la Tour Eiffel et de la tour Montparnasse - si j'ai bien compris.
Bel opposition entre ces vers :

Longue robe rigide et corset de métal,
et
Le soir, elle revêt sa guêpière féérique,
Ses atours scintillants, son corsage électrique,

   papipoete   
7/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
classique
cette jolie Dame de Paris, que son maître érigea pour l'espace de temps, que durerait l'Exposition Universelle, est toujours là métallique aimantant les visiteurs du monde entier !
NB de jolies tournures telle " elle reçoit sans fin de nombreux visiteurs/qu'elle n'ose éconduire ... " et le second tercet est charmant .
Côté technique, le sonnet dispose ses 2 quatrains de la façon suivante ;
ABBA/ABBA
le 12 vers mesure 13 pieds
au 11e vers " trop " répété put trouver un synonyme ?
Mais l'ensemble est une belle photo de la tour Eiffel !
papipoète

   Lulu   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour François,

Les deux premiers quatrains laissent planer le mystère à la première lecture, et nous amène à nous interroger sur cette "Jolie dame" qui "reçoit sans fin de nombreux visiteurs / Qu'elle n'ose éconduire..." Je me suis vraiment demandée de qui vous vouliez parler...

Les tercets apportent toutefois davantage de précisions, avec notamment "Elle toise sa sœur, habitant Montparnasse, / Benjamine trop grande en ce trop beau décor..." Et on se dit, qu'enfin, il s'agit de la Tour Eiffel, et qu'il n'est pas bien grave pour elle de ne pas éconduire ses visiteurs...

J'ai trouvé ma seconde lecture plus intéressante que la première, en regard de cette "Jolie dame", ainsi parée.

Le sonnet rend un bel hommage à ce monument emblématique...

   Hananke   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Un bien joli tableau pour notre vieille dame de fer sur laquelle
je ne suis jamais monté.

Féerique n'a que deux syllabes donc le vers est bon : il n'est juste que le second e qui ne prend pas d'accent.

Peut-être pas la plus jolie mais sûrement la plus connue.

Un ensemble qui évite les pièges de la répétition car avec un tel
sujet, on peut aisément rabâcher à l'envie.

   PIZZICATO   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai vite reconnu cette " Jolie dame " décrite avec un anthropomorphisme intéressant : " Longue robe, corset, bijoux,guêpière, corsage "...

" Elle reçoit sans fin de nombreux visiteurs,
Qu’elle n’ose éconduire – Elle est toujours polie… " Le contraire serait bien surprenant. Est-ce qu'une jolie dame penserait à ne pas être polie aves des admirateurs ?

Une façon originale de décrire la Toutr Eiffel.

   Marie-Ange   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai déjà lu de vous un texte concernant cette "Jolie dame", je suis un peu déçu, car il n'y a rien de bien original dans vos propos.

C'est un texte fluide, mais sans vraiment de surprise. Je le trouve "gentillet", il y a quelques similitudes avec le premier, c'est un peu dommage.

J'aurais voulu un poème se démarquant davantage donnant à ma lecture une autre vision de cette "Jolie dame".

   Ombhre   
15/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un poème simple et touchant sur une grande dame qui cache ses mystères dans les deux premiers quatrains et ne se révèle que dans les deux dernières strophes. J'ai bien aimé cette promenade autour de la tour Eiffel et il m'a fallu relire le texte pour bien le comprendre. Une jolie promenade.
Merrci pour le partage.

   Donaldo75   
16/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour François,

Voici un bel hommage à un monument emblématique de la ville de Paris et de la France.


J'ai trouvé astucieux de l'humaniser, d'en parler avec des termes propres à des personnages d'antan.


Bravo !

Donaldo

   sympa   
16/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bon, tout comme Lulu , au premier abord, j'avais pensé à une Dame " de joie " !!!!
Mais au fil de ma lecture, j'ai bien compris que ça n'avait rien à voir....
J'ai beaucoup aimé votre clin d'œil à la Tour Eiffel et ce fut une agréable lecture !

   Francois   
16/5/2018

   BlaseSaintLuc   
18/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je n'aurais point la dent dure contre ce métal ,j'ai reconnue la vieille dame dés la 1re ligne , c'est sans surprise, mais bien agréable.
J'ai bien par 3 fois au moins, fais l’ascension de cette friponne (mon coté homme à femmes) enfin ça, c'était avant...


Oniris Copyright © 2007-2018