Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
fufaru : Mademoiselle
 Publié le 21/04/08  -  3 commentaires  -  810 caractères  -  38 lectures    Autres textes du même auteur

Une brève rencontre.


Mademoiselle



Mademoiselle toujours aussi magnifique
Aussi parfait qu’un verset biblique
De pensées controversées, il abdique

Mademoiselle, là devant lui ébahi
Un seul mouvement et il s’enfuit
Le regard perçant transperce la nuit

Mademoiselle éclaire les clairs obscurs
Se penche et se dote de sa sinécure
Touche son aorte, elle y verra son futur

Mademoiselle vit visant la fortune
Mystérieuse, insolente comme Neptune
Elle croit sans lui qu’elle peut atteindre la lune

Mademoiselle gît se sentant importunée
Elle a crié, déclenché sa colère, attaqué
Un soubresaut du manteau découvre la faux

Monsieur sourit, tremble, fait ses aveux
Un rictus de barbare moyenâgeux
Il s’éloigne de sa vie sans dire mot


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   nico84   
22/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Oui, j'ai lu et relu. J'ai vu l'amour, j'ai pensé un moment à l'infidélite mais je ne pense pas finalement.

Peut être la fatigue mais je ne comprends pas bien, le cadre est trop peu esquissé, on ne sait rien des personnages, est ce volontaire ?

Je me sens un peu perdu, l'avantage ? On interpréter et imaginer ...

   Anonyme   
22/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Deuxième poème de fufaru que je commente. Deuxième qui me plaît bien. Une écriture vivante alerte. On sort un peu des sentiers battus. Une façon d'écrire que je commence à reconnaître

   Anonyme   
11/6/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Très différent de ce que vous avez écrit jusqu'à présent, c'est d'une écriture beaucoup plus mature, un poème qui garde une partie de son mystère, mais résonne avec force.

Il est singulier, puissant, les mots jouent avec subtilité, et ce "Mademoiselle" s'impose, une impression se fait ressentir, deux êtres s'entrechoquent, à découvert leur différence, la distance s'installe, les sépare.

J'ai fait plusieurs relectures de votre écrit, j'en ai aimé le fond comme la forme. Voilà je sais que vous pouvez écrire superbement bien, et faire passer de vraies émotions.


Oniris Copyright © 2007-2019