Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Gemini : Un drôle de poisson-clown
 Publié le 17/10/17  -  10 commentaires  -  1168 caractères  -  163 lectures    Autres textes du même auteur

Le temps d’un sourire.


Un drôle de poisson-clown



Un joli poisson-clown tout d’orange strié
Faisait le pitre auprès d’un public varié
Qui riait aux éclats en voyant cet Auguste
Une balle au museau, rouge, comme de juste.

Hors des bancs de poissons acclamant l’arlequin,
Passait boudeur et froid un austère requin
Qui n’était pas du genre à se tordre les côtes,
Mais broyer, de la mer, celles de tous les hôtes.

Ce monstre avec lequel on ne rigole pas
L’avala tout sec (sic) ; ô marchand de trépas !

Imaginez lecteur, imaginant le pire,
Ce que manger un clown pour un requin veut dire ;
Lui, funèbre et sinistre en sa sévérité,
Qui devient tout à coup un roi de la gaieté !

Comme troupier comique il fit donc rire aux larmes
Des poissons ayant tous oublié ses faits d’armes,
Grâce au fameux nez rouge au-dessus de ses dents
Qui dissipait la crainte et la peur des enfants.

Hélas ! lorsque le squale eut digéré sa proie,
Disparurent d’un coup et l’humour et la joie.

Et depuis, dans les bancs, on raconte aux pitchouns
L’histoire du plus grand de tous les poissons-clowns.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Louison   
5/10/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour,

Je ne jugerai pas le style, je ne sais pas faire. Mais j'ai aimé l'histoire et la prosodie très agréable.

Ma strophe préférée est celle-ci:

Imaginez lecteur, imaginant le pire,
Ce que manger un clown pour un requin veut dire ;
Lui, funèbre et sinistre en sa sévérité,
Qui devient tout à coup un roi de la gaieté !

Je suis sûre que ce très beau poème plairait beaucoup aux enfants.

Merci beaucoup pour ce moment de lecture

   PIZZICATO   
17/10/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une histoire amusante.
Une idée originale qu'il fallait quand même trouver !
" Comme troupier comique il fit donc rire aux larmes
Des poissons ayant tous oublié ses faits d’armes,
Grâce au fameux nez rouge au-dessus de ses dents
Qui dissipait la crainte et la peur des enfants."

Un moment de lecture distrayant.

   Asrya   
17/10/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
Une très belle poésie, bien construite, rythmée, chantante.
Une poésie, ou un conte, en tout cas, c'est vraiment du bel art.
J'ai adhéré, complètement.
Les sonorités, les ponctuations, le rythme, la musicalité : tout est fait pour que le lecteur accroche et soit happé par vos vers.
Si bien que... je ne dirai rien de plus.

Merci beaucoup pour la lecture,
Vous nous offrez une petite merveille,
Au grand plaisir de vous lire à nouveau,
Asrya.

   Anonyme   
17/10/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Quelques éléments de critiques :

- Pour l'aspect purement formel, le premier quatrain, très vocalique, est beaucoup trop criard à la lecture : défaut entraîné par l'excès, dans ses trois premiers vers, du son iiii, accentué par plusieurs diérèses.

- l'hiatus "un austèRE REquin" est assez disgracieux. Vous me direz : Hugo en commettait des tonnes de ce genre-là, et vous aurez raison.

- idem pour l'anacoluthe "Mais broyer, de la mer, celles de tous les hôtes."

- Le miroir "Imaginez lecteur, imaginant le pire, " n'est pas des plus heureux

Je trouve sympathique la nonchalance de ce "L’avala tout sec (sic) " ainsi que le jeu de mots final : "Et depuis, dans les bancs, on raconte aux pitchouns"

Pour le fond, c'est très gentillet, mais ça peut être amusant si c'est destiné à un enfant : entreprise ô combien louable.

A.

   fried   
18/10/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Plus je lis ce poème plus je l'apprécie,
la petite histoire, le vocabulaire qui reste simple et les sonorités.
Même avec du citron il ne faut pas manger le poisson-clown, ça fait pleurer la maman des poissons qui est bien gentille. :-)

   papipoete   
18/10/2017
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Gemini,
Tous les sujets sont dans la nature ; il suffit d'ouvrir les yeux sur elle, ou les fermer et rêver . Le requin taciturne qui gobe un poisson-clown, et le garde au bout du museau pour rigoler un peu est fort original !
NB un conte qui ravirait les enfants, leur faisant peur un petit instant, se disant que quoi qu'on fasse, le poisson " d'orange strié " finira entre les dents d'un voisin !
Au 9e vers, le requin " l'avala tout sec " est un peu contradictoire avec l'idée de le montrer au bout de son museau ?

   silver   
18/10/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Votre poeme s'inscrit dans la tradition des menestrels ou des conteurs, a la veillee. on regrette presque de ne pas avoir pu l'ecouter dans ce contexte
En tout cas, une lecture plaisante et amusante qui prouve que la poesie sait aussi divertir

au paisir de vous relire

   Marie-Ange   
18/10/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai fait plusieurs lectures, pour mon plus grand plaisir.

Lorsque je vous lis, les mots semblent émettre comme
une petite mélodie, c'est bien rythmé, c'est bien conté
d'un bout à l'autre, et la magie opère.

J'ai été agréablement conquis par ce "Drôle de poisson-clown",
il n'a pas son pareil, pour captiver, pour emmener dans le sillage
de son aventure.

C'est charmant et sympathique à lire et à relire.

   Vincendix   
19/10/2017
Bonjour Gemini,
Toujours des idées sortant de l’ordinaire, quelle imagination !
Derrière cette histoire abracadabrantesque se devine une certaine réalité, ce requin faisant le clown le temps d’une digestion ressemble fort à quelques personnages médiatiques. Chassez le naturel, il revient dès le rot !
Vincent

   Arsinor   
22/10/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime bien le sujet, son traitement et le rapport entre les deux. Est-ce que j'en demande davantage à la poésie d'amateur ? Souvent, on lit des poésies trop ambitieuses ou trop banales.


Oniris Copyright © 2007-2017