Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Gouelan : Ricochets
 Publié le 03/04/18  -  16 commentaires  -  368 caractères  -  219 lectures    Autres textes du même auteur

Ricochets de souvenirs.


Ricochets



Trois ricochets de rire
cascadent dans ma tête
comme des galets soleil
crevant la nappe du ciel


D’une beauté sauvage
cette vague d’images
toute embrouillée d’écume
déferle sur la brume


Par une journée chandail
trois souvenirs éclatent
comme des bulles océanes
cisaillant ma grisaille


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Brume   
14/3/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour

"Trois ricochets de rire cascadent dans ma tête...trois souvenirs éclatent comme des bulles océanes"

J'aimerai connaître ces "trois" si merveilleux. Une lumière éclatante explose de joie et de couleurs dans l'âme de chaque vers.

L'expression du bonheur est puissante. Il se dégage de vos vers le soleil.

   Marite   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Merci pour ces "Ricochets" Gouelan ! Ils traduisent vraiment ce qui nous traverse parfois, rapide comme la course du galet qui ricoche sur l'eau, avant de s'enfoncer à nouveau dans nos mémoires.
Les mots simples mais précis et imagés m'ont enchantée, une vraie et belle petite poésie en vers libres.

   papipoete   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Gouelan
libre d'écrire, sans règle ni interdit, mais grosse difficulté d'y parvenir comme ici en quelques vers qui ricochent à la surface de votre inspiration !
Trois rires nés au creux d'une vague, qui va et vient au gré des sacs et ressacs !
NB on voit bien la scène provoquée par ces souvenirs qui se bousculent, et " cascadent " dans la tête de l'auteur !
C'est si vivifiant, comme l'air marin que transporte ce poème si délicat !

   Eccar   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
L'image est belle " des galets soleil crevant la nappe du ciel".
Les ricochets, souvenirs de joie ou d'été qui déferlent sur une journée froide et brumeuse.
La mémoire est une chose merveilleuse quand elle restitue ainsi les jolis clichés qu'elle a pris peut-être sans qu'on en ait conscience.
On ne saura pas ce qu'ils étaient, mais vous avez su les les rendre encore plus magnifiques de cette manière.
Les rimes, les assonances, sont musicales, donnent de la chaleur à l'ensemble. Le secret du charme de cette évocation est là, sans doute.
A vous relire, bien sûr.

   Papillon26   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très poétique cette image de ricochets. Il est vrai que parfois dans une journée de grisaille et de froid "intérieur" il suffit de peu pour réchauffer notre coeur.
Merci Goelan pour ce beau message.

   Louison   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une poésie qui fait du bien. J'aime cette image des ricochets de rire par une journée chandail.

Vous nous montrez ce moment d'une bien jolie façon.

Merci pour cet instant délicieux.

   kreivi   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Trois petits ricochets, trois éclats. C'est gentil. Joliment dit.
Cela ne va pas plus loin.
Les ricochets par nature restent en surface

   Robot   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Tout ce texte forme un tableau unique. La simplicité du récit est agréable. J'ai été un peu déstabilisé par cette cisaille qui achève le dessin. J'attendais un final plus lumineux. Une éclaboussure de corail par exemple.

Mais le petit moment passé sur ce texte m'a permis de débuter joliment ma journée.

   PIZZICATO   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien
L'image est originale et expressive ; des souvenirs qui ricochent et viennent balayer le gris d'une " journée chandail " en " crevant la nappe du ciel. "

Une lecture agréable.

   Lulu   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Gouelan,

J'aime bien le fond de ce petit poème qui joue avec les souvenirs ; ces derniers revenant par bribes ou par "bulles" dans un décor qui me plaît. L'idée des ricochets est belle, notamment avec ces "ricochets de rire" qui placent les souvenirs dans quelque chose de gai.

Cependant, j'aime moins la forme. Si j'apprécie les vers courts pour leur côté chanson, et c'est assez musical par endroits, je trouve dommage, bien qu'il s'agisse de vers libres, qu'il y ait une régularité inégale. Ainsi, vous observez le principe du quatrain - pourquoi pas ? - dans l'ensemble des trois strophes, quand quelque chose de plus libre aurait donné plus d'entrain au texte à mon sens... Mais ma remarque est toute subjective, j'en conviens.

De même, vous observez le principe de la rime, mais uniquement pour quatre vers. Je n'en ai pas saisi la pertinence. Ma première lecture m'a arrêtée sur cette particularité de la seconde strophe.

Par ailleurs, et cela n'engage que moi, je n'ai pas trop aimé l'allitération en [ke] de la première strophe "ricochets", "cascadent", "comme", "crevant". Elle fait sûrement écho aux ricochets, à la sonorité des pierres, mais s'agissant de cette consonne, je ne la trouve pas très douce à l'oreille, d'autant que vous relatez des souvenirs d'une certaine douceur "rire", "galets de soleil"...

Bonne continuation.

   MioModus   
3/4/2018
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↓
Un texte sans âme qui ne me fait pas voyager...
"Trois ricochets de rire " ? Sans rire ?

Une prochaine fois peut-être.

   Gouelan   
4/4/2018

   jfmoods   
5/4/2018
Ce poème est composé de 3 quatrains comptant 8 hexasyllabes, 3 heptasyllabes et 1 octosyllabe.

Le présent de narration rapporte, par l'intermédiaire de 3 verbes de mouvement ("cascadent dans ma tête", "déferle", "éclatent"), la vigueur d'une perception.

Sous la stérile et morose couverture nuageuse des jours ("la nappe du ciel", "la brume", "une journée chandail", "ma grisaille"), un éblouissement impromptu prend l'aspect d'une vivifiante et fertile éclaboussure (champ lexical de l'eau : "vague d’images", "toute embrouillée d’écume", "bulles océanes", participes présents : "crevant", "cisaillant", métaphore de l'entête : "Ricochets de souvenirs", jeu d'assimilation : "trois souvenirs" / "Trois ricochets de rire", comparaison : "comme des galets soleil", groupe nominal laudatif : "une beauté sauvage").

Merci pour ce partage !

   Pouet   
5/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

Ce petit poème sautillant porte très bien son titre.

La légèreté de la forme laisse entrevoir un fond plus sombre, mélancolique.

J'ai pensé aux rires d'un enfant qui viennent ensoleiller une journée brumeuse.

   Ombhre   
7/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un joli poème, léger et profond à la fois, qui m'a touché.
J'ai beaucoup aimé la répétition entre "trois ricochets de rire" et trois souvenirs éclatants".
De belles images qui illuminent le texte:
"comme des galets soleil"
"Par une journée chandail"
"cisaillant ma grisaille" Bravo !

Un petit bémol pour une musicalité qui pourrait être améliorée (certaines ruptures de rythme m'ont un peu dérangé lors de la lecture), et l'emploi du mot "comme" à deux reprises qui, selon moi, n'apporte rien à l'image et pourraient même être tout simplement supprimés.

Merci pour cette belle lecture.
Ombhre.

   Gabrielle   
5/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Comme un hymne à la joie...
De jolies images dans ce poème qui parle de gaieté.

Merci à vous pour ce partage.


G. Michel


Oniris Copyright © 2007-2018