Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
ikran : My résurrection
 Publié le 01/11/18  -  10 commentaires  -  627 caractères  -  128 lectures    Autres textes du même auteur

Au crépuscule du jour.


My résurrection



C’est le matin du monde entier
Je foule au pied tous mes chagrins
Et puis basta, et puis tin-tin !
Je n’allais bien qu’en mon absence...

Mais désormais tout recommence...
C’est le matin du monde entier
Tes lèvres nues dessous mes reins
N’opposent plus de résistance

Je veux brûler toutes mes chances
Existons de la tête aux pieds !
C’est le matin du monde entier
Je me tuerai cent fois je pense

Mille fois pour tes petites transes
Je veux danser toutes les danses
Et te faire plus que des baisers…
C’est le matin du monde entier


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   INGOA   
17/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
On pourrait facilement croire qu'il s'agit de paroles pour chanson. Une résurrection un peu grivoise, qui n'est pas désagréable à lire ; mais pour une poésie des Et puis basta, et puis tin-tin dénote.
La quatrième strophe qui se voudrait entraînante (encore des paroles pour chanson) est mal écrite et le rythme des vers décousu.

   BlaseSaintLuc   
20/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
simple et tranquille , mais quelle est cette fée qui réveille notre apôtre ? méchamment douée la petite , ça l'inspire notre poète !
s'en prétentions mais charmant .

"Je n’allais bien qu’en mon absence..."

c'est une bonne...épitaphe

   izabouille   
21/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est beau, ça m'a fait penser à une liste de bonnes résolutions, c'est plein d'entrain, il y a une belle énergie.

J'ai bien aimé "je n'allais bien qu'en mon absence" ou "existons de la tête au pied"

Merci pour ce bon moment de lecture

   Robot   
1/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un texte optimiste, c'est réjouissant et on reçoit bien l'expression amoureuse qui le traverse. Il passe bien oralement, avec un dynamisme communicatif.

Simple question, pourquoi un titre en anglais, qu'est-ce que ça apporte de plus. (c'est la raison de la flèche descendante)

   PIZZICATO   
1/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Des vers intéressants pour symboliser cette " résurrection "
" Je foule au pied tous mes chagrins "
" Je n’allais bien qu’en mon absence... "
" Existons de la tête aux pieds ! "

et d'autres qui le sont moins
" Et puis basta, et puis tin-tin ! " pas vraiment poétique.
" Tes lèvres nues dessous mes reins
N’opposent plus de résistance " des lèvres nues, déjà, cest assez curieux... et l'ensemble l'est aussi, à mon avis.

Un texte plaisant, sans plus - pour moi bien sûr -

   papipoete   
1/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonsoir ikran
je m'étais habitué à mon absence, et voilà je renais un matin, un matin anodin où je retrouve mon train-train ! Quitte à tout recommencer, je veux brûler pour toi, de la tête aux pieds !
NB une promesse d'amour pour ne rien oublier, des petits riens jusqu'aux transes, jusqu'à l'extase !
Je vois une sorte de " maillet " , forme poétique fixe, c'est-à-dire sans anicroche ; peut-être qu'une faute technique ne le classe pas en néo-classique ? ( chagrins/tin-tin )
la rime " tin-tin " dénote un peu parmi ces vers délicats !

   JcJaZz   
1/11/2018
C'est beau, c'est très beau
C'est fais, c'est vivant
C'est entier, c'est sincère
Pas de fioritures, pas de préciosités
Bref de la poésie
Merci

   Raoul   
2/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,
Un très beau texte, fluide, à la fois sensuel et intérieur, à la recherche de soi par l'autre et pour l'autre. La "je n'allais bien qu'en mon absence" est une très belle expression et pas que belle.
S'il fallait chipoter un peu, le "danser des danses" m'a dérangé tout de même...
Joli texte dont la franchise simple touche et parle en confidence sans lourdeurs.
Merci pour cette lecture.

   Lulu   
2/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Ikran,

J'ai bien aimé ce poème pour sa fraîcheur qui nous emporte. C'est lié au ton "Je foule au pied tous mes chagrins / Et puis basta, et puis tin-tin !" ; ces mots contrastés qui nous mènent vers le haut, hors le sombre ou la tristesse.

Ce ton enjoué est aussi bien relevé et rythmé par la répétition du premier vers que j'ai aimé dès la lecture des premiers mots : "C'est le matin du monde entier". Pourtant, je n'aime guère, souvent, les démonstratifs, tels que "C'est" dans les poèmes. Mais ici, il élève au "matin du monde entier", ce qui n'est pas rien, universalisant l'ensemble d'une manière que j'aime vraiment beaucoup.

J'ai aimé le jeu des rimes, lesquelles concourent de manière discrète à donner de l'élan aux mots et à leur portée joyeuse, optimiste.

Une belle "résurrection"...

Au plaisir de vous relire.

   FABIO   
3/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Il y a de la force dans ce texte car les mots et le ton sont dosés parfaitement.
Toutefois basta et tintin sonne bien mème si ils étonnent.


Oniris Copyright © 2007-2018