Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Jano : Eden's blues
 Publié le 25/12/11  -  7 commentaires  -  1403 caractères  -  174 lectures    Autres textes du même auteur

Le paradis perdu.


Eden's blues



Chaque étincelle de vie
court dans l'épithélium,
Chaque trace d'infamie
se retrouve dans une pomme,

« ÈVE »

Pourquoi… pourquoi l'as-tu croquée ?

Regarde… regarde tout ce merdier !

Chaque souffrance endurée
nous ramène à l'exil,
Chaque homo sapiens inhumé
rend l'espoir volatil,

« ADAM »

Bougre… bougre de grand con !

Entends-tu… entends-tu le rire du félon ?

c'était un jardin où l'on se promenait nu
l'herbe si douce et les animaux paisibles
d'un ciel sans nuage veillait l'Invisible


C
H
U
T
E


Chaque point fort du Samsung SGH I9000 Galaxy S :

- écran tactile capacitif Super AMOLED 4.0
- processeur cadencé à 1 Ghz
- Android 2.1 avec milliers d'applications sur Android Market
- 3G+
- GPS et Géotagging
- WiFi, Bluetooth et Port USB
- appareil photo 5 MP


« 468,99 euros »

Voilà… voilà ce que nous sommes devenus.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
20/11/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

C'est assez farfelue cette fin sur des infos de dépliant publicitaire, le truc des prix établis par tranches maximum ressort aussi, 468.99 c'est le maximum avant 469. Le centime comme le bout de pomme croqué par Eve, c'est vraiment pas grand chose, et pourtant... "voilà" où il m'entraine un peu ce poème.

   Charivari   
31/12/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'imagine que l'ordinateur, c'est un apple ^^

J'ai beaucoup aimé. Très original. Le mélange de recherché, au début, et de vulgaire ("ce merdier, grand con") est très réussi, la chute, avec cette mise en page, très sympa.
Vraiment sympa pour moi

   Anonyme   
25/12/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je trouve ce poème profond et parfaitement original, bien joué l'artiste pour l'idée!

Belle surprise à la fin..Belle chute, bien goupillé, seul bémol; "l'articulation" à chaque point fort du samsung..Dommage.Je crois que ce soucis de fluidité reviendra dans les com car cela casse le rythme..

Mais la chute sauve tout ce qui fait de ce poème une presque merveille pour moi.Tout poème doit être une réponse à une question qui n'est pas posé disait Guillevic..Je crois que votre poème en est une parfaite représentation.(et qui fait réfléchir, d'ou sa force)

Bien aéré frais et moderne comme j'aime..Merci pour cette lecture, je vous encourage dans ce sens de l'originalité et de la profondeur.. amicalement votre Enigme09.

   Meleagre   
26/12/2011
Commentaire modéré

   funambule   
26/12/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime la liberté de l'auteur! A quelques mots près ça pourrait faire un bon texte de chanson.

Accessoirement... que sommes nous... et le plaisir n'est-il pas lié au pécher et à la transgression... comme la vertu. Le bonheur est sans doute quelque chose de plus subtil... et éphémère. La plénitude un concept qui m'échappe!

J'aime que l'on utilise ce genre de symboles pour... pour... je pense que l'auteur est un petit malin provocateur et sage à la fois.

   Meleagre   
26/12/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Une adaptation assez décalée de l'histoire de la Genèse. Je ne suis pas fan.

J'aime assez la présentation du poème, avec les mots mis en gras et en évidence : Eve, Adam, et surtout le mot "Chute" qui ressemble à un calligramme. Les deux quatrains, avant et après le mot "ÈVE", sont intéressants, avec ce rythme identique (hexasyllabes en rimes croisées) et cette anaphore de "Chaque" au début des vers impairs ; mais je ne vois pas trop pourquoi on met les vers pairs en italique. Les interrogations sont intéressantes aussi, et posent de vraies questions existentielles et métaphysiques : "Pourquoi l'as-tu croquée ?", "Entends-tu le rire du félon ?". Mais je n'accroche pas avec la vulgarité qui apparaît : merdier, grand con.
Et puis, le poème ne répond pas à ces questions, autrement que par une pirouette.

Le mot "chute" laissait envisager un aperçu de la condition humaine après la chute ; au lieu de cela, on a une notice de téléphone portable. Alors, déjà, je trouve que cette notice n'est pas du tout poétique, et dénote vraiment dans un poème. Je ne suis pas fan de la liste en littérature, telle qu'elle a pu être pratiquée dans l'Oulipo par exemple.
Et puis, surtout, je ne pense pas qu'un téléphone portable soit le meilleur exemple de la chute d'Adam, de la condition de l'homme après la chute. La chute est spirituelle, métaphysique, plutôt que matérielle. Oui, d'un côté, on peut séparer la condition d'Eve et d'Adam marchant nus dans le jardin, à celle de l'homme moderne ne pensant qu'à la pointe de la technologie. Mais l'essentiel n'est pas là. Et j'ai la fâcheuse impression que ce poème mentionne l'anecdotique pour montrer sans le dire (ou pour occulter ?) des problèmes spirituels qui le dépassent.

   brabant   
31/12/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Jano,


J'ai beaucoup aimé ce texte étonnant, plein de fraîcheur, plein de vivacité.

Habituellement je ne suis pas fan des jeux typographiques, je préfère les laisser aux calligrammes. Ici j'ai positivement adoré, ils servent admirablement le propos ; notamment ce mot "CHUTE" en oblique, comme une rayure, comme un trait qui barre, qui biffe, qui gifle.

Beaucoup de fantaisie donc dans ce poème contemporain où le "merdier" et le "bougre de grand con" passent comme deux lettres à la poste. C'est primesautier, c'est guilleret et pourtant le thème est lourd. Le "rire du félon" m'a bien fait rire moi-aussi. Mais je n'analyserai pas, d'ailleurs je ne vois pas de défauts. J'ai humé, je préfère "humer" en quelque sorte.

Bel effet produit par la fiche technique du Samsung... Très très bien.

Chapeau, Jano !


ps : Ah si ! Un very big problème quand même : il n'y a pas d'animaux au paradis. C'est après avoir envoyé l'Eve et l'Adam avec son morceau de pomme en travers de la gorge sur terre que Dieu les a créés pour leur tenir compagnie. Pas si mauvais le bougre ! Et puis il leur fallait bien des peaux de bêtes pour se couvrir.
Le serpent ?... C'était Satan ! Certains y ont même vu un avatar d'Eve, une vraie bougresse celle-là ! :D :D :D

   Anonyme   
31/12/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Eden's blues sur l'air de Blue moon...Pourquoi pas!
« ÈVE »

Pourquoi… pourquoi l'as-tu croquée ?

Regarde… regarde tout ce merdier !

Même encore aujourd'hui, les Èves croquent encore les pommes d'Adam (rires) mais au lieu de s'habiller, elles se déshabillent (mdr) et là, la chute est visible ( la chute des reins) ...

Alt+del. clic.

   Anonyme   
14/1/2012
Commentaire modéré

   zenobi   
14/1/2012
Commentaire modéré


Oniris Copyright © 2007-2018