Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Jano : Zigzag
 Publié le 08/07/11  -  10 commentaires  -  1449 caractères  -  251 lectures    Autres textes du même auteur

L'appel anatomique.


Zigzag



J'ai
quelquefois la tête qui part en vrilles
quand
je frôle des grappes de jolies filles

Je soupire
balbutie
caquette
ronchonne
blatère

TOUT !!!

pour que leurs regards charbonneux
s'abaissent
sur l'échalas de mon corps dégingandé

Mais elles passent sans me voir...

J'ai
bien souvent la raison qui dégringole
quand
j'aperçois une jupe qui s'envole.

Je saute
caracole
virevolte
piétine
tourbillonne

TOUT !!!

pour que la porteuse zéphyrienne
remarque
le désespoir d'une constitution famélique

Mais elle passe sans me voir...

Demain
demain c'est
demain c'est sûr

je blackboule les envies sexagésimales d'une ingrate destinée.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Charivari   
8/7/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai trouvé ce texte très sympa. Très bien structuré, très mélodieux (le vers de fin est excellent) et au niveau du thème, j'ai aussitôt pensé aux chansons de Brel, surtout ce "demain, demain c'est, demain c'est sûr". Par contre la mise en page ne m'a pas totalement convaincu. Elle est inutile, à mon avis, même si le texte s'appelle zigzag.

   socque   
29/6/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Le dernier vers ne me paraît pas forcément utile, d'un autre côté il apporte une rupture de style et de rythme qui n'est pas déplaisante...
J'imagine tout à fait ce texte mis en scène et déclamé, il a de la pêche ! Un bon rythme, une bonne mise en page qui aide à imaginer ce poème dit.

   Mona79   
1/7/2011
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime bien la présentation, en zigzag (comme le titre l'indique). Ce pauvre gars, auquel rien ne réussit côté sexe, malgré tous ses efforts, fait vraiment pitié, à part le dernier vers, trop grandiloquent à mon goût, qui ne s'accorde pas avec le ton du texte.

   beth   
8/7/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Calligramme en z…
Appel (s)anatomique(s)….obligent…
Les envies sexagésimales m’ont laissée perplexe : …..à cause du 6 qui peut évoquer le sexe masculin en érection ? Le O qui évoquerait ce que l’on …devine ? Calligramme dans le calligramme alors ? Parce que les envies se manifestent en 6 temps ? :(saute/caracole/virevolte/piétine/tourbillonne/TOUT !!!)X2
Bon de toutes les façons, pour moi, c’est excellent…je ne me lasse pas de le relire…et visuellement c’est écrit pour !
Non, c’est bien !
La mise en forme de j’ai… jusqu’à TOUT !!! Par 2 fois, est vraiment bien vue…l’érectibilité du Zigzag…se perçoit bien !(le mot -titre du poème-ayant lui-même une « image graphique » évocatrice et en adéquation avec son sens.(c’est quasiment un « mot-image »)
et les 3 petits vers avant le dernier (demain/ demain c’est/ demain c’est sûr/) sont porteurs de sens dans leur mise en forme : début d’envie sexagésimale…blackboulée.
C’est drôle, justifié dans sa forme, heureusement « simple »… (Comme l’appel anatomique).
Encore une réussite totale à mon avis.
Merci à l’auteur.
Et au prochain plaisir de vous lire.

   Pascal31   
8/7/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Excellent !
J'ai beaucoup aimé ce poème, tant dans sa forme (présentation impeccable, rythme nickel) que dans le fond (les déboires sentimentaux d'un sexagénaire maigrichon).
Mention spéciale à ce "je frôle des grappes de jolies filles", très joliment dit.
Peut-être une légère réticence à la lecture du dernier vers qui dénote un peu avec le reste du poème, la faute à deux termes très contrastés par rapport à ce qui précède ("blackboule" et "sexagésimales"), mais cela n'a pas gâché mon plaisir de lecture. Un poème zigzagant enlevé et original. Bravo !

   widjet   
8/7/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Une fois n'est pas coutume, je ne rechigne pas sur la forme qui colle bien au fond, mélange de slaloms et de dégringolade.
Il y a un côté "midinette" chez cet éternel amoureux d'âge mûr (non dépourvu d'auto dérision) qui est assez attendrissant. Et puis, ce texte m'a fait penser à une de mes chansons "Souchonniennes" préférées... Allez, c'est le week end, je suis de bon poil, e vous le frédonne un peu

Rétines et pupilles
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles...


Widjet

PS : léger bémol : pas fan du "TOUT" en gros et gras.

   Jano   
9/7/2011

   Lunar-K   
13/7/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai beaucoup aimé ce texte, entièrement maîtrisé selon moi car il parvient à rester sobre malgré le travail de mise en page. C'est-à-dire que, bien souvent, les auteurs en font des tonnes lorsqu'ils veulent une mise en page un peu originale de sorte qu'au final on n'y comprend plus grand chose (mais peut-être est-ce tout simplement moi qui n'y suis pas vraiment sensible...). Dans ce cas, cependant, la mise en page sert parfaitement le propos et la musicalité du texte ce qui est déjà une très bonne chose !

Outre sa mise en page, c'est son rythme qui fait l'intérêt de votre texte. Une musique légère mais tout à fait évidente en première lecture, variée tout en restant cohérente notamment dans l'emploi des rimes parsemées mais toujours bien choisies, je trouve.

"Léger", c'est aussi le mot qui me vient à l'esprit pour qualifier le thème de ce poème. Moins profond que dans vos autres textes mais néanmoins travaillé dans sa présentation grâce à un vocabulaire intéressant et riche avec des expressions et des mots rares à côté d'autres qui sont plus courants. Le dernier vers, par exemple, qui m'a tout d'abord semblé assez lourd me parait désormais, après relecture, tout à fait génial. A vrai dire, seule la "porteuse zéphyrienne" me semble un peu surfaite.

Au final, un très bon texte, original dans l'écriture et rythmé, et dont la mise en page est une véritable plus-value.

   David   
21/7/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Jano,

Le rythme, l'espace, tout y est pour mettre en valeur cette liberté de ton, l'écriture dessine et parle à la fois. Mais le plus drôle c'est la chute, j'ai trouvé, enfin comme je l'ai comprise, le narrateur dévoile son âge qui ne collerait pas du tout à l'écriture qui pouvait sembler guillerette, adolescente :

"J'ai
quelquefois la tête qui part en vrilles
quand
je frôle des grappes de jolies filles"

et

"je blackboule les envies sexagésimales d'une ingrate destinée."

J'ai compris "les envies d'un homme de 60 ans" mais c'est peut-être "une envie de soixante femmes"...

   Anonyme   
22/7/2011
 a aimé ce texte 
Passionnément
Je trouve ce texte exceptionnel: il emmène, sa forme virevolte en même temps que les mots, c'est la première fois que je vois une forme autant en accord avec le fond, simple, mais si impeccable.

Jano, vous m'avez fait plaisir. Et donné une leçon...

lil


Oniris Copyright © 2007-2018