Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
latchodrom : Comme ça
 Publié le 11/09/18  -  15 commentaires  -  952 caractères  -  188 lectures    Autres textes du même auteur

Après tout pourquoi pas...


Comme ça



je suis parti comme ça
pas très loin...
juste derrière un passé
qu'au loin...
j'entrevois encore, là,
si loin...
de l'autre côté du battement

j'ai crié comme ça
rien qu'un peu...
pour qu'il m'entende, lui,
si peu...
qu'il me l’a renvoyé, mon écho,
pour peu...
je les ai un peu clochés, les mots

j'en ai demandé comme ça
de sitôt
des questions pas discrètes
plus tôt...
celles qui vous rendent frileux
tantôt...
qu'elles sont enfouies sous la vie,
les réponses...

je l'ai démêlé comme ça
une fois...
moi j'y étais pas prêt
des fois...
pourquoi ça jaillissait de son intérieur
parfois...
les mots, ils auraient bien voulu,
mais voilà...

je l'ai aimé
couci-couça
d'un battement à l'autre
couci-couça
d'un geste à l'autre
couci-couça
comme ça...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   izabouille   
21/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Il y a trop de points de suspension, ça gâche le plaisir de la lecture, et quelques fautes d'orthographe, la cédille à tous les "ça", un accent circonflexe sur "voilà", l'accent grave à "derrière", "qu'elles sont enfouies" et pas "enfouient". C'est très décousu, j'ai dû mal à suivre et au final ça n'aboutit pas à grand-chose.
"Partir derrière un passé", c'est bizarre comme expression, le passé est déjà derrière

   Eclaircie   
22/8/2018
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bonjour,

Sans doute beaucoup de sincérité dans ce poème, mais la syntaxe est malmenée, l'expression peu originale, le sujet très convenu.
Vous présentez votre texte en poésie classique, ce qu'il n'est pas du tout. (Vous pouvez dans le cente d'aide, prendre connaissance des classifications adoptées par le site).

Bonne continuation,
Éclaircie

   Vanessa   
27/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour,
J'ai aimé votre texte couci-couça.
J'aime bien la forme car elle retranscrit très bien ce que je pense avoir lu.
Un sentiment un peu flottant, pas vraiment affirmé ou peut-être pas vraiment assumé par l'auteur.
Ce que je reproche à ce texte, c'est son manque de fluidité à la lecture à voix haute. Ici, la poésie est,elle aussi,un peu floue.

   Miguel   
28/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Ce texte n'a rien de classique, aucun respect des règles, que l'auteur semble ignorer. Le contenu est un peu plat, trop prosaïque à mon sens. La poésie est l'art de dire les choses avec d'autres mots que les mots attendus.

   papipoete   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Pas
bonjour latchodrom
Je me suis mis à la poésie libre, sachant que cela n'est pas si simple malgré un " règlement " sans codes prosodiques !
Je lis dans ces colonnes des merveilles, et je lis aussi des lignes défiant l'équilibre, comme écrites sous hypnose et c'est selon moi le cas avec " comme ça " !
Je voudrais cher poète, tenter d'accrocher mon regard à une image, à un clin d'oeil, mais je n'y parviens pas !

   bipol   
11/9/2018
je préfère effacer moi même mon commentaire

n'étant ps du niveau à vous donner des conseils

   LylianR   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Pas
J'ai lu votre poème plusieurs fois sans y trouver l'harmonie que je cherchais : une syntaxe à revoir, des répétitions qui n'apportent pas l'effet escompté, une lourdeur de style qui efface toute poésie.
On sent que votre démarche est vraie et sincère pourtant.
A vous relire.

   PIZZICATO   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Tout d'abord, je n'ai pas perçu la nécessité de ces points de suspension ; au contraire ils ont gêné sensiblement ma lecture.

J'ai bien apprécié la première strophe.
Dans ce qui suit rien ne m'a séduit, avec une écriture que j'ai trouvée un peu brouillon.
"qu'il me l’a renvoyé, mon écho "

"j'en ai demandé comme ça
de sitôt
des questions pas discrètes "

" moi j'y étais pas prêt "

" les mots, ils auraient bien voulu ".

C'est du libre mais quand même ...

A vous lire une prochaine fois.

   Pouet   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

J'ai bien apprécié le poème pour son côté faussement simpliste et son "langage parlé" collant au plus près des émotions.

Il y a de très belles images comme l'idée de "partir pas très loin, juste derrière le passé" ou bien les "mots qui clochent comme un écho qu'on se renvoie parfois" et enfin ce passage que je trouve pour ma part très juste:

"qu'elles sont enfouies sous la vie,
les réponses..."

La poésie elle aussi peut être enfouie et nous déterrer au détour d'un vers comme celui-ci.

Petit bémol concernant les point de suspension - trop nombreux - et perdant de ce fait de leur substance.

Parfois, et c'est ici le cas, la simplicité et la sincérité font très bon ménage et nous offrent un instant rafraîchissant loin des métaphores ampoulées, pour notre (mon) plus grand plaisir.

Bonne continuation.

   hersen   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
j'aime beaucoup le fond mais la forme mériterait d'être encore travaillée pour que ce poème soit plus abouti, et par conséquent plus percutant (une histoire d'écho :)

Les points de suspension à profusion finalement n'aident pas, ce sont les mots qui devraient jeter ce voile d'incertain, c'est ce que nous attendons en poésie.

Par contre, des choses intéressante, comme par exemple
"Je les ai clochés, les mots"

Donc pour moi, un potentiel indéniable mais peut-être une forme plus non pas élaborée, mais revue en mode moins dispersée.

   Lulu   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Latchodrom,

La forme de ce poème n'est pas forcément dans un registre que j'affectionne, mais j'ai vraiment beaucoup aimé ce texte qui me parle et qui, quelque part, parle presque à ma place - peut-être pas aujourd'hui, mais en un temps où je ne trouvais guère les mots…

Vous êtes parvenus à dire cette difficulté qu'on a parfois à simplement dire ce qui est, ce qui se trame en soi, et sur un ton que j'aime bien.

Le ton est, en effet, tout simple, sans chichi, sans ornement. Il est comme l'appelle le titre : "Comme ça"....

Plus je vous relis et plus je me dis que j'aurais aimé écrire ces mots à un moment où les choses auraient pu être juste dites, "comme ça".

Le jeu des vers courts, puis longs amène à vous entendre. Or, entendre une voix dans un poème, c'est énorme.

Pour moi, le pari est réussi.

Tous mes encouragements et bienvenue sur le site.

   eskisse   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai bien aimé ce poème qui évoque l'indicible du langage par petites touches avec des formules bien trouvées:
" qu'elles sont enfouies sous la vie,
les réponses "
La syntaxe ne m'a pas gênée : elle crée une oralité qui rappelle celle de Céline avec les renvois de mots après la virgule :
" je les ai un peu clochés, les mots"

Mais la dernière strophe me semble moins réussie. Peut-être trop de " couci-couça"

Bonne continuation

   JcJaZz   
12/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

J'ai relu ce poème avec deux voix en changeant de personne (donc de timbre de voix) pour les réponses évasives (points de suspensions) de votre amant(e) / partenaire
Ça fonctionne très bien !
Je ne l'avais compris sous cet angle au départ
Un amour volage, inconsistant, "couci-couça" qui génère perplexité et circonspection chez l'autre et qui est finalement bien révélé dans votre poème
La démarche est originale
Merci

   Gabrielle   
13/9/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Beaucoup de désinvolture dans votre texte...

Elle s'exprime à travers les réponses et avis donnés après chaque affirmation.

Un travail original qui ne laisse pas indifférent.

Merci pour ce partage.



G. Michel

   Ombhre   
14/9/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Latchodrom,

un texte qui se veut léger, presque désinvolte, pour traiter une émotion forte "par dessous la jambe", et ne pas sombrer dedans.
Si on sent la sincérité de l'auteur, la forme m'a dérangé: un rythme trop haché, une multiplication des points de suspension dont je vois mal la raison d'être et qui gêne la lecture, une sincérité un peu brute et qui, selon moi, manque de recherche et de travail.

La première strophe m'a entrainé avec elle, et la suite m'a laissé sur le côté.

Merci pour le partage.


Oniris Copyright © 2007-2018