Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : À Bastidonne
 Publié le 04/03/16  -  20 commentaires  -  1688 caractères  -  251 lectures    Autres textes du même auteur

J'ai écrit ce texte pour les majorettes et la fanfare d'un petit pays.
C'est la fête.


À Bastidonne



http://www.aht.li/2818401/A_Bastidonne.mp3
Paroles : Leni, Gaston Ligny
Musique, arrangement et chant : PIZZICATO, Yves Alba


À Bastidonne c’est la fête
La fanfare attend son drapeau
Les majorettes sont fin prêtes
Le Maire s’exprime en quelques mots
Ce soir j’ai ouvert la cagnotte
Des vrais amis de la belote
Vous êtes tous nos invités
Pour trinquer à notre santé

Le saxo est à l’anisette
Le tambour à la Kronenbourg
La clarinette à la clairette
Et le clairon au saint-amour
Une Anglaise salue le Maire
Le Maire lui offre un très vieux marc
Pas de lézard il va te plaire
We are going going to start

What does that mean pas de lézard
On n’entend jamais rien de tel
De l’autre côté du Channel
La touriste aime bien le marc
Les majorettes du dimanche
Pom pom girls des petits pays
Se dandinent ou bien se déhanchent
Sur un air du temps d’aujourd’hui

Un des plus vieux du temps d’hier
Est étonné d’être invité
Sur la scène pour parader
Il est à l’aise il fait le fier
Il est connu comme un vieux sou
C’est un vieux sou de la cagnotte
Il a gagné tant de belotes
Mais ne s’en souvient plus du tout

Quelle pêche ces majorettes
What does that mean Non ça suffit
Tu t’en mets plein plein les mirettes
Et puis et puis tu applaudis
Standing ovation crie l’Anglaise
Le Maire est content il sourit
Standing ovation crie l’Anglaise
La salle debout applaudit




 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bipol   
5/2/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Standing ovation crie l’anglaise
Le Maire est content il sourit
Standing ovation crie l’anglaise
La salle debout applaudit

bonjour

on s'y croirait

ma parole j'ai du y aller

dans une autre vie

cette ambiance là je l'ai connue

lorsque j'étais tout gamin

il nous manque que l'odeur

du gigot et du poulet rôtis

et des bonnes frites dorées

je suis natif de la presqu’île du Cotentin

et plus on monte vers le nord plus on y est

c'est un très beau texte dont je n'ai pu écouter la musique

j'ai adoré

   Marie-Ange   
7/2/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est vraiment très agréable, l'écoute de cette fête au village.
Elle nous est offerte en partage, avec son ambiance pittoresque, très flonflons, très colorée, avec toute la simplicité de scènettes sur le théâtre de la vie. Sans le vouloir quand la fête s'invite, chaque personne s'exprime pleinement, devient acteur avec verve, un peu aidé par quelques boissons, cela crée des personnages très sympathiques, bien de chez nous.

Le climat festif de cette chanson enchante au fil de la lecture. Cela fait du bien de temps en temps de se laisser aller complètement, à cette bonne humeur. Pour une fois le mélange anglais, français s'accorde parfaitement.

   Anonyme   
5/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bravo, belle chanson, standing ovation !
làlàlàlà-làlàlàlàààààà

Un peu d'anglais, beaucoup de français, une voix de chanteuse sur quelques vers, et une musique entraînante... làlàlàlààààà

Wall-E

   Pimpette   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
""Le saxo est à l’anisette
Le tambour à la Kronenbourg
La clarinette à la clairette""...poésie selon mon coeur!

'Et Leni est à Alba'????quelle bonne équipe!

Joie et gambade pour cette fête au village, et, en plus, j'ai perfectionné mon Anglais

   Automnale   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Ah, c’est génial… et tellement inattendu ! Comme cela fait du bien de se retrouver les pieds sur terre, dans la joie et la simplicité.

Nous voilà donc à Bastidonne ! Et c’est la fête… La fanfare attend son drapeau (évidemment !). Les majorettes sont fin prêtes (le contraire m’étonnerait !). Le Maire, au somptueux accent de terroir, prend la parole (bien sûr !). Au point de vue boissons, rien ne manque : anisette, Kronenbourg, clairette, saint-amour (l’auteur semble connaisseur !). Le Maire offre, à une touriste Anglaise, un très vieux marc (cela me rappelle des souvenirs !).

Nous regardons les pom pom girls des petits pays se dandiner, se déhancher… Nous remarquons le vieux monsieur, bien connu des joueurs de belote, parader sur la scène... Quant à l’Anglaise, je crois bien que le marc produit, sur elle, son effet… « Standing ovation », crie-t-elle ! Et la salle, debout, applaudit !

Tout est tellement bien perçu, et tout est lié… Mais je n’oublierai pas ce vieux monsieur du temps d’hier, connu comme un vieux sou, qui a gagné tant de belotes mais qui ne s’en souvient plus du tout (excellent et attendrissant).

Comme Léni doit aimer la vie et les êtres humains pour écrire de cette façon, pour savoir si bien observer les petits riens ! Léni - je n’ai pas peur de l’écrire – est un peintre des mots d'exception.


Quant au musicien, il lui fallait infiniment de talent pour orchestrer tout ce petit monde de Bastidonne ! J’ai adoré les applaudissements (on s’y croirait)… J’ai adoré la façon de parler du Maire (façon géniale)… J’ai adoré l’accent de la touriste Anglaise… En fait, j’ai tout - tout - aimé… Et j’ai ri… Et puis j’ai apprécié cette façon délicate, pleine de douceur et de poésie, d’évoquer, entre autres, les majorettes du dimanche... Ah oui, la poésie se trouve partout, du moins pour celui qui a le don de la capter… Quant à la qualité vocale et musicale, elle est remarquable.

Il y avait « La grosse noce », chantée par Gilbert Bécaud. Il y a, maintenant, «A Bastidonne » !


Un immense bravo à tous les deux, Léni et Pizzicato ! Un immense merci, aussi, pour ce moment inespéré de grand soleil et, donc, de bonne humeur.

   papipoete   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour leni ; on tape des mains, on boit à la santé des jeunes, des vieux ; on fait la nique aux anglais, en regardant les majorettes qui se dandinent en cadence .
Même l'ancien, le roi de la belote, est de la fête, tout fier sur la scène ; et " la salle debout applaudit " !
y'a d'la joie !

   Francis   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Magnifique voyage au Pays de Pagnol , de Julien Duvivier...Un petit théâtre où chaque personnage est bien campé : le maire, les majorettes, la touriste anglaise, le vieux du village... On entre très facilement (et avec un réel plaisir) dans l'ambiance bon enfant de la fête. Sous la plume, on devine la joie, l'amour pour ces gens de Bastidonne. Un peu de gaité, ça fait du bien ! Merci et bravo à vous.

   Vincendix   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien
C’est plutôt ringard, c’est peut-être ce qui donne un certain charme à cette chansonnette.
La Bastidonne, c’est dans le Luberon si je ne me trompe pas, le maire a plutôt l’accent Bourguigon et la fanfare doit venir d’Alsace, manquent les galoubets et les tambourins.
Dommage qu’on ne peut voir les majorettes, ce doit être un spectacle !

   Arielle   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Superbe évocation très cinématographique de ces fêtes de village à l'ancienne dont chaque personnage est campé en quelques traits avec justesse et bonhomie.
Une interprétation savoureuse, une ambiance qu'on a envie de partager, une belle réussite, une fois de plus, de nos deux compères qui nous mettent des étoiles plein les mirettes.

   Alexandre   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut les copains ! Ah Bastidonne et sa fête, je ne suis pas près de les oublier que ça soit pour les paroles, la magistrale interprétation d'Yves ainsi que l'accompagnement musical... sans oublier les bravos auxquels je joins les miens...
Que dire de plus sinon que vous m'avez une fois encore conquis par cette simplicité et cette bonne humeur que vous partagez avec nous sans jamais nous prendre la tête !
Merci les gars !

   Hananke   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour les chanteurs.

C'est jubilatoire et tellement vrai.
Ces petites fêtes de pays sont magnifiquement rendues par
les paroles et la musique.

On se croirait un jour de comice agricole dans ma région.

J'adore les 4 premiers vers de la deuxième strophe où l'on pourrait rajouter le soir à la musette.
Et cette anglaise remplacée chez nous par les hollandais
illustre bien ces jours de fête avec leur public nouveau.

   Anonyme   
4/3/2016
Bonjour leni

Abonné à 'Deezer', je ne viens pas sur Oniris pour écouter de la musique. Par conséquent j'ai lu votre texte à plat, que je trouve plutôt plat, poétiquement. Le rendu de cette petite fête est relativement vivant, mais voilà tout pour moi.
(je vous parlais de Deezer où je viens d'écouter Auden, pas mal du tout!)
A écouter vos mots, une prochaine fois.

   Iloa   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bonjour.
Quelle pêche ces majorettes!
Sourire.
Ça existe encore ce genre de fête ?
Je me souviens , il y a plus de trente ans quand j'allais admirer mon grand-père qui faisait partie de la fanfare de son village et quand arrivaient les majorettes...je riais déjà intérieurement tant je les trouvais ridicules.
Déjà à l'époque....
Moi, j'aime les fêtes de village mais bon...il y a des limites dans le ringard.
Voyant tous ces passionnément, j'ai fait l'effort d'écouter mais perso...la chanson et la musique...je ne peux pas.
Désolée.

   Christine   
4/3/2016
 a aimé ce texte 
Pas
J'ai comme une remontée de vient boire un p'tit coup à la maison, y'a du blanc, y'a du rouge, y'a du saucisson... Manque que la danse des canards mais on a les majorettes. Franchement pas emballée par ce baloche de village très inférieur à ce que vous produisez habituellement.
Désolée.

   madawaza   
5/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Très jolie peinture de ce petit village avec son pittoresque orchestre.
Sympa les artistes.

   Cristale   
5/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Leni & Pizzicato

"À Bastidonne c’est la fête
La fanfare attend son drapeau
Les majorettes sont fin prêtes
Le Maire s’exprime en quelques mots"

Ambiance festive de ces fêtes de village (de plus en plus rares) où chacun oublie pour un jour les petits tracas de la vie quotidienne.
J'aime bien, entre autre, la voix de Monsieur le Maire :) et j'imagine tout à fait la scène !
Majorettes, buvette et bal musette après le discours et tout le monde est heureux d'avoir refait le monde devant un verre de Kro ou d'anisette.

Bravo Leni et Pizzicato !
Pour vous un bouquet de confettis et serpentins !

Cristale

   PIZZICATO   
5/3/2016

   luciole   
5/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très sympa cette chanson, ça donne envie de guincher, de boire un petit coup, de s'amuser et de sourire. Simple et chantant. Que demande le peuple ?

   troupi   
5/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Salut les deux compères.

En effet cette fête distribue de la bonne humeur tant qu'on en veut et bien sûr j'ai la nostalgie de ce temps que j'ai bien connu, les personnages bien campés avec un rien de cocasserie dans le geste où la voix. C'est bien observé, pour autant je ne dirai pas que votre chanson est celle que je préfère mais elle m'a bien amusé et je pense que c'était son principal objectif.

   funambule   
6/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Que dire du texte, bien senti, écrit pour l'interprétation; dans un registre "bon vieux temps" et cependant originalement troussé. Bref un texte honnête qui vaut pour son pesant d'idées "interprétatives" et l'habituelle richesse de détails que les textes de l'auteur distillent.

Mon coup de coeur sera pour le magnifique travail d'interprétation et de mise en place de celle-ci par MONSIEUR Yves Alba qui n'as pas mis qu'un seul pied dans l'ambiance suggérée, mon chapeau bas ! La musique... ben bravo aussi même si, "à y aller" j'aurais bien vu disséminé quelques cymbales et autres tambours histoire de corser un poil plus. Chipotage !

Bravo les gars !


Oniris Copyright © 2007-2018