Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : Chanson morose
 Publié le 25/04/17  -  21 commentaires  -  1568 caractères  -  248 lectures    Autres textes du même auteur

Cette chanson morose larmiche, l'auteur pourrait chanter joyeux. C'est la suggestion qui lui est faite.


Chanson morose



http://www.aht.li/3014237/465-chanson_morose.mp3
https://www.youtube.com/watch?v=oWWU5P9qmV0

Paroles : Gaston Ligny leni et Yves Alba PIZZICATO
Musique, orchestration et chant : Éric Lenoir
Clip : José Meyer



Entends-tu la chanson morose
Qui met le triste dans les yeux
Elle est écrite à l’eau de rose
Dans ce genre on n’a pas fait mieux
C’est le désamour qui larmiche
Sur des accords en la mineur
Tu ne connais pas ce chanteur
Et d’ailleurs d’ailleurs tu t’en fiches

Au bar des cinq parties du monde
Où tu finis ton Glenfiddich
Au bar des cinq parties du monde
Y a une chanson qui larmiche
Rappelle-toi mon camarade
Nous les artistes intermittents
Nous ne chantions que le bon temps
En ignorant le hit-parade

Fans des vieilles chansons d’amour
Nous prenions de l’âge avec elles
Quelle était alors la plus belle
C’était selon l’humeur du jour
Aux noces d’or ou de platine
Nous fêtions cet amour chanceux
Aux noces d’or ou de platine
Le temps est le maître du jeu

Que le diable te patafiole
Apprends donc à chanter joyeux
Comme un Italien en gondole
Qui ballade des gens heureux
Oublions les chansons moroses
Chantons plutôt vive la rose
Vive la rose et le lilas
Vive la rose et le lilas


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Brume   
10/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,

Très jolie ballade, j'aime bien la sobriété de la mélodie et le charme de la guitare.
Je trouve que la musique et le texte s'accordent bien.
J'ai appris le mot "patafiole".
Il y a une belle ambiance, fluidité et musicalité.
Je peux vous dire que ma lecture est un peu plus rythmée que la chanson en écoute.
La chanson n'est pas morose, l'histoire que vous nous contez à travers elle est très belle.

   bipol   
13/4/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjour à tous les trois

si les trois meilleurs

se mettent ensemble

pour créer une chanson

il n'y a plus qu'a tirer son chapeau

moi aussi je suis fan

de vieilles chansons d'amour

écrites et interprétées pa les grands comme vous

j'ai adoré , bravos à vous trois

   Marie-Ange   
13/4/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
J'aime beaucoup l'atmosphère que dégage cette chanson.

C'est très joliment et délicatement mélancolique, les mots glissent tout en harmonie, avec la voix, la musique.

Pour mon plus grand plaisir, je me suis offert plusieurs écoutes, je ne me lasse de cette composition, dans l'ensemble est fort bien orchestré. Bien trouvé d'avoir donné à cette "chanson morose", sa petite note de gaieté, cela rend plus émouvante.

Merci beaucoup les artistes, très belle réussite.

   luciole   
25/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Pour une fois j'ai écouté directement la chanson. La musique colle bien au texte, je trouve. Bien aimé cette ambiance et le côté presque "kazoo" de la voix à la fin.

   Robot   
25/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un texte agréable sur une mélodie qui lui correspond bien. Je ne dirai pas que le sujet est novateur, mais il y a à la fois humour et profondeur ce qui n'est pas négligeable. Un peu en désaccord avec le titre car je vois plus de la nostalgie que de la morosité. Et puis, le clin d'œil à Guy Béart, que les radios et les variétés semble avoir oublier. Pourtant quel poète ! Vive la rose et le lilas.

   Alexandre   
25/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut les artistes réunis ! Hormis le titre, qui prête à confusion si on n'a pas lu l'exergue, je trouve cette balade/ballade très agréable à l'oreille avec ses accords de guitare et l'hommage en filigrane à Guy Béart...
Un très bon texte dans tous les domaines, paroles, musique et interprétation !

   Anonyme   
25/4/2017
Je crois que dans le style "regret des choses du temps qui passe" je préfère définitivement le style d'un Souchon infiniment plus léger pour dire ses peines.
Pourquoi plomber le texte avec une musique moche (attention je n'ai pas dit que c'est mal interprété hein! ) je trouve seulement que c'est mettre inutilement de la tristesse musicale là où l'on pouvait mettre de de la légèreté pour mettre mieux en valeur le texte.

Je ne mets pas de note pour ne pas plomber l'ambiance mais franchement je me demande à quel moment de ma journée je pourrais avoir envie de me distraire en écoutant quelque chose comme ça! Jamais...:)

   Ludi   
25/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut les artistes,

Quand la nostalgie veut parler c’est à vous qu’elle demande d’écrire les paroles.
Un texte dans votre air du temps, où la morosité ne nous avait encore pas gagnés. Aujourd’hui ces paroles paraissent presque innocentes, mais elles font du bien. Il faut parfois en découdre avec le cynisme.

Ludi
Gondolier de Denise

   corbivan   
25/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Moi j’ai rien contre les chansons tristes…voilà pour le fond.
Quand même, pour les paroles ici, et l’interprétation, ainsi que la jolie guitare je suis preneur de cette chanson morose qui veut s’affranchir…
Et finit par le faire, sur la fin…qui m’a beaucoup plu…hé oui, il en faut peu pour être heureux…comme a dit l’autre…

À la prochaine.

Corbi’

   Vincendix   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Vive la rose et le lilas!
Une "ballade" agréable à entendre malgré la nostalgie qui l'imprègne.
De tout temps, la qualité fait "bon ménage" avec la mièvrerie et ce n'est pas seulement dans le domaine de la chanson et de la musique, il en faut pour tous les goûts.
Vincent

   funambule   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Tout un univers décliné à trois, Yves et Gaston à la plume et Eric aux cordes, un beau chalenge brillamment relevé. Un texte à relire pour ce qu'il trimballe d'humour désabusé, de dérision subtile. Au final le texte ne parle pas d'autre chose que nous, le nous d'une époque, certes révolue mais dont le parfum se glisse encore à travers le brouhaha du vingt-et-unième siècle. Un hommage discret à ces petites perles, au départ sans prétentions, mais qui finissent au panthéon de nos souvenirs. Pas fan (pour recentrer) des larmiches et des patafioles qui connotent un peu "local" pour un sujet pareil... mais ça coule, ça glisse discrètement à travers la voix chaude, complice d'Eric qui finit par jeter la morosité aux orties (enfin plutôt aux roses). Une chanson presque à apprivoiser, texte et musique et un beau trio pour nous servir cette perle patinée.

   Arielle   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Une chanson morose comme je les aime, qui ne se berce pas d'illusions, accepte que "Le temps (soit) le maître du jeu" mais se termine avec ce petit air guilleret trompettant à bouche fermée ce vieil air connu qui, lui, n'a pas d'âge.
Encore une belle collaboration entre paroles et musique sans oublier le clip joliment illustré d'images qui me touchent

   letho   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Léni

j' aime presque passionnément cette poésie-chanson, parce-que j'aime la mélancolie. Et votre mélancolie est douce à entendre.

Je renâcle un peu sur le dernier couplet, que je trouve plus banal...les "gondoles à Venise", les "gens heureux", "la rose et le lilas"... trop entendu, vraiment ( même si j'y soupçonne un "chouïa" d' humour )

Je préfère quand même " La Désirade", plus originale.

   Pouet   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Slt Leni,

J'ai bien aimé cette chanson simplement écrite. Je l'ai écoutée et même si ce n'est pas trop mon style musical (je suis plus rap ou... autre chose quoi...perso) cela ne m'a pas horrifié :)

C'est un peu du Brassens coupé au Ferré.

D'ailleurs "camarade", la "rose", fais gaffe tu vas finir par écrire des textes "politiques"... :)

Concernant le fond, je crois qu'il y a de magnifiques chansons moroses qui font larmicher et de mièvres et stupides chansons joyeuses qui donnent le sourire.

Voilà au final, ce n'est pas pour moi votre meilleure chanson mais j'ai bien aimé tout de même.

   Cristale   
26/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
"Entends-tu la chanson morose
Qui met le triste dans les yeux
Elle est écrite à l’eau de rose
Dans ce genre on n’a pas fait mieux
C’est le désamour qui larmiche
Sur des accords en la mineur
Tu ne connais pas ce chanteur
Et d’ailleurs d’ailleurs tu t’en fiches"

Oh! non je ne m'en fiche pas :)

J'arrive après la fin du concert mais après avoir utilisé le bouton "replay", et malgré que vous plombiez (j’exagère) la mélancolie de mes jours je ne puis que me rallier aux louanges des spectateurs et auditeurs et me joindre à eux pour vous dire :
Bravo les artistes !

...et j'adore la partie finale, vous vous en doutez certainement :
"Oublions les chansons moroses
Chantons plutôt vive la rose
Vive la rose et le lilas
Vive la rose et le lilas"

Au plaisir d'autres créations.

Cristale

   arigo   
27/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Elle est écrite à l’eau de rose
Dans ce genre on n’a pas fait mieux"

J'aime beaucoup ces deux vers dans lesquels j'entrevois un peu d'humour dans cette morosité apparente.

C'est une chanson fluide, efficace, plaisante à lire, plaisante à entendre.

A bientôt,

Arigo

   Cat   
28/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour les Artistes,

La rose et le lilas... Avec vos mots, vos accords de guitare, ous ravivez cette jolie mélodie du temps jadis.

Larmiche me rappelle Pimpette, et votre écriture "à l'eau de rose" fleure bon les sentiments éternels.

Merci pour la ballade, amis poètes/musiciens


Cat

   madawaza   
29/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Leni, Pizzi, Eric...
C'est pas du jeu, si vous vous y mettez à 3, on fait comment nous ?
pour récupérer des plumes pour nous envoler ?
Ceci dit, j'ai toujours pensé qu'une chanson se fait à plusieurs :
Un auteur bien sûr, avec ses idées et ses mots...
Un compositeur qui habille les mots avec ses notes...
Et l'interprète qui se débrouille avec tout ça et qui nous dit ce qu'il a compris et qui le dit avec sa voix.
Bravo à tous les 3.
A+

   papipoete   
30/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour leni,
Il y a une chanson qui serine à la radio, du genre à faire pleurer, nous fait remonter dans " notre " temps . Il faudrait jouer à l'italien sur sa gondole et fredonner " vive la rose et le lilas ", perdre cet air morose !
NB une rengaine mélancolique ( pour moi ) marque plus facilement l'esprit qu'un refrain de noce et même si le soleil brille, " le désamour qui larmiche " revient comme un écho . Nostalgie, ton charme toujours sur nous agit . Guitare et voix s'accordent sur cette chanson, et la fin sur l'air connu de Guy Béart est originale !

   Curwwod   
10/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Une de ces chansons grises comme on disait autrefois qui savent si bien tisser un climat de mélancolie et qu'on se remémore avec tendresse parce qu'elles ont bercé notre jeunesse et nos rêveries d'amour en la mineur. Doit-on se complaire dans cette attitude passéiste pleine de secrètes douceurs, pleine de visages furtifs qui parfois font venir les larmes aux yeux ?
On dirait que vous privilégiez une autre attitude, un peu factice, un peu forcée, mais je vous connais trop pour ne pas savoir ce qui se cache derrière le masque du clown triste.
Encore une fois, des épousailles réussies entre vos mots, la mélodie et la voix prenante d'Eric.

   Provencao   
15/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Que le diable te patafiole
Apprends donc à chanter joyeux
Comme un Italien en gondole
Qui ballade des gens heureux"

Une sublime ballade avec cette formidable audace de "patafiole".


Oniris Copyright © 2007-2017