Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : On trouve son chemin
 Publié le 06/01/19  -  20 commentaires  -  1821 caractères  -  247 lectures    Autres textes du même auteur

On trouve son chemin parfois par hasard. On ira jusqu'au bout ou pas.
C'est l'avenir qui le dira.


On trouve son chemin



Paroles : leni Gaston Ligny
Musique, chant et orchestration : PIZZICATTO Yves Alba
https://www.aht.li/3315772/On_trouve_son_chemin.mp3
https://www.youtube.com/watch?v=_v01Gawanug


Il est bouilleur de cru il braconne à la fraîche
Sa prunelle et son marc font soixante degrés
Et il répond le soir au cri de la chevêche
Quelque part en Ardèche il voit le temps passer


Rempailleur de chaises à l’ombre des platanes
Ses abeilles butinent un miel de tournesol
Entre un coup de mistral et deux de tramontane
Le fond de l’air est doux sous les pins parasols


On trouve son chemin
Au p’tit bonheur la chance
On ne sait pas d’avance
S’il fera beau demain


Quand il tire les cartes apprivoisant la chance
Il prédit l’avenir meilleur que le passé
Aux Vierges aux Scorpions aux Verseaux aux Balances
Le bonheur cours-y vite est juste dans le pré


Il promène Villon aux petites brocantes
Il fait la manche alors pour les neiges d’antan
Et il vous chante aussi quelques vieilles goualantes
Prenez de votre temps écoutez son talent


On trouve son chemin
Au p’tit bonheur la chance
On ne sait pas d’avance
S’il fera beau demain


Sa poudre vient d’une île elle vient de Mahé
Il la vend à prix d’or c’est de la coco-fesse
Si tu la prends tout juste avant avant la messe
Mon vieux à tous les coups tu seras exaucé


On trouve son chemin
Au p’tit bonheur la chance
On ne sait pas d’avance
S’il fera beau demain


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   sympa   
18/12/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Superbe texte et magnifique interprétation !
Une musique de style musette où j'imagine une foule dansant sur la place d'un village, tant votre musique est entraînante.
Les paroles sont excellentes avec un humour appréciable.
Bravo!

   INGOA   
22/12/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Hormis l'invraisemblance de la poudre du coco-fesse en provenance des Seychelles qui n'est ni vendable ni exportable, l'ensemble est rondement mené sur une musique pleine d'entrain.

Pour ne pas m'écarter du personnage central et de ses nombreux rôles, j'aurais personnellement remplacé le On (qui me paraît incongru) des refrains par Il.

   Corto   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Belle ballade pour agrémenter n'importe quelle fête populaire ou familiale.
Les images sentent bon le terroir sans prétention, où tout le monde se connait, sauf les p'tits jeunes qui débarquent de la capitale et veulent élever des chèvres...
Le marc à soixante degrés va, je le parie, connaître une "part des anges" exagérée qui va faire froncer les sourcils des douaniers.
"Le bonheur cours-y vite est juste dans le pré": il suffit d'attendre l'été car "On ne sait pas d’avance S’il fera beau demain".
Bravo pour le tableau.

   Cristale   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Quand mes mains commencent à battre la mesure et que j'enlace un partenaire invisible, quand je sens la chaleur lumineuse du soleil dans le soir obscur et froid de l'hiver et bien c'est tout bon pour l'auteur de cette jolie chanson et pour l’interprète qui mène la danse de sa voix souriante sur sa musique entraînante.

Ne changez rien les zamis, car vous êtes en osmose et de vous tout me ravit, vous le dire et bien oui j'ose.

Je cherche le chemin du p'tit bonheur la chance et j'espère par avance vous y trouver demain.

Bravo Gaston et Yves !
Cristale

   Vincente   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai lu d'abord sans musique, puis j'ai écouté la chanson, puis j'ai regardé la vidéo. Eh bien, de façon bien graduelle et cohérente, chaque étape a conforté ma sensation réjouissante de participer à une sympathique expérience.
Ce ne serait dans une proposition inédite présentée sur un site littéraire, j'aurais cru lire et surtout entendre une chanson de toujours, créée entre le moyen-âge et le 20è siècle. Nous voici au 21è, elle reste d'actualité et sonne juste à nos oreilles. Une belle création intemporelle, sans prétention mais d'une belle portée, qui plaira à tout public.

   papipoete   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonsoir leni
Vous le trouverez facilement, vous ne pouvez pas le louper ; tout dépend de ce que vous recherchez ! Un marc ou une prunelle, pas de problème, il sait faire ! Un miel de tournesol, ses abeilles le font !
Un souci sur demain, il vous dira le bonheur qui vous attend, au creux de la main ! Et allez l'écouter goualer du côté de la brocante, ça vaut le déplacement ! et en prime, il vous glissera une poudre miracle, alors qu'à la messe vous aviez songé prier Marie...
NB et nous re-voici au temps du bon temps, où nous n'étions pas plus ni moins riches, mais de fraternité, d'amitié, de moments à savourer pas chiches... Et l'on chante une ritournelle, et on reprend le refrain qui nous botte le train ; et l'on reprend le refrain qui nous rallume l'entrain !
la première strophe est ma préférée, et sûrement celle aussi de PIZZI grâce à la chevêche ( il comprendra )
J'aime bien cette musique, mélange de limonaires et autres instruments !
Mais je remarque une nouvelle fois, que les alexandrins semblent trop longs à embarquer lors des couplets ; mais ce n'est que mon avis !
Bravo encore à l'union entre le NORD et le SUD, que poète et musicien symbolisent à merveille !

   STEPHANIE90   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonsoir Leni,

un joli texte, j'ai particulièrement bien aimé cette partie :
Ses abeilles butinent un miel de tournesol
Entre un coup de mistral et deux de tramontane
Le fond de l’air est doux sous les pins parasols>
elle m'a vraiment rappelé le petit coin d'Ardèche où j'ai séjourné.
et le quatrain du refrain :
On trouve son chemin
Au p’tit bonheur la chance
On ne sait pas d’avance
S’il fera beau demain

Simple mais vraiment efficace...
En musique l'ensemble est beaucoup plus parlant même si la partie, moins explicite au final avec la poudre de coco-fesse m'a demandé un minimum de réflexion, l'humour m'a fait doucement sourire...
En musique c'est encore mieux, on est dans la région et on se laissent porter par l'ambiance.
Merci à vous, pour cette belle prose à lire et écouter.

   Robot   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Humour pour nous présenter un personnage que j'imagine bon vivant et libre penseur. Le texte épatant est soutenue par une musique et une interprétation joyeuse, pour commencer l'année de bonne humeur.

   Raoul   
6/1/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir,
J'aime beaucoup cet humour guilleret distillé avec entrain au son du tambourin et du clavier bontempi. C'est bien écrit, observé avec une bienveillance anarcho-épicurienne...
Ça rentre tout seul dans la tête. Il y a un petit côté Marcel Amon très agréable (genre chapeau de Mireille). C'est tout simple et très bon pour le moral. Pour cela merci.
Juste, les abeilles qui butinent un miel... Ça me paraît louche.
Très sympa.

   Hananke   
7/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Un bon texte, une belle mélodie : tout est réuni pour nous faire passer
un bon moment de lecture et d'écoute.
Je préfère le deuxième quatrain avec son air doux sous les pins parasols qui me fait rêver sous ma grisaille nivernaise.
Le refrain, également, très proche de la vérité.

   hersen   
7/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour vous deux !

c'est bon d'entendre que tout cela existe, même si ce n'est que le temps d'une chanson !

bravo !

par contre, est-ce que j'ai le droit de passer pour l'enquiquineuse de service ?
Oui ?

Voilà : une abeille ne butine pas de miel, elle butine pour récolter du pollen et du nectar, le miel sera fabriqué dans la ruche à partir du nectar récolté.
Bon, c'est pas trop méchant comme enquiquinement ?

   Cat   
8/1/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément
Emportée par la musique et son côté joyeux napolitain (merci Pizz'Yves, heureuse de constater que tu as retrouvé ta voix :)), j'ai suivi avec bonheur ton petit chemin, Léni.

Le personnage, à ton habitude, est truculent à souhait.

C'est fou comme on peut vite s'habituer à ton talent de conteur, au point de trouver normal cette façon qui n'appartient qu'à toi de brosser le portrait des héros des chemins, avec tout ce qu'ils ont de touchant.

Merci pour le partage, l'Ami.

A te relire
Cat

   Ithaque   
8/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ithaque
Re : Merci pour " On trouve son chemin "
#3
Chevalier d'Oniris


Post(s): 2749
En ligne
Voici une composition qui m'avait totalement échappée tellement les fils défilent vite chaque jour sur Oniris.
Je m'en excuse auprès des deux artistes dont les talents conjugués ont, encore une fois, produit la magie de l'instant.
C'est entraînant, ça se retient, c'est porteur de sens, ça swingue à sa façon!



Ithaque

   Pouet   
8/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Slt

C'est un Jean Ferrat déguisé en cartomancienne!

Sur un petit air d'accordéon, une chanson bien écrite, bien rimée.

Ironique, distrayant et gentiment irrévérencieux. On reconnait le style.

Bien bien.

   emilia   
8/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une chanson bien ciselée qui narre le choix de vie d’un personnage sympathique et un peu bohème, ce bouilleur de cru, braconnier en Ardèche, rempailleur de chaise et cartomancien au don divinatoire qui chante, fait la manche, et vend sa poudre sans doute épicée, avec talent… ; une intertextualité toujours discrètement amenée qui se fait l’écho de lectures à conseiller ou reprendre pour mieux s’accaparer le fond, de Villon et « ses neiges d’antan » à Paul Fort et « son bonheur dans le pré » jusqu’à l’auteure à succès dont le titre paru s’intitule : « Au petit bonheur la chance » d’Aurélie Valognes… ; un hommage aussi toujours à la chanson populaire, avec une pincée d’exotisme évoqué par l’île de Mahé aux Seychelles et son appel à l’évasion rêvée (paradis écologique qui plus est et melting-pot culturel…), sans oublier la touche humoristique avec son Mont Gratte-Fesse désignant un lieu enchanteur et digne de ce petit clin d’œil au cocotier local…et cette chute philosophique : que chacun puisse trouver son chemin pour aller où son cœur le porte… Bravo à tous pour la lecture, l’écoute (musique et interprétation), ainsi que le visuel qui agrémente l’ambiance !

   Francis   
9/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Sur mon chemin, j'ai rencontré les saltimbanques d’Apollinaire. Leur voix m'a réchauffé le cœur. Leur vie est faite de petits bonheurs comme celui chanté par Félix Leclerc. Ils vivent au jour le jour sans autre prétention que poursuivre un chemin fait de rencontres et d'amitiés. J'ai beaucoup aimé ce texte et son interprétation musicale.

   arigo   
16/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Leni !

Un texte empreint de légèreté, qui fleure bon le bon vivre et le bonheur. Que ça fait du bien.

Le refrain est plein de sens en particulier les deux vers-ci

" On ne sait pas d'avance
S'il fera beau demain "

ça me fait penser à mes bons vieux réflexes actuels, quand je jette un coup d'oeil rapide sur mon téléphone pour connaître la météo dans l'heure, le jour, la semaine qui suit, alors qu'en fin de compte, ça ne change rien...

J'accroche au dernier couplet, peut-être parce que je le trouve trop décalé par à l'ensemble de la chanson ?

Bravo en tout cas !

   madawaza   
24/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour les amis
Difficile d'ajouter encore des mots de félicitations.
Sachez que je ne suis pas toujours là, mais lorsque c'est le cas, ma visite est pour vous en premier.
J'aime less mots et les notes de votre" chemin" et je le fais toujours avec grand plaisir.
A une très prochaine fois

   FANTIN   
25/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un art de vivre à l'ancienne rempli d'images, de saveurs et de philosophie. C'est un poème-chanson qui se déguste comme une rasade de la prunelle ou du marc dont il est question, qui fait du bien partout et réchauffe en passant. J'en reprendrai bien un autre!

   senglar   
27/1/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour leni,

Ah leni ! Incorrigible optimiste ! Ton sang est toujours d'un sang neuf... et le sens éternel... et tellement rassurant, confortant, rassérénant.

Chemin au rythme des chalands.

On boit au rythme des chevaux de trait

bien flamands


Oniris Copyright © 2007-2019