Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : Quelle heure est-il au sablier
 Publié le 03/09/16  -  24 commentaires  -  1497 caractères  -  361 lectures    Autres textes du même auteur

Lorsque l'on tarde à s'endormir une lanterne magique projette des images du passé... Certains comptent leurs moutons...


Quelle heure est-il au sablier



Paroles : Gaston Ligny Leni
Musique, orchestration et chant : Yves Alba PIZZICATO
http://www.aht.li/2934693/Sablier_2.mp3


Quelle heure est-il au sablier
Lorsque dans un demi-sommeil
Un film sur ton écran de veille
Vient te rappeler le passé
La rivière de ton enfance
Où tu jouais à ricochet
Et le sentier de transhumance
Où le hasard seul te guidait

Pendant la pause d’une image
Tu te revois sur les canaux
Le long du chemin de halage
L’hiver endosse un blanc manteau
Tu es le jeune batelier
Sur une péniche à fond plat
Quelle heure est-il au sablier
À l’écluse numéro trois


Dans la nuit blanche d’aujourd’hui
Sous le plus beau ciel de ton lit
De petites amours passagères
Te rappellent c’était hier
Tu as fait ton deuil comme on dit
D’un coup de Jarnac le dernier
Tu croyais l’avoir oublié
Mais le voici qui resurgit

Ce que tu vois tu l’as vécu
Des coups de cœur et des coups vaches
C’est au fond de toi qu’ils s’attachent
Comme une corde à ce pendu
Et tu vois place du marché
Une voyante extralucide
Elle lit tout entre les rides
La chance est juste à tes côtés

Le hasard projette une image
La dernière et l’écran s’éteint
C’était la fin d’un long métrage
Tu t’endors peut-être à demain


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Cristale   
14/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour,
Au sablier il est l'heure d'écouter cette chanson et de se laisser bercer au son de l'écran de veille des songes.
J'aime bien le rapprochement entre nos appareils modernes fournisseurs de virtualité et le moment de veille précédant le sommeil où l'esprit vagabonde sur les images du passé, et puis cet écran qui s'éteint quand le dormeur perd pied avec la réalité.
Je suppose, et lui souhaite, que d'autres longs métrages vont se jouer à l'insu de son gré dans ce que nous appelons les rêves.
Tout cela est très joli, un ensemble parole, voix, musique très harmonieux, la mélodie est presque une berceuse.
Bravo et merci !
Cristale (espace lecture)

   dom1   
15/8/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Belle prestation à la fois sereine et tourmentée. Entre rêve et réalité.

   bipol   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjour à tous deux

car pour faire une belle chanson

il faut des paroles et de la musique

et quelles paroles et quelle musique

j'ai l'impression très agréable en l'écoutant

d'être dans une discothèque

et que le bruit a cessé et qu'enfin j'écoute

quelque chose de bien

bravo à tous les deux

   Pimpette   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
"Tu as fait ton deuil comme on dit
D’un coup de Jarnac le dernier
Tu croyais l’avoir oublié
Mais le voici qui resurgit'

Tout est de ce tonneau là!
Ecriture superbe!


J'aime particulièrement la musique émouvante qui accompagne!

Une fois de plus le binôme fonctionne au poil et vous nous donnez une chanson de grande qualité!

Vous nous faites quand un joli CD??

   Lulu   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Leni,

je n'ai lu que le texte, je ne réagis donc qu'à l'égard de ce dernier. Je l'ai trouvé fort beau, si évocateur, écrit à la manière de la poésie libre que j'affectionne particulièrement. Le rythme est là, accompagnant ces belles images que tu évoques.

Je trouve qu'il y a un ton d'une belle profondeur.

   Robot   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Lorsque musique et paroles se répondent et s'amalgame à ce point on ne peut que dire bravo les artistes.
"Ce que tu vois tu l’as vécu
Des coups de cœur et des coups vaches
C’est au fond de toi qu’ils s’attachent"
C'est tellement vrai cette évocation des réminiscences.

   funambule   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Quelle ambiance ! J'ai été surpris par l'entrée du chant, j'attendais Gabin en fait: je suppose qu'il n'a pas pu se libérer ! Et sinon on diras que l'action se déroule dans ta ville... et qu'à la fin tu remonte dans l'hélicoptère... ho-ho-ho-ho ! Une chanson chiadée sur un texte aussi classe que pétri d'humanité, variation cinégénique sur un thème éternel. La surprise en fait c'est cette ambiance jazzy complétement ahurissante qui vous emporte dès les premières notes dans un monde en noir et blanc ou les pianistes dégingandés croisent de longues filles aux porte-cigarettes interminables. Et... merveille des merveilles, on croirait le texte fait pour ça... même si je crois que la vérité est ailleurs.

   Vincendix   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Gaston et Yves,
Des paroles empreintes d’une réelle nostalgie qui évoluent dans un décor tranquille, le canal et son chemin de halage, un endroit qui fait penser au « plat pays »… Le souvenir des amours passagères qui flotte dans l’’esprit un peu embrumé… Les coups de cœur et les coups vaches, parfois les seconds succédant aux premiers…Et cette voyante qui lit entre les rides…
Comme d’habitude, un texte de premier choix, par contre je suis un peu déçu de l’interprétation, l’accompagnement musical est agréable mais, à mon avis, la mélodie est monotone et la voix est un peu trop au second plan…Comme je m’endors facilement, cette « berceuse » précipiterait mon endormissement.

   Anonyme   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Un texte fort et sincère, et beau, ce qui ne gâche rien. Une mise en musique chiadée, une interprétation à la hauteur…même si elle ne respecte pas le texte à 100 %…mais ça passe très bien, et donc que demander de plus ?
Une compilation peut-être…

Bravo les artistes !

Corbi

   MissNeko   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Magnifique !!!!! J ai adoré.
Rien à dire de plus à part bravo à vous deux

   Hananke   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Un bel ensemble jazzie pour le nouveau leni-PIZZI.

Quelques différences entre le texte et la chanson dans la deuxième strophe mais c'est sûrement voulu.
J'aurais aimé la liaison entre jouais et ricochet.

Le temps qui s'écoule sous le saxo de cette ballade.
Et c'est déja fini.

   bolderire   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour, ça se boit comme du petit lait , très fluide pour un compté de moutons...avant que le sommeil ne happe. Des images, des moments qui s'évadent du sablier , bravo!

   Anonyme   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour leni,

J'ai aimé l'atmosphère sombre que provoque la musique, et dans un faux endormissement, le saxo qui relève à lui seul ce poids qui tout du long ronronne encore une fois sur un texte fabuleux.
En fait c'est la péniche qui glisse sur l'eau,
le sable fin du sablier qui coule,
le temps qui gentiment s'en va,
et tant d'autres images accompagnant votre chanson.

Merci d'avoir su embellir le moment que j'ai eu à vous écouter.

   Arielle   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Jolie ballade sur cet écran qui remonte avec tendresse tout le cours d'une vie avant de plonger dans un sommeil dont on ignore où il nous mène.
Le hasard, la chance accompagnent ce voyageur immobile qui se laisse aller au fil du courant. Ni regrets, ni amertume, juste le plaisir de se repasser le film familier de sa vie...
Je vous suis avec beaucoup de plaisir, paroles et musique merveilleusement accordées comme d'habitude et une interprétation pleine de douceur.
J'ai aimé les quelques variantes dans le texte qui lui apportent un charme supplémentaire.

   Anonyme   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Cela s'écoute et se réécoute sans modération, c'est tellement gigantesque, que je suis plus embarquée par cette œuvre, à l'unisson. Il suffit de fermer les yeux, et les images apparaissent.

C'est une composition géniale, avec un mélange Michel Legrand, Claude Nougaro pour la musique, et pour le scénario un petit côte Claude Lelouch, c'est époustouflant. Le film est émouvant par sa belle sincérité, du vrai de vrai.

Mille merci pour ce très bon moment d'écoute dont je ne me lasse pas, d'une très très grande qualité.

A quand un CD ...

   Rain   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très Joli.
Avec un refrain et le rythme plus rapide (soutenu) par phase on trouverait du Nougaro.
Je suis persuadé que la voix monocorde empêche de découvrir une splendeur. Du rythme, des élans, de la conviction est on aura un chef-d'œuvre !!

   Anonyme   
3/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Salut les Ménestrels...
Tout d'abord au titre j'aurais bien vu un point d'interrogation ou tout au moins trois de suspension...
La première strophe est de belle facture, ça coule tout seul... Faut dire qu'avec la rivière de l'enfance ça ne peut qu'aider...
Deuxième strophe, beaucoup moins bonne que la précédente à mon goût.
La troisième est faite de bric et de broc ! Un bricolage étonnant de la part de notre tandem international !

Sous le plus beau ciel de ton lit
De petites amours passagères
Te rappellent c’était hier
Tu as fait ton deuil comme on dit
D’un coup de Jarnac le dernier
Tu croyais l’avoir oublié
Mais le voici qui resurgit...

Dernière strophe...

Suggestion :

Des coups de cœur aux coups en vache
C’est au fond de toi qu’ils s’attachent
Comme une corde à son pendu...

Quant au quatrain de chute ce n'est pas non plus ma "cup of tea" comme il se dit Outre-Manche.

Conclusion toute personnelle, c'est un produit dit fini qui ne l'est pas tout à fait et gagnerait, que ça soit pour l'écriture et l'interprétation, à repasser sur le métier...
Bref, ce n'est que mon point de vue qui ne doit en aucun cas remettre en cause les commentaires tout aussi sincères qui précèdent, liste non exhaustive n'en doutons point !
C'est bien, avec un p'tit Plus pour la musique, mais venant de vous j'aurais attendu mieux !

   PIZZICATO   
3/9/2016

   Pouet   
19/9/2016
Commentaire supprimé par son auteur.

   Vincente   
4/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
Bonjour Leni,

Sympathique ce regard qui voit les images de son passé à la façon d'un film projeté sur le ciel de son lit. Chacun l'aura sûrement vécu, mais sans l'exprimer de la sorte, alors c'est du coup très parlant, simple et agréable de te suivre dans cette ballade. Les séquences que tu nous présentes s'impriment sans floutage dans notre esprit, et la douce nostalgie apparaît.
J'aime beaucoup le final.
L'accompagnement musical est très porteur, la douce mélancolie s'y laisse bercer et le xylophone éclaire joliment de quelques scintillements les instants les plus forts.
La maîtrise de l'ensemble est évidente, bravo, et l'émotion est débordante. Merci pour cette belle chanson.

   FABIO   
12/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
j'avais lu vos lignes l'autre soir mais mon lit me réclamait.
Du coup la tête un peu plus fraiche ca me plait bien.

Si l'idée est originale vous avez su choisir vos lignes et puis la rythmique a du doigtée.
l'écriture est emprunte d'une certaine nostalgie .

bravo

   Proseuse   
12/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir et merci Leni pour cette promenade ... j' ai choisi pour embarquer dans ton poème , les chemins de halages et me suis laissée emporter dans ton chant-poème ! je n' ai pas écouté avec la musique pour l' instant ... plus tard certainement, là j' ai juste laissé les mots se chanter tout seuls !
Merci pour ce partage

   jamesbebeart   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Superbe texte en parfaite adéquation avec la musique réellement cinématographique (années 50-60) qui aurait pu être chanté par Pierre Barouh, avec John Coltrane au saxo soprano et Gary Burton au vibraphone. Cela nous change de la médiocrité des chansons actuelles... Du moins celles que l'on peut entendre à travers les médias. Bravo à tous les deux.

   Brume   
2/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Leni
Déjà niveau musique je suis tombée amoureuse du saxo; par contre je trouve la chanson trop lente.
Les paroles/texte, très beau.

Un poème original, riche, vivant, visuel, une belle atmosphère, en clair vos 5 strophes m'ont charmé.


Oniris Copyright © 2007-2018