Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : T'aimes pas tes voisins
 Publié le 10/07/15  -  26 commentaires  -  1342 caractères  -  476 lectures    Autres textes du même auteur

La première fois que cette idée a été développée, c'est par une religieuse canadienne. Elle l'avait adressée au chanteur belge de ma région Julos Beaucarne.
Il a modifié le texte et a écrit "Ton Dieu est juif". J'ai repris ce thème et j'ai écrit "T'aimes pas tes voisins".
J'ai soumis ma chanson à Julos pour lui demander s'il était d'accord que je la publie. Sa réponse a été positive.
Les quatre premiers vers sont tagués dans plusieurs tribunes de stades de foot.


T'aimes pas tes voisins



http://www.aht.li/2670373/01_Piste_01_12.mp3
Auteur-adaptateur : Leni Gaston Ligny
Musique et chant : Éric Lenoir


Ton dieu est juif
Tes chiffres sont arabes
Tes lettres sont romaines
Tes racines sont grecques

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers

Ta cravate est indienne
Ton tango argentin
Ton whisky black and white
Et ton riz cantonais

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers

Ta chatte est siamoise
Ton chien est un colley
Ton jeans made in Hong Kong
Et ta bière mexicaine

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers

Ton pull est écossais
Ta samba brésilienne
Ta capote est anglaise
Et tes figues sont turques

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers

Tes pomp’ sont italiennes
Ton beauf est polonais
Ton rhum martiniquais
Et ton coucou est suisse

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers

Ton dieu est juif
Tes chiffres sont arabes
Tes lettres sont romaines
Tes racines sont grecques

Mais t’aimes pas tes voisins
Ce sont des étrangers


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bipol   
16/6/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
pour le coup où j'habite

mes voisins sont occitans

et l'étranger c'est moi

ceci dit j'ai des chtis aussi comme voisins

pour les occitans ont est tous des parisiens

c'est à dire des étrangers

pour en revenir à votre texte sur la tolérance

c'est très bien dit et superbement imagé

dommage avec mon ordi je n'ai pas pu écouter

mais j'ai beaucoup aimé

   papipoete   
23/6/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
tout ce qui tourne autour de la vie est d'origine étrangère, à part quelques exceptions comme la baguette de pain et la grossièreté franchouillarde! Tu manges du riz cantonais, des figues turques; tu lis en lettres romaines et comptes en chiffres arabes; tu pries (quand ça ne va pas) un dieu juif; et tout cela te semble normal, tu n'y songes même pas! Par contre, dans la maison d'à côté vivent des gens bizarres, à la peau basanée, avec plein d'enfants; oui, ils disent bonjour, sourient; mais je m'en méfie, ce sont des ETRANGERS! Ils m'ont même invité à prendre le thé! Ah non, que dirait-on de moi?
Vos couplets si vrais et leur refrain désespérant sonnent à merveille sur la partition de cette chanson! On pourrait rêver de le modifier par son contraire, ce refrain, mais ceci est une autre histoire!!!

   margueritec   
26/6/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Merci pour ce tour du monde où se décline notre quotidien paradoxal comme le montre si bien le refrain. Belle revue en détail de tout ce que nous avons assimilé/intégré comme "objets" venant des étrangers. Il faut dire qu'inanimés (à part le beauf et dieu) ils ne peuvent guère poser de problèmes comme les étrangers nos voisins.
Comme quoi le vrai s'écrit sur les murs.
Texte non dénué d'humour qui rappelle quelques vérités, ça fait du bien. Merci.

   Pimpette   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
leni

C'est parfait!
Si simple, fort et vrai!!!!
J'imprime et je garde!

je ne tranchouille pas car chaque vers vaut le précédent et le suivant!

Un grand sujet par le truchement d'un poème et d'un poète peut devenir un petit chef d'oeuvre...merci Leni...

   lala   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
Simple comme une évidence et pourtant !
J'ai aimé l'incipit qui m'a donné envie d'aller glaner d'autres infos sur internet. Le choix de Julos Beaucarne "ton christ est juif" me semble plus approprié. Rien de personnel, je suis athée !

   Hananke   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Cela rappelle l'histoire de Fernand Raynaud avec le boulanger.
De toute façon, on peut dire ce que l'on veut, le racisme est ancré
au tréfonds de l'être humain.
Belle complainte et litanie.Juste un endroit ou le chanteur nous
donne des paroles qui ne correspondent pas au texte mais ce n'est
pas bien grave.

Une bonne piqûre de rappel, une de plus !

   Robot   
11/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un petit coup de patte pour remettre quelques pendules à l'heure de l'étranger. Tout est dit simplement et c'est la force de cette chanson bien soutenue par la voix et la musique.
Merci pour ce rappel de certaines réalités Leni et Eric.

EDIT: C'est vrai que le texte est calqué sur la chanson de Julios Beaucarne. Je ne la connaissais pas et au moins cette chanson du duo Léni - Eric aura eu le mérite de nous faire découvrir celle à laquelle ils se sont référés. (avec autorisation de l'auteur si j'en crois l'incipit.)
Une expérience qui ne devrait pas devenir une habitude, à mon avis.

   Francis   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Sur le mur de ma salle de classe, au-dessus du tableau, j'avais écrit cette phrase : " Il ne faut pas juger les gens sur ce qu'ils sont mais sur le mal qu'ils font aux autres." Durant toute ma carrière, j'ai lutté contre les idéologies racistes, les discriminations. Aujourd'hui encore, avec mon fils, je poursuis ce combat dans deux associations ( tu peux les retrouver sur internet ) Skolinks et Skolidarité. Voilà pourquoi, je suis sensible au texte de ta chanson. Elle est la bienvenue dans une Europe qui voit la montée des extrémismes !
Merci.

   Anonyme   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Excellente interprétation de Eric Lenoir et pareil pour le texte de Leni.
Chapeau bas.

Sur le fond, je me demande si les personnes visées par la chanson, c’est-à-dire, grosso-modo, les racistes, le sont intrinsèquement, ou plutôt par peur de la concurrence que les étrangers peuvent représenter dans le partage des ressources (de toutes sortes) localement disponibles.
Par exemple, si un autochtone de souche, pas raciste du tout, fabricant de cravates de son état, voyait son gagne-pain menacé par les cravates indiennes d’importation, il faudrait comprendre que c’est pas si facile de rester impartial envers les cravates indiennes, ou les fabricants de cravates indiens.
Tout ça pour dire que ce n’est peut-être pas simplement parce qu’ils sont étrangers que le gars aime pas ses voisins, mais pour des raisons plus pragmatiques, terre à terre, et pas facilement condamnables.

Cette digression n’enlève rien à mon enthousiasme pour cette chanson et ce qu’elle raconte, et comme dit par d’autres sur l’actualité de ce genre de questionnement.

Encore bravo les gars.

C.

   Anonyme   
10/7/2015
Bonjour leni

J'adore. La musique est entraînante, avec tout ce qu'il faut d'ironie. Quant à la voix, je kiffe à donf !
Bravo et merci pour ce moment de pur plaisir.
C'est bon de remettre les pendules l'heure.

Juste un bémol : mes figues sont niçoises... (et oui... j'avoue, ce sont les meilleures ! Ce sont mes voisins qui le disent)

   Anonyme   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Tout d'abord, mille bravos pour la partie instrumentale, ainsi que pour la voix. C'est vraiment très réussi. Une chanson qu'on a envie de revenir écouter encore et encore.
Quant au texte, je l'ai apprécié aussi car il met le doigt sur nos contradictions. Les marchandises circulent. Au passage on les adopte. Il n'y a que les idées reçues qui stagnent et perdurent. Bien souvent, aucune compassion pour les producteurs de cornes de gazelles, par exemple. Et on aura bon doctement et oralement défendre les productions locales, qui, en douce ou pas, n'achètera pas sa marinière venue d'ailleurs et moins chère que celles d'ici ?
Enfin bref, des paroles de chanson qui soulèvent avec sarcasme pas mal de problèmes.
En tout cas, j'ai adoré paroles et musique. Bravo !

ps : Je viens de réécouter. J'ai souri en percevant une intonation à la Cabrel dans :
' Ce sont des étran-gers"

   PIZZICATO   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Une multitude de pays, accommodés de façon subtile, figurent dans ces quatrains. Il se peut donc que les dits voisins risquent d'en être issus.
Comme quoi l'être humain sait parfaitement être idiot bien des fois...

Un bon texte que la musique et interprétation de Eric mettent en valeur.
Comme d'hab quoi.

   Anonyme   
1/9/2015
Bonjour
J'ai beaucoup aimé cette chanson sur la tolérance,
Soyons fous ; en hommage aux victimes de l’intolérance.
"Ta bagnole germanique
Ta bécane nippone"
Je sens l’horreur de cette époque resurgir en écoutant cette chanson. Espérons que l’humain prenne le dessus de l’homme.

   Anonyme   
10/7/2015
Salut Gaston
Tu as l'honnêteté de signaler que les paroles sont très largement inspirées de celles de Julos Baucarné
http://beaux.textes.free.fr/pages/16.html


Le thème et la forme des phrases sont identiques.
Et les premiers vers sont quasiment les mêmes

Ton Christ est juif
Tes chiffres sont arabes
Ton écriture est latine
Ta démocratie est grecque

L'adaptation musicale est réussie mais concernant ton texte je ne vois pas où est le travail de création. On a plutôt l'impression d'un exercice scolaire.

   Automnale   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Oh, comme cette chanson me plaît ! Elle pourrait faire sur toutes les chaînes, sur les ondes, sur Internet, dans les stades, dans le monde (rien que cela !), et sur Oniris bien sûr, le buzz ou un tube... Bravo !

Le texte est original, intelligent, drôle, fin... C'est du Leni, quoi ! Mes préférences vont à la capote anglaise, au beauf polonais et au coucou suisse...

Quant à la voix d'Eric, je dois avouer que je suis sous son charme... L'intonation, nuancée, est parfaite. Le timbre, chaud, riche, est magnifique... En outre, la mélodie convient très bien...

L'ensemble est un travail de professionnels. Le tandem, Leni/Eric, fonctionne à merveille.

Bravissimo ! Bravissimo, à tous les deux.

P.S. - Je viens juste d'apercevoir le lien communiqué par Tizef... Je vais, de ce pas, cliquer dessus...

   Anonyme   
27/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut Gaston... Cette chanson devrait faire le tour du monde et le fera peut-être, qui sait ? Quand j'ai lu ce texte ce matin, ça me disait quelque chose, genre déjà vu... OK, tu t'es inspiré de la version de ce chanteur belge, tu as écrit sur le même thème mais à ta façon et de plus tu as son accord concernant les quatre premiers vers ainsi que l'autorisation de sortir cette chanson.
A partir de là je ne vois pas ce que l'on peut te reprocher...
Inspiration, certes mais plagiat certainement pas !
Dernier point, l'interprétation d'Eric est vraiment magistrale !
Que du bonheur pour ce qui me concerne !
Bravo à tous les deux...

   Lulu   
10/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'adore ce texte pour sa simplicité. Il dit les choses comme elles sont, sans détour et sans s'en prendre à personne. Son but, toucher un maximum... J'espère qu'il touchera sincèrement ceux qui se reconnaîtrait dans le refrain "T'aimes pas tes voisins / Ce sont des étrangers"...

J'aime aussi beaucoup l'interprétation musicale qui met bien en valeur les mots. Ces derniers ne sont pas tués par un trop plein de musique. C'est doux. Cela s'écoute bien.

Merci pour ce texte qui pousse à la tolérance, à la culture et à l'échange.

   RB   
17/7/2015
et 3 plumes pour un plagiat.... quelle déception !

Par respect pour l'auteur (immense) de l'original voici le texte.
Et si Tizef ne parle plus de plagiat, laissons donc le lecteur se faire son avis.

http://www.babelio.com/auteur/Julos-Beaucarne/19779/citations

J'en profite pour lui faire un coup de pub parce qu'il le vaut bien
http://julosland.skynetblogs.be/


Ton Christ est Juif


Ton Christ est juif
Ta voiture est japonaise
Ton couscous est algérien
Ta démocratie est grecque
Ton café est brésilien
Ton chianti est italien

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger

Ta montre est suisse
Ta chemise est indienne
Ta radio est coréenne
Tes vacances sont tunisiennes
Tes chiffres sont arabes
Ton écriture est latine

Et tu reproches à ton voisin d'être étranger

Tes figues sont turques
Tes bananes viennent du Cameroun
Ton saumon vient de Norvège
Ton Tchantchès vient de Liège
Uilenspiegel vient de Damme
Du Zaïre vient ton tam-tam

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger

Tes citrons viennent du Maroc
Tes litchis de Madagascar
Tes piments du Sénégal
Tes mangues viennent du Bangui
Tes noix d'coco d'Côte d'Ivoire
Tes ananas d'CAlifornie

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger

Ta vodka vient de Russie
Ta bière de Rhénanie
Tes oranges d'Australie
Tes dattes de Tunisie
Ton Gulf-Stream vient des Antilles
Tes pommes de Poméranie

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger

Ton djembe vient de Douala
Ton gingembre vient d'Ouganda
Ton boubou vient d'Tombouctou
Tes avocats du Nigéria
Tes asperges viennent du Chili
Ton ginseng vient d'chez Li Peng

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger

(Julos Beaucarne)

   funambule   
11/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une énumération pleine de malice, d'ironie et... d'humanisme. Eric Le Noir est parfait pour interpréter ce genre de texte avec sa verve contenue et ses arpèges sautillants. J'aime (je l'ai déjà dit) le talent de s'affranchir de cette rime qui s'impose trop chez moi. J'aurais trouvé plus d'ironie (et d'humanisme) encore dans une déclinaison à la première personne mais c'est tellement bien fait que le message passe comme une lettre à la poste (distribuée par un postier ivoirien).

Un grand bravo une fois de plus à deux artistes hors norme!

   arigo   
12/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un texte, certes inspiré par un autre très proche, mais écrit de façon très élégante.

Ce n'est jamais évident de s'inspirer de la forme d'un autre texte et d'avoir finalement autant d'aboutissement. Ce n'est pas l'impression que j'ai ici.

Il y a de l'humour, un un texte simple et direct, sobre qui dénonce pas plus, pas moins.

Merci pour le partage.

   wancyrs   
13/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Comme la plupart de tes textes, Leni, on lit, on écoute, et on aime. et quelle belle façon d'amener un message... moi qui ne sait revendiquer sans crier, je suis toujours subjugué par la force que les autres ont de crier en murmurant... chapeau bas Léni

Wan !

   Anonyme   
17/7/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Leni

J'aime l'adaptation du texte ....et la voix qui se pose bien !

L'influence d'un autre artistique pour l'écriture ....mais qu'importe , l'essentiel étant d'y apporter du sang nouveau ! savez -vous que vous m'avez fait penser au texte de Senghor sur le racisme ...." à mon frère blanc " un tit extrait

" Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.
Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.
Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur .....!

merci

   ameliamo   
27/9/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
C’est exceptionnel, cette chanson. Si drôle, si charmante, ayant une musique et une interprétation superbes. Félicitations !

   Anonyme   
23/1/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Magistral, tu m'as fait sourire, c'est tellement vrai ... Il nous est montré tout l'absurdité d'un tel état d'esprit. Mais quel dommage, ils ne savent ce qu'ils perdent.

Pour la petite histoire, quant à mes voisins, ils sont bel et bien étrangers, (anglais, arabes, portugais, asiatique) ce qui fait que nous avons des échanges d'une grande richesse, nous goûtons à des mets de toute sorte succulents, et l'été j'apprécie toutes les odeurs que le vent m'apporte, elles me font voyager.

   leni   
28/6/2016
http://www.aht.li/2670373/taimes_pas_tes_voisins_Ligny__Lenoir.mp3
ce code devrait être fonctionnel Difficile de garder un lien fonctionnel LENi

addendum
messieurs les Modérateurs merci de ne pas m'avoir modéré

   Pouet   
27/6/2016
Slt leni,

Je n'avais pas lu ce texte et je profite du lien mis pour le lire et le commenter.

J'adhère totalement, fond et forme.

En revanche, je ne vois pas trop ce que ce texte apporte de plus à la version de Julos Beaucarne, auteur d'ailleurs que je ne connaissais pas. On ne peut bien évidemment pas parler de plagiat étant donné l'incipit mais je reste pour ma part assez dubitatif concernant l'exercice d'originalité.

Un bon texte donc mais trop inspiré par la première version pour ma part. Je n'évalue pas car qui dois-je noter, Leni ou Julos? :)

Cordialement.


Oniris Copyright © 2007-2018