Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : Tête en friche
 Publié le 11/08/17  -  15 commentaires  -  1415 caractères  -  219 lectures    Autres textes du même auteur

Dans la vie apparaissent parfois des oublis et des trous de mémoire.


Tête en friche



Paroles : Gaston Ligny leni
Musique et chant : Éric Guerin YvesLuc

http://www.aht.li/3009616/458-tete_en_friche.mp3



Tête en friche au regard lointain

Il part vers où il n’en sait rien

C’est la foule qui le promène

La chance parfois le ramène

Mais ce n’est pas toujours le cas

Tant mieux pour lui si tu l’escortes

En le guidant jusqu’à sa porte

C’était la coutume autrefois


Pensionnaire d’un banc du square

Il nourrit des pigeons ramiers

Tête en friche est un solitaire

Il a fini par l’oublier

Avec un ramier sur l’épaule

Avec son chien sur les genoux

Il vous dit écoutez les saules

Le vent les fait chanter pour vous


C’est sur ce banc ce banc du square

Que dans un cahier à spirale

Il griffonne un peu son histoire

Son histoire sentimentale

Sa vie s’accroche comme lierre

À ces pierres du temps d’hier

Entre ses rides d’aujourd’hui

Il dissimule son oubli


Tête en friche au regard lointain

S’en va vers où il n’en sait rien

C’est la foule qui le promène

La chance parfois le ramène


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Marie-Ange   
24/7/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
J'aime non j'adore complètement, les mots, la musique rythmée à souhait, et bien sûr, votre voix aux intonations chaleureuses, toujours aussi attachante.

Ici, ce sont mots qui portent loin, même très loin comme ils sont touchants.
J'ai visualisé ce "tête en friche" sans peine, vous me l'avez rendu sympathique, expressif, attendrissant. J'ai eu cette petite pointe d'émotion, qui met le cœur à l'envers.

Cet écrit est vraiment superbe, il est tout en élégance, intelligence, j'aime beaucoup comme il évoque la vie de ce personnage, c'est sans apitoiement, juste expressif, où se mêle une certaine tendresse.

Plusieurs écoutes, pour le plaisir, d'apprécier pleinement les mots si parlants ...

   Raoul   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Assez joliment fait, je trouve,mais terriblement nostalgique aussi et pour moi c'est ce qui pêche et m'empêche.
Quelques tournures m'ont gêné ;) à la lecture (comme à l'écoute) comme par exemple le "Il" du vers deux, de même les "ramiers" à si peu d'intervalle…
Le rythme (un peu comme les pompopodom qu'on se chantonne en marchant) balade n'est pas désagréable du tout.

   bipol   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjour les deux grands artistes

j'ai vraiment l'impression

que tu nous parles de toi leni

au bistrot entre deux vers

et que Eric vient y coller de la musique

cela ne nous rajeunit pas

mais vous avez conservé l'enthousiasme

j'ai adoré, bravo à vous deux

   Cristale   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Bonjour Leni,

Dès les premières notes de la guitare mon attention fut retenue et les premiers mots m'ont immédiatement ravie.

Un ensemble rythmé, limpide, une voix attachante qui a su rendre tonique et sympathique "la tête en friche" et je dirais "la vie en vrac" de ce locataire d'un banc du square.

Texte, voix, musique (le jeu de guitare est superbe!) tout me plaît alors que dire de plus ?

Merci à vous les artistes !

Cristale
encore une fois enchantée

   Anonyme   
11/8/2017
Bonjour,

Le titre m'a instantanément fait penser au film "La tête en friche" avec Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus.
De ce fait, les images de votre texte ne se superposent pas vraiment à la mémoire que j'ai de ce film d'atmosphère que j'ai vu plusieurs fois et que j'adore pour les sentiments qu'il traite avec simplicité.
Je ne vais pas mettre d'appréciation en raison de la distorsion entre ce que ce titre fait ressurgir dans ma mémoire et la manière dont le texte traite le sujet.

Une autre fois...

   papipoete   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour leni,
Assis sur un banc, son banc, dans le square, sans bouger les pieds il voyage sans savoir où il va . Il voyage aussi dans ses souvenirs, et c'est sa plume sur les pages d'un cahier à spirales, qui navigue dans son histoire sentimentale . La foule aussi le promène, et parfois jusqu'à sa porte le ramène comme on le faisait de coutume autrefois .
NB une histoire de tous les jours, scène du square avec son " gentil " vagabond qui sourit, ne jamais médit, sur nul ne crie, et parfois sur une feuille écrit ...
Le " ramier " répété ne put-il trouver un synonyme ?
les paroles me plaisent davantage que la musique et la voix .

   Pouet   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

Un texte ma foi bien sympathique bien qu'un peu triste, mais tout en retenue, sur la vieillesse et l'isolement si je comprends bien.

Je l'ai plus apprécié à l'écoute qu'à la lecture seule.

Une petite chanson qui s'écoute bien donc.

Ceci est un fort joli passage:

"Sa vie s’accroche comme lierre

À ces pierres du temps d’hier"


Petite proposition dont tu feras bien ce que tu voudras, pour le 13 ème vers, pourquoi ne pas écrire "Une palombe sur l'épaule" ou "Avec un oiseau sur l'épaule" ou encore plus original et régional: "Avec un rouquet sur l'épaule" (rouquet est le nom qu'on donne au pigeon ramier dans le sud-ouest), enfin y a plein de possibilités, ce qui éviterait la répétition de "ramier".

Au plaisir.

   Robot   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pour paraphraser, la nostalgie est toujours ce qu'elle était. Tout est accordé pour nous donner en chanson des images que la vie nous fait parfois rencontrer au hasard de promenade dans un jardin public. C'est triste sans être mélo. Une tranche de vie et de réalité.

   Alexandre   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Gaston... J'ai bien aimé, paroles, musique et interprétation !
Un texte un peu tristounet mais collant bien à la réalité.
Juste un détail comme déjà évoqué par un commentateur précédent, tu peux éviter la répétition de ramier, les synonymes ne manquent pas... Biset par exemple !

Bravo à tous les trois et merci pour cet agréable intermède musical.

   Michel   
11/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il y a du groove, c'est vraiment trés "cool" comme chanson, ça colle parfaitement avec le texte, point de tristesse mais une vraie réalité de vie qui ne se prend pas la tête, et franchement ça fait du bien. La musique vient merveilleusement bien habiller et servir les mots. Bravo à tous les deux.

   wancyrs   
12/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut leni,

Belle façon de raconter la vie solitaire et difficile de cet itinérant qui va et vient au gré de la foule. Belle mise en musique aussi, comme de coutume.
Merci pour le partage

Wan !

   Vincendix   
12/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
Encore une réussite et, malgré un sujet un peu triste, j'ai apprécié les paroles, la musique et le chant qui expriment bien la situation de cette "tête en friche" qui n'attend plus rien de la vie.
Bon week-end
Vincent

   funambule   
13/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Léger et profond, une photographie comme souvent avec ces petits détails d'arrière-plan qui font la différence sans jamais gommer le sujet principal. J'hésite un peu entre quelque chose d'assez classique et de "pertinemment " original et c'est sans doute ce qui fait tout le charme de l’envoi... avec sans nul doute cette musique saisie entre les mots, à la fois légère et empreinte de gravité, qui se cantonne dans une balade parfaitement en phase avec l'esprit du texte, posée entre sérieux et désinvolture. Un très sympathique portrait atypique qui met l'humanité (et l'humanisme) au premier plan sans autre souci que de relier les différences.

   Ludi   
14/8/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut Leni,

Tu parles des oubliés, de ces têtes en friche qui regardent le monde alors qu’ils l’ont déjà quitté. Mais tu le fais sans tendre une main vulgaire à la misère, comme on le voit trop souvent au quotidien. Tu laisses leur histoire en pointillés, sans rameuter la commisération téléguidée des cloches du dimanche. La pudeur de tes têtes en friche parle haut et fort. Et puis moi, tu sais, dès que j’entends quelques notes de guitare….

Je me sens bien dans ton univers. C’est sain, c’est convivial, ça a l’air honnête. Si j’étais pas misanthrope, ça serait sur mon chemin. Je vais en parler à Clipiticlap :)

Ludi
planqué mais pas perdu

   Queribus   
1/9/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Une fois de plus, l'agréable surprise de la journée. J'ai eu beau chercher la moindre erreur d'écriture, impossible de trouver un mot, une phrase pas sa place (c'est agaçant à la fin!). Le sujet n'est pas très gai, hélas, mais tellement de notre temps (et de tous temps)i mais la musique , sautillante et légère, redonne un côté presque gai au sujet. Vous avez évité, avec beaucoup d'habileté, le côté mélo bon marché, qui vous guettait au tournant.
Enfin, que du bon; je ne regrette qu'une chose, qu'une chanson de cet acabit ne passa pas sur les médias mais, comme vous le savez, Madame Star Académie veille à ce qu'on ne marche pas sur ses plates (c'est le cas de le dire) bandes; heureusement qu'il nous reste internet et quelques sites comme oasis.

Bien à vous.


Oniris Copyright © 2007-2017