Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
LeopoldPartisan : Nathan sous les étoiles
 Publié le 25/03/09  -  5 commentaires  -  835 caractères  -  206 lectures    Autres textes du même auteur

Ce texte fait partie d'un recueil, écrit en Croatie, que j'ai dans mes cartons et dont le personnage central s'appelle Nathan. Hommage à André Gide pour son Nathanaël dans les Nouvelles Nourritures Terrestres.


Nathan sous les étoiles



Nu sous les étoiles
J’entends la lune
Et ses bleus dessinés
À l’encre de chine
Mémoire instantanée
De ta peau câline

Peau de chagrin
Et grain de beauté
Poussière d’étreintes
Étoilée et salées

Perles acérées
Tes dents nacrées
Ont réveillé la morsure du vent
Laissant sur ma peau à cran
Des dentelles d’écumes
Où valsent les brumes

Rêve d’étoiles nu
Où sous cette toile
Saline et trop fine
Je sonde les ravines
Que la nostalgie
De mon état mine
Poussières transies
Dont je suis le mime

Détenu… Poussières d’étreintes
Revenu… Poussières éteintes
Rêve nu…
Poussières déteintes
D’une reine d’étoile nue


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
25/3/2009
 a aimé ce texte 
Bien
On imagine la rêverie (du promeneur solitaire) à la nuit tombée...
Une poésie pas dépourvue de grâce, et de jolies images, et même si les poussières d'étoiles ne sont guère originales, la musicalité de ce poème fait passer un bon moment...

Je me demande quand même si la répétition de certaines idées (poussière, étreinte, le sel, les étoiles) est vraiment nécessaire. J'ai eu l'impression de tourner en rond (pléonasme!)

Le jeu de mots "de mon état mine"(étamine) est-il volontaire? Cela pourrait être réutilisé dans une poésie sur les fleurs!

   FABIO   
25/3/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Ce poéme commence très bien et puis je me perds un peu dans les sens de toutes les nuances et les jeu de mots, meme si j'ai passé un bon moment a lire ce texte qui sonne bien. Je pense que quelques lectures de plus me donneront peut etre plus d'images.Belle poésie tout de même

   David   
26/3/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Bonjour LeopoldPartisan,

Nathan dort à la belle étoile et rêve d'une femme qu'il a connu. J'ai du mal avec les descriptions oniriques, il y a plus d'effort pour la beauté des mots passages après passage que pour celui du poème en entier, ça manque d'architecture, de progression, ou je ne la sens pas assez, ça manque d'intensité.

Il y a comme un lien entre le dernier et le premier mot identique dont le genre a changé le temps du poème. Des bonnes idées par endroit, ça dirait presque le goût du rêve, le sel revient par allusions par exemple, mais ça reste diffus pour moi.

   Anonyme   
4/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Donc il s'agirait dans ton poème d'un regret par rapport à un amour déchu.
Les souvenirs ressurgissent à la belle (comme on dit) et font mal, même si ce n'est pas clairement exprimé ici.
Mais des détails le laissent entendre.
Peut-être s'agit-il de souvenirs de nudités nocturnes lorsque les deux ne faisaient qu'un.
Je ne suis pas sûr.

Mais toujours est-il que ce poème est beau.

   Anonyme   
6/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Très belle sortie de poésie avec cette dernière strophe d'une envolée exquise. On imagine assez les rêves et la réalité qui les fait naître.


Oniris Copyright © 2007-2018