Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
LeopoldPartisan : Snapshot
 Publié le 28/09/09  -  12 commentaires  -  857 caractères  -  177 lectures    Autres textes du même auteur

Prise de vue instantanée que j'ai aussi illustrée d'une photo du même nom et publiée en Diaponiris.


Snapshot





Photo de Michael Job









Sont-ce des larmes ?Instant fané
Ou est-ce l’objectif ?Instant tanné
Il pleut, elle pleure.Instant caché
Il se meut, elle se meurt…Instant troublé
Il la fixe, la rudoie, la surexpose ! Instant glacé
Elle se sous-expose, se fige, s’éclipse ! Instant gâché


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Lulu   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Un peu
J'aime beaucoup cette photo qui m'inspire vraiment. J'aime assez le noir et blanc et cette frêle végétation rappelant la vie auprès des pierres et ces êtres de passage dont on peut imaginer nombre d'histoires... Cette pluie est belle parce qu'on ne la voit pas. Elle est juste suggérée par les parapluies, eux-mêmes flous...

Pour une si belle photo, j'aurais aimé d'autres mots plus suggestifs, c'est-à-dire moins "carrés" si je puis dire. Je trouve que ça manque de légèreté poétique, même si l'on sent bien l'intention et le regard que vous portez et qui est manifestement poétique...
Ainsi, je n'aime pas les premiers mots : "Sont-ce des larmes ? / Ou est-ce l'objectif ?". Je crois que ce qui me dérange, c'est la manière interrogative. J'aurais souhaité que vous ne nous suggériez que vos susceptibles réponses... Cela m'aurait semblé plus subtile.
Ensuite, "Il pleut, elle pleure / Il se meut, elle se meurt". Là, nous sommes dans la suggestion, comme peut l'appeler à mon sens une photo qui inspire. C'est beau. On ne sait pas qui est "Il", ni "Elle", mais on peut glisser notre propre imaginaire de lecteur dans vos propres regards. Je précise cela car dans les vers suivants, il n'en est plus question : "Il la fixe, la rudoie, la surexpose !". Là, je dois dire que je suis un peu perdue. Vous précisez un peu plus qui est le "Elle" (ce qui n'était pas nécessaire, mais pourquoi pas, c'est vous qui rendez compte, mais vous en dites trop ou pas assez), le "Il" a disparu et le "Je" apparait. Je ne sais donc plus vraiment de qui et quoi on parle.
J'imagine que "Elle", c'est simplement la photo, mais peut-être que je n'ai rien compris et peut-être que j'aurais souhaité un "Elle" différent.
Enfin, je sais qu'il s'agit d'un instantanné, mais la répétition du mot "instant" me semble lourde, inutile. Là aussi, j'aurais préféré quelque chose de plus suggestif, même si c'est pour signifier une pesanteur.

Voilà, ce n'est là que mon ressenti. Je n'ai pas vraiment été touchée par les mots, mais l'image est vraiment belle.

Une question de béotienne : que signifie "Snapshot" ?

Au plaisir de vous lire à nouveau.

Lulu

   pieralun   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
A l'image de la photo, un texte flou.
"Sont-ce des larmes ?............" la question est jolie, la formulation l'est moins.
Ce que j'aime bien, c'est le parallèle entre le conflit des sentiments, et le jeu technique de la photo: bonne idée!

   jaimme   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Capture d'écran, instantané, sauvegarde de base de données.
L'image est belle, sans plus pour moi.
Je ne vais pas commenter l'histoire/ le texte, elle/il se lit plusieurs fois. Il est plutôt bien trouvé. Le texte est court comme l'instantané, comme le regard sur l'histoire.
Mais je n'ai pas été fortement touché. Je l'aurais été plus avec un mini-album. Une photo, un texte. Cinq fois. Dix fois. Là j'ai un goût de trop peu.

   Marquisard   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Ben.. oui non, peut-être.. pas comme ça.

Le cliché est sympa, l'idée aussi, originale sans vraiment l'être, un peu comme le cliché, mais le tout j'accroche pas.

l'esthétique du texte d'une, ça fait un peu brouillon je trouve, et le contenu même ressenti.

D'un autre côté la photo c'est pareil, sur ce plan là c'est réussit.

   wancyrs   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce court texte me rappelle ce message qui peut se lire sur hotmail " Nous sommes vos photos, libérez-nous de vos ordinateurs"
Et si les images s'exprimaient ? de façon audible (car je sais que les images s'expriment déjà, mais cela demande une certaine subtilité pour saisir leur message ), que diraient-elle ?
Il pleut, elle pleure... est-ce le moment de capturer une image ? pendant une pluie torrentielle et de vents violents, la qualité de l'image serait-elle bonne ? évidemment que non !, et tout comme un homme qui n'aimerait pas se voir filmé dans de mauvaises conditions, alors les images aussi.
Il se meut, elle meurt... évidemment ! mettez vos stabilisateurs d'image lorsque vous ne pouvez vous arrêter pour capturer une image, ou sinon, arrêtez vous, car vous tuez l'image.
Il la fixe, la rudoie, la surexpose !...apprendre à manipuler son appareil photo, le white balance( équilibre de blancs, le zebra( regulariser les zones surexposées ) peut permettre une bonne capture d'image et la satisfaction de l'image.
Le manquement au respect des conditions pour réaliser une belle image peut l'amener à se figer, à s'éclipser
Merci léopold de faire parler l'image, et en tant qu'amateur de photo et de réalisations de court metrage, je te comprend.

bonne continuation

Wancyrs

   Anonyme   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime beaucoup ce petit poème qu'on peut lire de multiples façon...
Une rencontre ratée, la description d'une photo (réussie malgré sa sous-exposition - l'utilisation d'un long temps de pose pour obtenir le bougé des personnages et le net de la façade). En ce sens les mots sont ici à l'inverse de l'image : très courts pour créer le flou...

Bravo de mêler les deux, j'aime cette idée.

   Anonyme   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'aime bien l'idée, originale.
J'apprécie le jeu entre le photographe et l'image, l'un cherchant l'autre sans arriver à la saisir vraiment ; également les jeux de mots "pleut / pleure", "se meut / se meurt", "fixe / fige" mais pas "surexpose / sous-expose", plus plat.
Joli parallèle avec les instants ... tannés ou autres.
Je ne suis quand même pas tout à fait conquise, peut-être parce que les deux derniers vers me paraissent moins élégants, moins beaux que les deux précédents ... Et aussi sans doute parce que l'ensemble me paraît manquer un peu d'harmonie visuelle et/ou auditive.

   Anonyme   
29/9/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Un commentaire d'une photo. Le fond n'est pas mal vu, j'aime bien. Le traitement me semble un poilou simpliste en revanche: Les "instants qualifiés" lassent un peu pitête.
"Surexpose/sous-expose", bof.
Mitigé je suis.

   daphlanote   
29/9/2009
Pas convaincue non plus. La photo est sympa, c'est un fait.
Mais le texte dessous n'est pas spécialement convainquant.
Je n'aime pas du tout les instants. C'est banal à souhait.
Le reste, c'est sympathique mais... bon. Sans véritable originalité à mes yeux.

Ceci dit, visiblement, certains lecteurs y ont trouvé leur compte. J'ai déjà lu mieux de LeopolPartisan, honnêtement.

   Raoul   
29/9/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Tout d'abord, une photo alibi, puis quelques jeux instantanés avec des termes technique dans le registre le photographe et son modèle…
Des sous entendus et une progression sans surprises.
Pas convaincu.
Désolé.

   Anonyme   
29/9/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Jolie photo mais elle parle d'elle-même. Du moins parle-t-elle plus que les vers qui la raconte.
Je ne dis pas que ce n'est pas une bonne idée, l'auteur a sans doute pensé qu'une photo prise, capture du temps présent déjà passé, ne pouvait s'illustrer que par des vers courts. Cela se défend, mais je n'en suis pas sûre, pour me part.

Désolée, je n'ai pas du tout accroché.

Une autre fois, peut-être.

Bonne continuation.

   David   
3/10/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour LeopoldPartisan,

La photo est bizarre - je me demande s'il y a bien un personnage au centre, entouré de deux autres plus grand, et tous avec un parapluie ? - en tout cas pour les larmes, à part les parapluies, je ne vois pas de liens entre la photo et le texte, et pour l'éclipse non plus, en tout cas pour des personnages flous ça me semble excessif : éclipser.

De nombreux mots du poème comme "objectif", "fixe", "surexpose", "sous-expose" et "fige" semblent jeter des ponts entre le poème et la photo, mais sans que je parvienne à les suivre.


Oniris Copyright © 2007-2018