Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Liryc83 : Le rêveur [Sélection GL]
 Publié le 10/08/18  -  11 commentaires  -  1143 caractères  -  158 lectures    Autres textes du même auteur

Petite balade sur des chemins tortueux.


Le rêveur [Sélection GL]



Je marche à côté de mes pompes
En dehors des sentiers battus,
Car je grandis quand je me trompe,
À dérailler, je m’évertue.

Sur vos routes trop bien tracées,
Je ne foutrai pas un panard.
À votre pas si cadencé,
Je préfère mon train peinard.

Les chemins, sur lesquels je flâne,
Sont cabossés, irréguliers.
J’évite les surfaces planes
Que vous bâtissez par milliers.

Mon parcours est semé d’embûches,
Qui le rendent original.
Je me sers de mes deux paluches
Sur une route marginale.

Pas de départ, ni d’arrivée,
La direction aléatoire
De ce voyage inachevé
Mène au-delà des territoires.

J’erre sur une sente herbeuse
À la mousse touffue, pieds nus.
L’éclat d’une lune gibbeuse,
Le long du trajet, s’insinue.

Je ne recherche pas ma voie,
La trouver serait inutile.
Mais sur chacune, je louvoie,
Cela vous semblerait futile.

Itinérant au gré des vents,
Au grand hasard des coups de zef,
Je suis l'éternel estivant
Qui navigue entre les reliefs.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BlaseSaintLuc   
28/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Curieux que je ne vois ce jour (impression) que des écrits qui ressemble aux langages des adolescents, pourtant il y a des différences notables entre les styles, ici la démarche est intéressante,
La forme du poème bien en place,

" Je marche à côté de mes pompes.
En-dehors des sentiers battus,
Car je grandis quand je me trompe,
À dérailler, je m’évertue."

Le style s'accorde avec l'idée et on la comprend.

" Sur vos routes trop bien tracées,
Je ne foutrai pas un panard.
À votre pas si cadencé,
Je préfère mon train peinard."

même chose ici le terme "foutrai " choque peut être mais est en phase avec le style , l'idée , la forme .


En résumé, les mots sont choisis, et le style s'accorde avec l'idée, le sens, résolue et convaincant.

   Raoul   
29/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Sur une idée - trop ? -classique et adolescente : ne pas faire comme tout le monde, ce poème au langage relâché - et avec le petit charme désuet d'un argot hors d'âge "paluche, zef, panard ou pompe…" - est plutôt réussi, je trouve. On retrouve bien le rythme de la marche à la lecture, c'est bien balancé entre comptine et fable.
J'apprécie assez le registre du vocabulaire, précis et décontracté juste ce qu'il faut.
La symbolique et opposition plan/en relief est un peu évidente, mais ça passe, ne chantonne t-on pas, n'est-ce-pas ?
Une chose m'a gênée ; "vos routes bien tracées" en strophe 2, ce poème est un projet une aspiration, donc au temps de l'écriture, ces routes sont encore pour vous "nos", ne vous déplaise ;)
De même le "par milliers" un peu simple, un peu trop commode et pour la rime…
Texte pas très innovant, bien troussé; bien aimé.

   Queribus   
1/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Tout d'abord, je trouve un côté poésie néo-classique fort bien maitrisée à votre texte avec des rimes très variées qui savent éviter le côté mirliton de beaucoup de poètes (je pense que vous devez avoir du métier)

Le fonds est traité, là aussi, avec beaucoup de "métier" alliant humour et finesse. Votre texte n'est pas trop long et se comprend facilement sans effets pompeux qui cachent souvent un grand vide (Vous évitez habilement le côté "remplissage") mais nous sommes cependant dans la catégorie slam et chanson et la musique a son mot à dire dans tout ça; à vous de la trouver.

Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé votre écrit et je pense que n'êtes pas un débutant; un autre texte de cette veine-là sera le bienvenu pour moi.

Bien à vous.

   PIZZICATO   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
En quelque sorte, le panégyrique de la vie marginale.

" En dehors des sentiers battus ". Un choix d'existence qui fait fi des shémas sociaux.
La liberté certes, mais il arrive quand même, à un moment ou un autre, où la société a son rôle, où nous en avons besoin ; à moins de vivre en ermite...

L'idée est bien rendue dans ce texte.
" l'éternel estivant " m'a rappelé Brassens.

L'apostrophe "VOUS", très présente, ne me séduit pas plus que ça.

   papipoete   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Liryc
Je marche sur les chemins qui attirent mes pas, et je louvoie quand mes pompes veulent prendre le large ! Point de traits de bitume, que des sentes plates, ou montantes et en pentes .
Je vais là où je n'ai rien à faire, qu'à tendre la main pour une pièce, ou le pouce si je m'égare vers les diésels, décibels !
NB ce n'est pas la route de la soie, ni la route de Compostelle, mais simplement l'itinéraire d'un pauvre hère, mais riche à millions, de liberté ...
je verrais bien le héros, une gratte à la main, chanter ces couplets, mais il faudrait trouver un refrain !

   bipol   
10/8/2018
Bonjour,

Je ne vois pas ce qu'il y a de poétique

dans votre texte

il est vrai que je ne suis pas littéraire

je trouve qu'il y a beaucoup de lieux communs

je suis désolé

   Cyrill   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Lyric,

Étant votre presque anagramme , et comme il se trouve que j’ai bien vite rechaussé mes groles après une tentative poétique pieds nus, je me sens tout à fait concerné par votre texte, et ne vois pas d’inconvénient à endosser le temps d’une lecture le rôle de celui des « routes trop bien tracées », du « pas si cadencé » et du bâtisseur de « surfaces planes » ! ;-)

Mais j’aime bien ce narrateur rêveur, j’aime bien son vocabulaire qui mêle l’argot au langage plus recherché, et toujours élégant.
Si la direction de ce rêveur est aléatoire, il me semble au contraire que la rédaction de cet opus est tout à fait maîtrisée, et le rythme fort bien balancé.
Une petite philosophie qui passe bien, pour moi c’est réjouissant !
Bien à vous.
Cyrill

   Brume   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Liryc83

Bravo pour le ton aux accents de sincérité manifeste.
Je trouve vos vers assez toniques, du coup une lecture non monotone.
Le rythme est cadencé, vraiment un poème à la fois vif et cool.

   Eclaircie   
11/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Lirycs83,

Il ne manque que la musique à votre composition, la musique et l'interprétation.
La présentation du seul texte est cependant l'occasion pour le lecteur de savourer dans le détail le parcours de ce rêveur.
Et j'aime beaucoup cet itinéraire, aléatoire, non pré-établi. J'apprécie ce langage presque parlé et très imagé.

Merci du partage,
Éclaircie

   Willis   
11/8/2018
Le rythme est monotone, le thème concerne plus un anar itinérant qu'un estivant. Quant au sens de chaque quatrain ....
Pour le titre, j'aurai plutôt opté pour "clodo sérénade".
En résumé, ce type d'écriture n'est pas ma tasse de thé.

   wancyrs   
13/8/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Salut Lyric83,

Si le sujet est bien développé, la recherche de la rime est si flagrante que cela a gâché l'appréciation dans ma lecture. Pour moi, parfois l'idée se suffit à elle même pour induire l'émotion qu'on recherche. J'aurais aimé un peu plus de simplicité, mais vous seul est maître de votre texte
à une prochaine !

Wan


Oniris Copyright © 2007-2018