Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
madawaza : T'as pas vieilli
 Publié le 20/03/17  -  13 commentaires  -  1406 caractères  -  210 lectures    Autres textes du même auteur

Histoire d'amour.


T'as pas vieilli



Arrête, je n’te crois pas.
Regarde un peu autour de toi
T’en vois combien qui passent la main
Quand le temps leur fait un pied d’nez.
Arrête, je n’te crois pas.
Mêm’ si ta fille à coups d’jupette
S’amuse à faire tourner les têtes,
Toi tu passes et t’fais admirer.

T’as pas vieilli
Tu n’as tout d’même pas oublié
Qu’hier au soir
C’est encore toi
Qui m’as fait crier grâce,
Et puis la beauté n’est-elle pas
Un pli d’amour
Au coin d’la bouche
Qu’on aime avoir sculpté.

Arrête, je n’te crois pas.
Regarde un peu autour de toi
Pourquoi crois-tu que les jeunesses
Parlent si fort en te voyant,
Arrête, je n’te crois pas.
Ce soir encore j’les ai bien vus
Mes copains des années perdues
Qu’auraient voulu t’avoir au bras.

T’as pas vieilli,
Je sais tout d’même de quoi je parle
T’arrive encore
À m’rendre jaloux
D’un simple petit geste.
Et puis la femme n’est-elle pas
Des traits d’envie
Au coin des yeux
Qu’on est fier de créer.

Arrête, je n’te crois pas.
Tu vas me faire croire qu’on n’a plus
Qu’à regarder au fond d’nos yeux
Si les rides nous mangent l’âge.
T’as pas vieilli
Puisque je suis auprès de toi,
Et que ta fille
Qu’a pas vingt ans
Rêve d’être une femme aussi belle.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Leverbal   
1/3/2017
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Pas emballé par cette chanson, qui peine à faire des rimes, qui confond dans la 4e strophe beauté et femme à la fin, et qui se veut léger mais avec un humour très faible, sans jeux de mots, sans vrai comique de situation... A retravailler pour ne pas s' adresser qu'à sa moitié ;-)

Leverbal

   Maëlle   
3/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Joli rythme, le principe couplet refrain fonctionne bien. Je n'ai pas su avant le milieu du poème si le sujet était homme ou femme (et ça me plaisait bien, cette ambiguïté). Je trouve la chute plate, pas tant le sens que les sons que j'entends.

   silvieta   
4/3/2017
 a aimé ce texte 
Pas
C'est un poème optimiste tout plein ( qui n'a jamais rêvé de ne pas vieillir ? ) et l'on est bien content pour ce couple mais le poème ne m'a transmis ni enthousiasme ni nostalgie. Rien.

Rien ne rime, les vers sont loin de comporter le même nombre de pieds...on n'est pas obligé mais on ne m'enlèvera pas de l'idée que des rimes, même pauvres ou peu nombreuses et quelques allitérations ainsi qu'une cadence confèrent à un poème ou une chanson rythme et musique. On ne les a pas ici.

Le mot "croire" est répété tout le temps. Pour moi c'est une faiblesse de style.

Bref un poème qui semble partir d'une bonne intention mais nécessiterait d'être retravaillé afin de toucher davantage ses lecteurs ou auditeurs.

   Anonyme   
20/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour Madawasa,

De cette chanson, je vais essentiellement garder ces quelques vers que je trouve très beaux, tellement ils disent le temps qui passe, l’amour tendresse sans mièvrerie :

« Tu vas me faire croire qu’on n’a plus
Qu’à regarder au fond d’nos yeux
Si les rides nous mangent l’âge.
T’as pas vieilli
Puisque je suis auprès de toi »

Malheureusement, le reste n’est pas de la même veine. Peut-être qu’une mise en musique joviale et balancée donnerait un peu plus de volume aux mots.

Ah, j’allais partir en oubliant :

« T’as pas vieilli
Tu n’as tout d’même pas oublié
Qu’hier au soir
C’est encore toi
Qui m’as fait crier grâce »

C’est vrai les mecs, les cougars qui courent le marathon, bonjour… J’en ai connu une, j’ai même pas passé la première haie.

Ludi
suricate de la savane

   papipoete   
20/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour madawasa,
T'as pas vieilli puisque je te le dis, parce que je suis toujours avec toi et qu'à mon bras, tu fais encore ton effet sur les " jeunesses ", non crois-moi !
NB j'aime bien cette rengaine avec ce " t'as pas vieilli " que je verrais bien chanter par Georges Chelon, mais cette femme qui veut se rassurer, alors que le miroir n'est plus son fidèle admirateur flirte avec l'égoïsme ; son homme n'aurait-il pas lui aussi vieilli ?
Un vers en particulier me touche " la beauté n'est-elle pas un pli d'amour au coin d'la bouche ... "

   Dolybela   
20/3/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Au début c'était confortable. Un topos rondement renouvelé peut-être pas jusqu'au bout mais encore avec son rythme magistral, comme toutes vos œuvres. Bref encore un bon moment à passer. Et puis il y a eu un vers : "Si les rides nous mangent l'âge". Sursaut de lyrisme dans le langage oral, bouleversant. Des fois le poème s'empare de nous en un seul vers. Merci pour celui-ci.

   funambule   
20/3/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Une chanson tendresse qui taquine doucement le désir, pas si commun pour ne pas le souligner ! Le langage, et c'est assez malin penche vers l'oral et appelle l'interprétation... cette interprétation qui manque et rendrait certainement mieux justice à ce travail là. Je ne sais pas pourquoi "qui m'as fait crier grâce" me dérange un peu, to much, daté, difficile à dire. Sinon c'est un joli florilège de fines choses, assez fortes cependant pour alerter les sens et donner de l'épaisseur à l'ensemble.

   Francis   
22/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Avec le temps, la tendresse renforce l'amour entre deux êtres. Elle fait oublier la première ride, la peur de vieillir, de ne plus être désirée. Mais, vieillir ensemble permet d'affronter le miroir qui souligne les affres du temps. La jeunesse du cœur garde sa fraîcheur et la légèreté d'une jupette.

   Bartik   
24/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'espère ne pas vieillir ( davantage) grâce à la lecture du poème dont la légèreté est bien rafraichissante

   Robot   
25/3/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Les paroles proposées pour cette chanson m'ont retenu. Même sans musique, simplement déclamé comme un monologue, ce texte passe bien.
Je crois même qu'une musique ne lui apporterait pas forcément beaucoup. Je le préfère sous cette forme de slam puisqu'en fait il s'agit d'un monologue.

   bipol   
29/3/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
j'ai été très touché

par cette preuve d'amour

tés mots plens de tendresse

peut-être du vécu

en tout les cas ça y ressemble

j'ai adoré

   Queribus   
30/3/2017
Bonjour madawaza,

Un texte de chanson dans une certaine tradition avec des élisions plutôt bien placées mais le sujet est quand même archi rebattu; quelques rimes bien placées auraient sans doute été nécessaires mais, comme toujours une bonne musique fera la différence.

Bien à vous.

   Anonyme   
14/6/2017
 a aimé ce texte 
Bien
arrête t'as pas vieilli.....
la beauté n’est-elle pas
Un pli d’amour
Au coin d’la bouche
Qu’on aime avoir sculpté.....
très beau, au coin d'la bouche il ne lit pas less plis sculptés par la vie.... si au coin d'la bouche les vilains plis sont les témoins de vilains maux-dits
Belle promesse d'amour toujours... il faut y croire ! même si ce ne sont là que des mots écrits
Aveu d'amour encore.... chanceux et heureux ces deux là !


Oniris Copyright © 2007-2020