Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Maureen :  Il faut bien commencer [Sélection GL]
 Publié le 24/07/18  -  7 commentaires  -  1037 caractères  -  139 lectures    Autres textes du même auteur

Se lancer dans l'usage des rimes et du rythme.


Il faut bien commencer [Sélection GL]



Un beau jour mon esprit fut charmé d’un poème
Où les mots s’enlaçaient en rythme séduisant,
Un amant épanchait le flux d’un cœur vibrant
Pour un amour vivant au pays des bohèmes.

Je naissais sur une heure inconnue d’un cadran
Au temps jamais marqué par le tour d’une aiguille,
Et j’ai pu assembler mes idées en guenilles,
Leur donner la tournure ornée de grands élans.

Puis la mélancolie me donna l’exigence
De décrire mes maux sur un cahier brouillon,
Sous maintes corrections mes vers de mirliton
Firent tenir debout un quatrain en instance.

Je me suis griffonné tant d’étranges destins
Tendrement retranscrits par mon imaginaire,
Et mes verbes confiants se moquant du précaire
Construisaient des remparts pour des amours sans fin.

J’apprécie ces instants qui me font exister,
Ces bouffées d’harmonie à l’ouvert des fenêtres
Tandis que dans la rue se déclare une fête
Quand le monde d’ici consent à s’estomper.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   sympa   
9/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Pour avancer et progresser en poésie, oui il faut bien commencer.
Vous décrivez bien le cheminement de vos essais poétiques , et la lecture de votre poème est très agréable!
J'ai beaucoup aimé
SYMPA en EL

   papipoete   
10/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
contemporain
il y a bien longtemps que je t'aime ... poésie à laquelle je n'ai jamais frotté ma plume ! aujourd'hui, j'ose et peu à peu mon encre dessine du beau, moi qui croyais ne pas en être capable !
NB je pense que votre poème est imaginaire, car vous maniez l'art de belle façon ! votre quatrain final est le reflet de ce que je pense aussi ; je me fais plaisir et en même temps me fait exister !
les 7e et 8e vers rutilent !
le 11e vers ( maints ) devant s'écrire " maintes ", pourrait être bancal ?
papipoète

   Eclaircie   
14/7/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Votre titre et votre présentation sont faussement modestes, bien sûr, tant vous avez dû commencer, non pas hier, mais il y a un peu plus longtemps, ou vous êtes un génie. (humour)

Rare que j'aime les poèmes sur la poésie et l'écriture, je les trouve souvent trop "égocentré", et pas vraiment intéressant pour le lecteur que je suis. Bien plus significatif pour l'auteur que le lecteur. Un poème à garder confidentiel, pour moi.
Je préférerai lire le résultat de vos efforts, désolée.

Bien écrit, cependant, dommage même à mes yeux que ce soit sur un sujet qui m’attire si peu.

Bonne continuation,
Éclaircie

   Provencao   
14/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai adoré votre poésie et surtout ce fil conducteur où vous nous delivrez
cette imagination jouant un rôle central.

Aussi bien dans le processus du rythme et de la rime que dans le pouvoir mélancolique de la poésie , J'ai aimé cette imagination où la réalité apparaît sous un jour nouveau.

Vous commenciez et bien continuez....maintenant

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   bipol   
24/7/2018
bonjour,

voilà précisément ce que je n"aime pas en poésie

n"exprimer rien en tentant de le faire très bien

dans les règles avec aucune virgule qui dépasse

mais bon sang il faut aller se chercher

je ne supportais aucune école qui aboutit à ce texte

je ne noterais surtout pas pour ne pas déranger

   PIZZICATO   
24/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
" Un beau jour " l'envie d'écrire naquit pour conter l'amour, pour exprimer les états d'âme. " Puis la mélancolie me donna l’exigence
De décrire mes maux sur un cahier brouillon ".

"Je me suis griffonné tant d’étranges destins
Tendrement retranscrits par mon imaginaire,".

Et puis réaliser que la poésie fait partie du chemin de sa vie. " j’apprécie ces instants qui me font exister ".
Une façon parmi d'autres de dire son attirance pour elle.

   Vanessa   
24/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'ai bien aimé votre cheminement certainement parce-que je m'y suis reconnue.
La poésie, ça vous tombe un jour dessus et rien n'est plus jamais pareil.
Vous l'exprimez de façon harmonieuse .
J'aime les rimes de mirliton car elles sont le reflet de la parole vraie.
:-)


Oniris Copyright © 2007-2018