Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNode : Lumières
 Publié le 23/09/14  -  12 commentaires  -  603 caractères  -  334 lectures    Autres textes du même auteur

Tous ces petits et grands reflets ou étincelles qui nous raniment.


Lumières



L'ambre du vin fait plaisir à voir
à se dandiner autour du verre

Persuadé

que la lumière vient de lui
quand la bougie n'est pas loin

et lui

que sait-il de la bougie ?


Le doré ressemble
à la grosse lune d'hiver
qui se lève
toute roussie de gel


La lune
Maîtresse des eaux
émerge de son bain


Goûter le regard
Boire l'heure basse
Le ciel loup et gris


La brume et le levant
Les couleurs du voyage
L'autre pouls du cœur


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
12/9/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,

Quel joli tableau, c'est superbe!
Les images sont belles et accessibles, je suis submergée par les impressions visuelles.
Des couleurs qui ne vous éblouissent pas mais plutôt qui mettent en avant, sublime l'essence et le décor.
nous sommes loin d'une simple description, le tableau n'est pas figé. Je me trouve dans une ambiance sereine aux couleurs discrètes qui s'animent. Que de belles métaphores qui m'embarquent de leur féerie.

   RB   
12/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une belle introspection, en toute simplicité, bien maîtrisée et très communicative.
On voit ce que vous décrivez avec vos yeux, vos sentiments, nos yeux, nos sentiments.

Réussi.

   Purana   
13/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je suis vraiment fascinée par ce poème qui fait renaître en moi des pensées qui tournent dans ma tête et ne me lâchent plus depuis un certain nombre d'années : "[…] C'est la lumière qui change et nous donne un aspect différent".

Grâce à la lumière de la bougie, la couleur du vin est d'une belle ambre.

"Et lui, que sait-il de la bougie ?"

Le vin ne sait probablement presque rien de la bougie. Il ne sait pas que sa couleur ambrée n'existerait sans la lumière de ce véritable émetteur, la bougie, et que lui, le vin n'est qu'un modeste réflecteur des rayons de la bougie.

Sans l'avoir vraiment dit, les notions des valeurs de la beauté et de la laideur sont remises en question et nous sommes confrontés à la relativité de notre perception.

Le narrateur poursuit par une belle "sommation" des vertus de la lune. Je trouve cette partie magnifique avec des images saisissantes "toute roussie de gel" et surtout "Le ciel loup et gris".

La forme me plaît beaucoup. Toutes les strophes s'enchaînent d'une façon toute naturelle.
J'ai néanmoins quelques difficultés à comprendre la dernière strophe.

Mais je vous remercie de tout mon cœur pour ce poème d'une lumière qui n'appartient qu'à lui.

Purana

   Robot   
23/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai goûté ces images comme une friandise avec ces effets d'ambiances colorées et ces transparences qui animent les vers.
Tout est beau mais l'idée que le vin est persuadé que la lumière vient de lui m'a enchanté... et peut-être le vin est-il dans le vrai et que la bougie n'est après tout qu'un artifice... La poésie ne permet-elle pas tout !
Merci pour ce texte lumineux et apaisant à dire dans la pénombre en chuchotant autour d'un verre avec des noix et quelques carrés de comté ou d'emmental.

   Lulu   
23/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce poème me laisse le sentiment d'instants heureux, sereins, autour d'un verre d'abord, puis dans le contexte plus vaste de moments clairs où la lune apparaît, comme un rappel poétique.

J'ai aimé la personnification du vin, même si la voix poétique prédomine et que l'on se représente vraiment tenir ce verre entre les mains... "L'ambre du vin fait plaisir à voir"... Superbe...

J'ai aimé l'idée d'une lune habitée par l'eau. Seule une âme poétique peut se le représenter. Bien souvent, la lune inspire la stérilité. Ici, on a autre chose. "La lune / Maîtresse des eaux / Emerge de son bain". On comprend bien que c'est le décor, à proximité d'une étendue d'eau où la lune se reflète, mais la présence de l'eau sur la lune apporte quelque chose de neuf. Vraiment une belle image.

J'ai aussi aimé la dernière strophe. "Les couleurs du voyage / L'autre pouls du coeur" que vous faites bien de rappeler avec toutes les couleurs que l'on peut imaginer en lisant ces mots.

Un bon moment de lecture.
Au plaisir de vous lire à nouveau.

Lulu

   patro   
23/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Evocation fascinante! Reflets de lumières et sensations intimes tellement mêlés pour celui qui se laisse aller à "goûter", à s'émerveiller du regard neuf qu'il sait poser sur ce qui l'entoure et qui se laisse imbiber ("boire") par le crépuscule .
Alors les images d'ailleurs me reviennent. Comme c'est bon!

   Francis   
23/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
monde intérieur, monde de lumière et de couleurs : rouge, ambre, doré...le verre se fait vitrail ! Les couleurs sont chaudes et s'opposent à la lune d'hiver. telle Vénus, la lune émerge de son bain, sensuelle parmi les loups gris.

   wancyrs   
24/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut Miss !

Je redécouvre icitte les bribes de "Tambour de lune" que j'ai tant aimé ; Miss, merci pour ce cadeau que tu nous fait.
Je suis né et j'ai grandi dans le symbolisme, alors je ne peux croire que les images que tu nous donnes avec tant de précisions ne sont que des images, des moments de rêveries. Certes la seconde partie lorsque tu entames avec la lune, mais la première semble sonner dans ma tête comme : "L'homme qui est heureux parfois croit qu'il est celui qui fait son bonheur, mais il ignore tout de la femme qui dans l'ombre lui apporte joie et prospérité. Ne dit-on pas que derrière tout homme qui réussit il y a une femme ?

La seconde partie évoque plus pour moi l'amertume du donner sans recevoir en retour, et le sentiment qui s'ensuit :

Le doré ressemble
à la grosse lune d'hiver
qui se lève
toute roussie de gel

Une lune roussie de gel ne saurait être une image heureuse non ?!?!

Je me plante peut-être, alors on dira : Bien tenté ! Lol !!!

Wan

   myndie   
24/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour MissNode,

J'aime beaucoup ton écriture poétique, riche d'images qui nous renvoient à des sensations, des odeurs, des parfums.
J’aime beaucoup ce texte qui ne cherche pas à répliquer le monde mais qui joue avec ses couleurs, ses mouvements, comme s’il voulait détourner le réel de son cours prosaïque.
Loin de toute banalité déconcertante, sa simplicité recèle des perles pures et limpides :
« le doré ressemble
à la grosse lune d'hiver qui se lève
toute roussie de gel »

« Boire l'heure basse
Le ciel loup et gris »

« « L'autre pouls du coeur »

Cet assemblage de tableaux, gracieux comme des miniatures, s'apparente fort aux fameux haïkus, concentrés, instantanés et si riches en évocation.

Je suis sous le charme

   Agueev   
25/9/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
De belles images et un jeu de lumières très réussi (le jeu de la bougie et du verre de vin m'a rappelé des souvenirs !). J'ai trouvé ce poème simple et très beau.

   margueritec   
26/9/2014
J'aime beaucoup cette déambulation où les images s'appellent les unes les autres.
Merci de nous faire partager ce "voyage".

   MissNode   
27/9/2014


Oniris Copyright © 2007-2018