Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Nat : Aconit
 Publié le 25/09/07  -  3 commentaires  -  1606 caractères  -  84 lectures    Autres textes du même auteur

Lettre à une sorcière, 2e volet.


Aconit



Aux pieds du Château de mon Maître,

Amie Sorcière,

Pousse une fleur éclatante aux pouvoirs délicats :

l’Aconit.

Pour l’esthète, quel ravissement !

Tantôt bleutée, s’il s’agit d’une Nappel,

Tantôt d’un or brillant, pour la Tue-Loup,

Elle fut Muse de moult poètes !

Sorcière, l’ignores-tu ?

Grâce à ses précieuses composantes,

Tu produiras philtres et remèdes,

Peut-être même empoisonneras-tu

Comme avec la facétieuse Mandragore,

Ou la ténébreuse Belladone.

Poison pour les tiens,

Enchantement aux yeux de tous,

Sur cette plante assassine,

Sertie d’une coupe,

Inspirée dit-on, du casque de Jupiter,

Circulent au sein des gens de l’Art des rumeurs étonnantes.

En tant qu’Apprentie, tu ne dois les ignorer plus longtemps.

Hercule, accomplissant ses travaux,

Dû traîner Cerbère, le chien tricéphale, hors des enfers

Pour en sortir Thésée.

De la bave du molosse, chuchote-t-on,

De sa bave acide,

De sa bave putride,

Serait alors jaillie notre belle Aconit.

Sitôt, dit-on, de ses charmes,

De ses dangers parée…

J’ai surpris, également, des vieilles, en secret réunies,

Loin de toute âme impie,

Autour d’un feu, la nuit,

J’ai surpris quelques mots, puis j’ai fui !

Elles disaient d’un ton fluet,

Que l’Aconit ferait voler…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Lariviere   
26/9/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup.
Passionement, c'est un poème que je trouve... Original dans la forme.
Riche et bien traité sur le fond.

   Anonyme   
26/9/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Divertimento. Je ne sais pourquoi, c'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit puis l'image de Jupiter casqué partant tuer le loup.
Et ces sorcières? Folles ou véritables sorcières. Des grains d'ellébore à la place des racines d'aconit, voilà ce qu'elles devraient prendre. A moins que cela soit pour un ultime vol pour aller... aller au diable? J'ai eu plaisir à lire ces vers.

   Anonyme   
25/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai appris quelque chose, cette fleur ne m'était pas connu, mais cela paraît normal car apparemment c'est une plante des montages, elle est belle mais dangereuse pour l'homme comme pour les animaux, d'après ce que j'ai lu.

Vous avez su provoqué de l'intérêt , dès les premiers mots. Vous avez su conduire votre écrit, l'extraordinaire côtoie le naturel, sans que cela paraisse improbable. J'ai été sous charme de cette narration.

Petit reproche, mais rien qu'un détail, j'aurais aimé lire un texte, sans espace entre les phrases.


Oniris Copyright © 2007-2019