Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
nelson : Le blues du Barça
 Publié le 31/03/21  -  5 commentaires  -  794 caractères  -  97 lectures    Autres textes du même auteur

Défaitisme dans l'âme.


Le blues du Barça



Des pas aveugles font errer l'esprit
au gré des liqueurs qui chantent la détresse
d'une âme ensevelie sous les terres des tourments
tel un oiseau sans ailes, prisonnier des bas-fonds

Orphelin brisé des gloires d'antan
des eaux qui comblaient jusqu'aux pics des montagnes
le petit poisson poussé hors de sa mer
se meurt un peu plus à chaque bouffée d'air

ne plus rien gagner pour ne jamais rien perdre
les déboires d'ici-bas font la foi dans les cieux
rêver sa folie sous la voûte de la nuit
avant d'exister pour enfin trépasser

Ainsi coule le vécu que dissipe le soleil
un tour sur l'orbite et plus rien n'est pareil
avoir été pour ne plus jamais être
goutter aujourd'hui la poussière de demain…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Capry   
21/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je ne suis pas fan de foot mais la lecture m'a amusée et pour le thème les vers sont bien formulés. Je n'ai jamais lu de poème sur cette passion du foot. Le narrateur nostalgique des défaites accumulées. Ce poème est sublime par les images qu'il propose sans jamais mentionner le club ni les symboles communs du foot. Il y a ici une proposition pour exprimer une déception.

   madawaza   
23/3/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Barça
Mon esse prière
Mes mots ne voient
Je n'ai plus d' L
Dans mes tourments
Je n'suis pas fier,
Je tais ma voix,
Pas naturelle,
A lire pourtant
Blagapar,
J'ai bien aimé vos mots.

   papipoete   
31/3/2021
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour nelson
Barça, le club de foot, on est bien sur la bonne longueur d'onde ?
J'entendais, parlant d'un petit club face au Grand : petit Poucet contre l'Ogre de première division .
Là, cette petite équipe fait figure de petit poisson, s'étant mesuré à un requin, et retombe sur " terre " à la longue. Il n'aurait jamais dû gagner, pour n'avoir plus qu'à tout perdre dorénavant...
NB n'est pas club de Messi qui veut, et s'y frotter peut coûter si cher ; être balayé à tout match après avoir rêvé de gloire à la frôler, et descendre, sombrer pour n'être plus rien !
Bien que l'on ne soit pas dans un thème, où il peut y avoir mort d'homme, la tristesse est à bord de ce poème, la cruelle maîtresse !
Un sujet pas banal, traité en vocabulaire extraordinaire, où courent des hommes derrière un ballon gonflé de blues...

   Hiraeth   
31/3/2021
 a aimé ce texte 
Pas
Où est le Barça dans ce poème ? Où est le football ? Il n'y a qu'un blues abstrait et sans saveur, avec certes quelques images intéressantes mais aussi beaucoup de maladresses (le vécu qui coule, bof). Les vers sont trop gratuits, arbitraires, déracinés, ils pourraient convenir sans vraiment convenir à n'importe quel sujet, et ne sont pas particulièrement agréables à l'oreille. La troisième strophe est particulièrement mauvaise, on est dans l'abstrait le plus total.

Le spleen risque toujours d'être fade s'il ne s'ancre pas dans une situation concrète et singulière ; ou alors il faut lui donner chair avec des images et un rythme saisissants. Mais vous avez d'emblée tout gâché avec ce titre décevant, sans lequel mon appréciation aurait sans doute été meilleure. Ou alors j'ai raté des indices subtils qui raccrocheraient le texte au monde du foot et du Barça en particulier. Mais en l'état c'est le genre de poème mélancolique passe-partout que tout le monde oubliera sitôt l'avoir lu.

   hersen   
31/3/2021
Moi le Barça, si tu m'en parles, ça me fait autant d'effet que le Benfica. C'est à dire aucun.

Et je ne sais pas du tout si je me fourvoie, mais j'ai compris ton poème comme justement une relativisation d'échec en sport hautement médiatisé par rapport à de réels problèmes, largement plus graves.

Aucun commentaire ne me donne la clé, alors je vais attendre tes explications, si tu en fais.

Evidemment, si c'est un poème purement de foot, alors je suis évincée d'avance !


Oniris Copyright © 2007-2020