Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
PIZZICATO : Hé Louis
 Publié le 04/11/16  -  26 commentaires  -  1670 caractères  -  315 lectures    Autres textes du même auteur

"Un clin d'œil aux musiciens de piano bar."

Paroles, musique, interprétation : Pizzicato (Yves Alba)
https://soundcloud.com/pizzi-5/he-louis


Hé Louis



Hé Louis j'te pose un verre
Un de plus sur ton piano.
Chacun te d'mande son p'tit air
T'es un sacré musico.
À c't'heure-ci t'es plus très clair
Mais ça t'empêche pas de jouer
Même le rhum ne peut rien faire
Pour t'arracher du clavier.

Hé Louis
Fais-nous un p'tit coup de « Sweet Georgia Brown »
Joue-nous « Lullaby » et puis « Misty », « Laura ».
Et tous les saints de la musique
Guident tes mains, tes doigts magiques.

Hé,
La vie c'est comme le temps, Louis.
Le ciel est tout bleu
Puis il est nuageux
Alors c'est la pluie.

Hé Louis j'me rappelle bien
Tes concerts en ce temps-là.
J't'assure que c'était pas rien
De pouvoir s'approcher de toi.
Maint'nant tu traînes tes savates
Dans les bars, dans les restos.
Même sans smoking, sans cravate
T'as toujours l'air "aristo"

Hé Louis
Fais-nous un p'tit coup de « Sweet Georgia Brown »
T'es pas un rigolo quand tu joues du piano
Vas-y Louis ! Fais-nous une impro.
----
Hé,
L'amour c'est comme le temps, Louis.
Le ciel est tout bleu
Puis il devient beige
Alors c'est la neige.

Si tu crois qu'ça vaut la peine
De pleurer pour une tordue
Qui a remballé ses "je t'aime"
Quand ton fric a disparu.
Allez Louis moi j'me tire
Alleluia j'vais m'coucher
Ça m'fend le cœur, je dois dire,
De t'voir complèt'ment beurré.

toup toup toup toudoup……

C'est pas très rigolo
Tu chiales sur ton piano
Allons, n'sois pas triste !

Salut l'artiste…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   leni   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
salut l'artiste et Ami C'est du dur du Pro C'est pas ton coup d'essai
Superbe Ca me ramène dans un bar à CHICAGO où on buvait le whisky au mètre rubanEN t'écoutant on y estLamusique et le texte
collent
VOICImon passage préféré

Hé Louis j'me rappelle bien
Tes concerts en ce temps là.
J't'assure que c'était pas rien
De pouvoir s'approcher de toi.
Maint'nant tu traînes tes savates
Dans les bars, dans les restos.
Même sans smoking, sans cravate
T'as toujours l'air ''aristo ''
MERCIpour ce merveilleux moment

Amitiés

edit j'aicompté 8 passionnément chapeau monAmi Yves

   Ora   
18/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai beaucoup aimé cette ambiance de cabaret concert, la façon dont le talent et la dignité de Louis sont dépeints dans une écriture légère et rythmée. j'ai juste regretté que cela finisse sur la tristesse de louis et laisse un gout amer à un ensemble joyeux. Je l'aurais davantage imaginé jouant de son piano les joues couvertes de larmes, mais digne toujours… Enfin, là il s'agit de mon envie, à l'auteur la sienne :)
Merci pour cette chanson

   Pimpette   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Génial Yves! MERCI!

Si tu crois qu'ça vaut la peine
De pleurer pour une tordue
Qui a remballé ses "je t'aime"
Quand ton fric a disparu.
Allez Louis moi j'me tire
Alleluia j'vais m'coucher
Ça m'fend le cœur, je dois dire,
De t'voir complèt'ment beurré.

je note tres haut
Du vrai vrai Jazz...Je suis ravie!

Nougaro pourrait chanter?

   sourdes   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Pizzicato,

dès la mise en place de la chanson on sait qu'il y aura des vapeurs d'alcool et des notes bleues à l'âme...fruitées et mélancoliques. La musique et la voix m'ont porté jusqu'au bout de l'écoute attentive. La fin inexorable est sombre mais le fil de la composition musicale crée une atmosphère avec juste ce qu'il faut de retenue pour la circonstance. Place au musicien.
Parfois j'ai eu le souvenir du poète du swing toulousain, "Allez Louis,...Alleluia"

Merci pour ce cadeau.

   arigo   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Spontanément, le texte me fait penser à la chanson "Manu" de Renaud, mélangée à celle de "Pierrot".

J'espère que la comparaison ne vous déplaira pas, mais j'aime beaucoup Renaud.

J'aime beaucoup l'ambiance qui est donnée à la chanson. On imagine très bien comment est ce fameux Louis.

Je n'ai rien d'autre à ajouter, sinon merci du partage.

Arigo

   Vincendix   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Pizzicato,
Votre pianiste « Louis » ressemble à mon « vieux comédien », nostalgique d’un temps révolu, quand il était dans la lumière, qu’il enchantait ses auditeurs avec ses accords jazz et blues, qu’il était entouré de femmes et puis un jour tout s’arrête, le rideau tombe, les spots s’éteignent, l’artiste se retrouve dans l’ombre… Un p’tit coup de « Sweet Georgia Brown » pour remonter le moral !

Du côté musique et chant, un petit bémol, si la mélodie colle parfaitement avec les paroles du texte, le piano est trop dominateur, la voix est couverte.

   MissNeko   
4/11/2016
Une chanson sympathique et bien écrite avec du rythme. Bon j avoue c est pas mon style du tout. Dès que ca parle d alcool de près ou de loin ca a tendance à me déranger. Mais ce sont des raisons personnelles donc je m abstiendrai de noter car le subjectif est trop présent !

Au plaisir de te relire

   widjet   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Sans surprise, celui qui aime cet auteur et ses chansons y trouvera sans doute son compte. Les autres, je sais pas trop.

Bon, ça s'écoute, le texte bof (mais l'objectif était plutôt ailleurs je pense), la musique est assez entrainante (mais j'aurai préféré qu'elle s'exprime plus, le solo tourne trop court), on s'attend pas à moins quand même.

Rien de désagréable en soi, mais franchement rien d'exceptionnel non plus.

Pour moi, une chanson réussie est celle qu'on a envie d'écouter (de chantonner aussi) plusieurs fois, pour le découvrir et redécouvrir encore.

Pas le cas ici

W

   papipoete   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour PIZZICATO,
Comme Louis qui n'était pas un petit rigolo, quand il se mettait au piano, l'auteur et interprète nous montre sa virtuosité au clavier et chant,et que le jazz est une de ses tasses de thé !
Ca swingue gaiment au souvenir du temps du succès, mais la vie qui a tourné donne à pleurer quand Louis se noie dans le rhum sur la laque de son piano, où se reflète une image moche de son portrait .

   Anonyme   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Hé PIZ, salut ! Fana jazz, j'ai bien aimé ton vieux pianiste, un poil amoché par la vie, et l'ambiance qui se dégage de ce piano-bar...
Je me suis assis au fond de la salle et je t'ai écouté avec beaucoup d'émotion... Bien aimé ta musique et ton interprétation...
Un bel hommage au jazz et à tous ces vieux artistes qui finissent trop souvent comme Louis.

Merci Louis, pardon... Yves, et bravo pour cet intermède musical !

   HadrienM   
21/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Félicitations. Je commence par une réelle note positive, car le poème est particulièrement réussi. Les images sont très fortes.

Le lecteur est instantanément placé en face de l'histoire de ce Louis, pianiste hasardeux en amour (bien le bonjour à Marivaux) et qui confond les touches noires des îles imaginaires que nous offrent le rhum.

Le rhum n'y fera rien : Louis et son piano sont l'image forte de ce poème ; c'est d'une étonnante sincérité.

Le piano est un motif plutôt original dans la littérature ; je retrouve l'aspect populaire, l'aspect commun de cet instrument de musique dans l'univers de Jules Laforgue. Dans ses Complaintes, c'est l'orgue de Barbarie qui joue la plainte populaire ; la musique qui se morfond.

On aurait un Jules Laforgue, un peu éméché, se promenant. L'écriture est intéressante. On ne parle pas d'une grande littérature, ni d'une écriture classique.

Si l'on doit juger l'écriture en elle-même, il me semble que l'on rate le coche de ce poème. Le registre d'une langue assez populaire est tout à fait assumé.

Il existe une immédiateté du verbe et une relative force de l'image. Ce Louis n'est ni naïf, ni abruti. C'est un musicien. La lucidité du poème, malgré la vaine populaire, est intéressante.

Bref. Le poème est séduisant. Compliments.

Bien à toi.

   Hananke   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour PIZZI

Bravo l'artiste, j'adore.
Swing et fox, on se croirait sur la piste de danse.

Armstrong et Nougaro réunis, ça devait faire du bon, du très bon.

Ah ces coins de piano bar sur les bateaux ou dans les hotels,
on y refait le monde, on oublie les soucis, quelle merveilleuse
interprétation et musique.

   Annick   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'ai été transportée dans un autre lieu, un autre temps. La magie a opéré.
Quelle belle musique ! Je parle à la fois de la musique du poème et de la mélodie.

J'ai beaucoup aimé :
"Hé Louis
Fais-nous un p'tit coup de « Sweet Georgia Brown »
Joue-nous « Lullaby » et puis « Misty », « Laura ».
Et tous les saints de la musique
Guident tes mains, tes doigts magiques."

Merci pour ce beau partage.

   funambule   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un bel hommage (pour faire pompeux) pour et par un musicien. Le swing qu'il faut, le texte qu'il faut, l'aérien qui va bien. Acrobatique ais-je envie de dire,l'équilibre entre cet œil à la fois amusé et ému + l'envie de se faire un petit plaisir de "genre". Pas que ce soit ma tasse de thé mais c'est tellement intemporel et tellement bien fait qu'on ne peut qu'en redemander. Tout petit bémol, le "salut l'arti-i-i-i-steu" final qui n'est pas trop de mon goût (faut bien chipoter).

   luciole   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,

je pense qu'avec la musique le texte fonctionne. Je l'ai d'abord lu sans et je ne l'ai pas trouvé exceptionnel.
Et puis avec la musique il a pris des couleurs. Et vous mentionnez une de mes chansons préférées : "Laura" .
Un bon moment pour moi.

   Robot   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'ai apprécié cette musique qui accompagne bien le texte. Et le refrain qui Jazz avec cette tristesse nostalgique d'un artiste au bout du rouleau.
Hé,
L'amour c'est comme le temps, Louis.
Le ciel est tout bleu
Puis il devient beige
Alors c'est la neige.
J'ai adoré le rythme mis pour souligner les paroles toutes simple de cette chanson, sur ce passage entre autres.

Et puis, il y a quelque chose dans ce texte d'une amitié qui malgré tout ne veut pas renoncer à l'optimisme.

   PIZZICATO   
4/11/2016

   Anonyme   
4/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour, merci pour ce joli tempo.
Bridinette.

   Brume   
5/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Pizzicato

Le texte est sympathique, c'est gentillet, simple. J'aime bien l'ambiance que votre musique instaure à l'histoire. La mélodie est jolie, swing un peu mais tout ça reste trop sage.
Une lecture agréable sans plus.

   madawaza   
5/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Yves
Du vrai de là-bas
Paroles et musique, j'adore.
Bravo l'artiste

   Cristale   
5/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Pizzicato,

Ce matin j'écoutais la chanson, un proche m'a demandé si c'était Nougaro...
Je ne peux rien dire de plus n'est-ce pas ?

Si, je peux dire encore et encore BRAVO !

Merci pour ce plaisir à lire et écouter.
Cristalenchantée :)

   bipol   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjours PIZZICATO

entre deux déconnections je me dépêche

j'ai beaucoup aimé texte et musique

de ta superbe chanson de saloon

elle traduit bien l'ambiance de l'époque

merci à toi

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un très bon texte...côté musique je ne suis pas totalement emporté...ça manque de guitare ;o) mais vu que c’est d’un pianiste qu’il s’agit…et j’admets que ça swing.

Globalement très sympa tout ça.

Bravo donc pour l’intention et le reste.

Corbi’

   abadboumsong   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
pas vraiment mon style , mais c'est suggestif ; bel ouvrage même si quelques rimes auraient pu être plus fortes ;
Tous mes encouragements

   Anonyme   
10/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonsoir,

J'ai trouvé ce texte plutôt bien ; plaisant à lire, en tout cas, mais sans plus. Mais voilà, il y a trop de "j'te" et de "c'te" et s'est un peu compliqué à la lecture.

Wall-E

   JeanMarc   
8/3/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour,

Merci d'avoir commenté mon texte, c'est important

Moi j'adore ce style, du vécu peut-être pas mais de belles images. j'ai écrit une nouvelle sur le sujet un petit poème aussi sans prétentions
le rythme est intéressant, cela me fait penser à ce merveilleux film de tavernier "autour de minuit"
Un grand bravo


Oniris Copyright © 2007-2018