Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
STEPHANIE90 : La bûche [concours]
 Publié le 15/12/19  -  10 commentaires  -  1256 caractères  -  157 lectures    Autres textes du même auteur

Participation concours n°28

Reine de la fête, la bûche de Noël
un peu trop imbibée perd parfois le nord.


La bûche [concours]



Ce texte est une participation au concours n°28 : Un vide vertical... de toutes les couleurs
(informations sur ce concours).






Un vide vertical. Sapristi !
Peut-on encore la juger
Monumentale,
Debout,
Droite
Comme
Un If ?!?
Ah !!!
Satanée embûche...
Cime au col fébrile, quelque peu maladroite
Qui, pour nous fêter Noël, à minuit moins un quartz
Se dodeline puis s’affale comme une brindille indélicate
Sur sa patinoire de céramique. Des larmes de sève bleu saphir,
Grisées aux parfums d’oranges amères, chavirent sur sa chair pourpre
Qui vire à la violine. Dégivrée tel un Sapin de Noël sans le blizzard et
Mise à nue, son écorce blanchâtre chancelle telle une vieille souche. Allez !
Haut les cœurs... À la prochaine coupe, elle fera la tronche puis tirera
*** Sa révérence à la main de ses convives, pour leur en faire déguster ***
*********************************************************************


De toutes les couleurs !!!
******************************


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   plumette   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
original, visuel .

j'ai préféré de loin le "corps" de la buche et la description de sa déliquescence, plutôt que l'introduction.
"la patinoire de céramique, les larmes de sève bleu saphir, grisés aux parfums d'orange amères..." : subtil et très évocateur.

Ecrire sous forme de calligramme rajoute bien sûr au propos.

Plumette

   BeL13ver   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ce poème ne cherche pas forcément à faire du beau, plus de l'expérimental.
Je ne suis pas personnellement un grand supporteur de ce type d'expérience. Après, la forme est respectée, et la bûche de Noël est peu à peu dévoilée comme une surprise, sous sa cloche de restaurant gastronomique. Pour ce qui est du style, on retrouve bien cette frénésie de la cuisine, ces trépidations des derniers préparatifs culinaires avant d'"envoyer".
Ce texte ne donne rien de bien révolutionnaire, mais cette contrainte que l'auteur s'est imposée en est partiellement la cause. À vouloir absolument réussir à faire un texte en dessin qui soit de qualité, son auteur ne parvient pas à me transporter. Après, je pense que son texte n'est pas non plus si mal.

   ANIMAL   
25/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un thème original pour ce poème gastronomique, ode à la disparition annoncée d'une pauvre bûche de Noël. Etre la reine de la fête ne lui porte pas bonheur.

Ce texte graphique bien sympathique comporte quelques belles trouvailles comme "à minuit moins un quartz" ou "des larmes de sève bleu saphir" et d'autres moins poétiques comme "elle fera la tronche puis tirera sa révérence" qui sonne vraiment argotique et, pour moi, a rompu le charme.

Les contraintes du concours sont respectées et la forme étudiée donne au poème un joli côté festif.

en EL

   papipoete   
15/12/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour concurrent ( e )
je vois ce dessin ( que je n'aurais même pas su esquisser en balises html ) et mon oeil voit une coupe renversée, comme l'est l'auteur devant sa bûche qui se laissa aller, avant qu'on la servît !
" sapristi " étant un juron en cours à Tahiti ( que prononça Miss France ) je ne m'étonne point que songeant à ces tropiques, votre chef-d'oeuvre culinaire sous un soleil de plomb péta les siens, et comme la chanson d'Aznavour, se laisse aller, se laisse aller !
NB je ne sais si votre poème flirte avec le thème, mais il est fort bien tourné, et l'on en prendrait bien une part... ou plutôt un bol si j'en juge par l'allure de cette pauvre bûche !

   Donaldo75   
15/12/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Déjà, le calligramme en soi est un exercice difficile et j'admire les poètes qui se lancent dans cette aventure. Ensuite, dans le cas présent il y a de la dynamique, du fond, des images, et même une forme de critique que je trouve bien amenée.

Alors pourquoi bouder son plaisir ?

Bravo, encore une oeuvre de qualité dans ce concours relevé.

   BlaseSaintLuc   
15/12/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Coté humour, les votes font le plein, un peu trop de détails en rajoutent plus qu'il n'en faut, le graphisme, je ne sais pas trop ...


"Un vide vertical. Sapristi !" il fallait aller la chercher celle-là !

C'est frais comme un dessert à l'envers.

   Lebarde   
15/12/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Les contraintes du concours ne suffisant sans doute pas il a fallu que vous vous imposiez un calligramme, mais à vouloir trop en faire et se créer trop d’embûches...il devient difficile d'aller parfaitement au bout du challenge même en usant de signes divers ??!! en artifices. Dommage .
Le propos et la poésie en ont à mon sens, aussi souffert.
Je ne lèverai donc pas très haut la coupe que vous avez d'ailleurs déjà retournée!!
Je salue l’effort malgré tout.

Lebarde

   Eclaircie   
16/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Une bûche bien originale, bravo pour le travail de mise en page. Je vois bien le petit nain, la scie à la main au-dessus de la bûche. Et le plateau, précieux sous la gourmandise.

Par contre, pour la garniture de cette bûche, j'avoue ne pas l'avoir trouvée tout à fait à mon goût.
Le choix de découpage était imposé pour le calligramme.
Ensuite, l'exergue nous met sur la voie de l'humour, il m'a semblé. Et la description détaillée, colorée, liée à l'arbre ne prépare pas vraiment à la chute.

Merci du partage.
Éclaircie

   Lariviere   
23/12/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,

J'ai bien aimé la fantaisie choisie du traitement, aussi bien sur le fond que sur la forme. C'est facétieux, c'est d'actualité, c'est agréable comme de petits lutins malicieux qui sortiraient de cette curieuse bûche...

Curieuse, car en dehors de l'idée de faire résonance au poème de supervielle et aussi au fait que sur la période de réveillon l'idée de la bûche est au top, je ne comprends pas que la forme calligraphique soit celle d'une coupe renversée (qui est au top aussi, pour la saison...)... Bien sur, je comprends le second degré, mais ici, cela induit déjà confusion ; une confusion, un malentendu, ca passe sur un roman, car on a le temps sur les chapitres suivant de s'expliquer, mais sur un poème il faut que ce soit plus explicite d'emblée, surtout sur ce type de court déjà rendu un peu sibyllin par le style, il me semble.

Sur l'ensemble, je retiens avant tout le coté jubilatoire, décalé, sur l'emploi du vocabulaire, sur les effets, et sur la ponctuation, le tout donnant un aperçu presque pataphysicien de l'écriture, ce qui justifie amplement mon ressenti positif malgré tout...

Merci pour cette lecture et bonne chance pour le concours !

   Robot   
11/1/2020
 a aimé ce texte 
Bien
De l'humour à l'heure des agapes de fin d'année, c'est ce que je retiens de ce poème dont je salue la calligraphie.
Un vide vertical renversant et souriant.
Enfin un texte du concours qui sort de la tragédie. Si ce n'est que les convives seront privés de dessert !

(Commentaire rédigé à la parution anonyme)


Oniris Copyright © 2007-2020