Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
thea : Plus besoin de rêves
 Publié le 22/02/17  -  8 commentaires  -  766 caractères  -  268 lectures    Autres textes du même auteur

Le bonheur existe je l'ai rencontré…


Plus besoin de rêves



J'attendrai que la nuit paraisse
Pour mettre les mots sur la table
Et quand le jour se lèvera
Je sais que tu seras là

Si tu veux je prendrai avec toi la barque
Et nous glisserons sur l’eau tranquille
Plus besoin de rêves
La vie berce un sourire

Privée parfois de ton image
Dans le crépuscule triomphant
Le silence qui se joue de l'ennui
Vient briser ma solitude

Mais tu ris si fort dans ma tête
Très vite la tendresse fait plier l'incongru
Qui s'éloigne dans la nuit profonde
Furieux d'être privé de sa proie

Lavons-nous les mains à la source
Purifions notre visage avec le bonheur
Là-bas la lumière resplendit sur la lande
Et l'aube s'émerveille…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
22/2/2017
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bonjour thea,

Je n'ai pas ressenti grand chose en lisant ce texte. Nulle émotion, à mon grand regret.

"Si tu veux je prendrai avec toi la barque" : je trouve ça plutôt convenu.

Bien à vous,

Wall-E

   Anonyme   
22/2/2017
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
A l'exception du premier quatrain, les images me paraissent inopérantes et alambiquées allant parfois jusqu'au contresens.
Le pire de tout est que l'on comprend parfaitement ce que veut exprimer le texte mais de manière tellement maladroite !

Désolé, je comprends le thème et les étapes du propos mais c'est vraiment très mal exposé.

   widjet   
22/2/2017
 a aimé ce texte 
Pas
Les textes de thea n'ont pour ma part jamais brillé pour leur originalité ni leur harmonie. Les termes et expressions sont fades ou au mieux ultra plats.

Celui là ne fait pas exception à la règle.

W

   Tadiou   
23/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Des images simples : "les mots sur la table", la barque, l'eau tranquille, la vie berce un sourire. "le silence qui se joue de l'ennui".

Le rire, la tendresse.

Plutôt des sensations de sérénité que de bonheur.

L'incongru est à l’affût...

Il me semble que la tristesse n'est pas loin, tant l'on reste dans l'entre-deux.

L'écriture est transparente et limpide.

   Sodapop   
23/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Je ne serais pas aussi catégorique dans mon appréciation sur ce poème, bien que beaucoup de travail reste à faire pour l'auteur.
Le gros problème, à mon sens, est le manque de rythme dans la structure du poème.
Il faut retravailler la fluidité des vers lors de la lecture, ceci vous mènerez tout naturellement à revoir la façon dont vous mettez à disposition du lecteur vos idées. On entrevoit quelques début d'images, mais qui sont systématiquement amputées par la rythmique.
Il vous faut travailler encore et encore à l'écriture, mais également à offrir votre inconscient, votre imagination aux lecteurs. Lire, écouter, des auteurs qui vous passionnent afin d'être plus inspiré et de pouvoir créer un univers qui vous est propre.
Persévérez, car je ne vois pas que du mauvais dans vos mots, juste un manque de poésie et de représentation. Permettez vous de rêver et de disposer de liberté.

   Pouet   
23/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

Je trouve ce poème frais, optimiste et doux. Un poème qu'on ressent très personnel, j'apprécie beaucoup cela.
Il y a aussi, je crois, en fond, comme une légère pointe de nostalgie.

De la simplicité, pas de grandiloquence, de la sincérité.

J'aime le double sens possible au début avec "Pour mettre les mots sur la table", est-ce tout simplement une lettre qu'on dépose ou bien une autre expression pour dire "vider son sac"?

D'ailleurs quels sont ces mots? Des mots d'amour? On le suppose. Mais le mystère est bienvenu.

Je vois deux amoureux dans une maison au bord d'un lac.

Je vois l'un des deux qui se lève avant l'autre et qui va se promener en pensant à son amour resté à la maison, en savourant les retrouvailles qui arriveront assez tôt, ou pas assez vite.

On peut aussi pourquoi pas, penser à un amour disparu, défunt, et de l'autre souhaitant le rejoindre sur l'autre rive:

La barque de Charon...

Bref, plusieurs interprétations possibles à mon sens.

J'aime le titre: la réalité suffira.

Un doux moment, merci à vous.

   Queribus   
23/2/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour théa,

Je trouve que l'ensemble manque de cohérence, d'émotion et de simplicité. Quelques images et idées alambiquées. Peut-être le texte pourrait-il être retravaillé pour devenir plus lisible avec plus de clarté. Ne vous découragez pas.

Bien à vous.

   Proseuse   
25/2/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Théa,

Je suis un peu mitigée sur ce texte , l' ensemble me parait, comment dire ? trop statique ... tout compte fait, le titre ne me convient pas, peut-être, parce que justement j' aurais aimé quelques folles éclaboussures à vos mots ! tout est trop calme et évident, du coup pas assez intense à mon sens pour être crédible au point de n' avoir plus besoin de rêver !
enfin, ce n' est que mon ressenti ( un peu brouillon, je vous l' accorde ! ) :-)
Ceci dit l' écriture est belle !
à vous relire bientôt


Oniris Copyright © 2007-2019