Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TheDreamer : Le portrait
 Publié le 02/05/17  -  8 commentaires  -  714 caractères  -  170 lectures    Autres textes du même auteur

Le portrait anonyme d'une jeune fille accroché au mur d'un musée.


Le portrait



Le cadre est si petit : une miniature
Ovale, d’un bois mat sur le mur exposé.
Son visage est très fin et son teint est rosé,
Sous les traits du pinceau que le dessin capture.

Tout est précis, tout est beau, sans fioriture,
D’un art admirable et savamment composé :
Le rouge est sur la joue en un point déposé
Et délicatement la bouche se clôture.

Le peintre lui disait : « Souris ! » Elle sourit.
Et lorsqu’un rayon blanc du soleil atterrit
Sur le vieux portrait elle apparaît plus vivante.

Ainsi, dans le musée où chacun vient la voir,
Elle parait penser : « Passez à la suivante ! »
À sa place, fidèle et toute à son devoir !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Marie-Ange   
13/4/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai eu un jour, la même émotion, pour le visage d'une femme en photo, noir et blanc, mais tellement expressif, que j'ai éprouvé le besoin d'en faire un "portrait écrit".

Peu à peu le portrait s'anime, ainsi ce lieu un peu austère qu'est un musée, le devient beaucoup moins, vous m'avez donné l'envie de découvrir "cette miniature", car ce "Elle" me reste mystérieux mais devient attachant.

Pour le fond le ressenti est bien là, pour la forme, je trouve qu'il y a un peu trop de "et" (onze) dont des "est" ou "et " successifs :

" Son visage est très fin et son teint est rosé, "
" Tout est précis, tout est beau, "

Je n'ai pas trop aimé non plus "la bouche se clôture"

Ces quelques petits défauts "retouchés" devraient le rendre plus attrayants.

   papipoete   
18/4/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
classique
Telle la Joconde qui ne nous quitte pas du regard, le visage de la jeune fille allume ses yeux qui semblent nous dire << au suivant !>>
NB une peinture délicate et fraîche comme la rosée pour montrer cette fille qui sourit au point de paraître vivante !
le 8e vers " la bouche qui se clôture " est-il approprié ?
la diérèse de su/i/vante ( 13e vers ) choque un peu
papipoète

   Cristale   
2/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour TheDreamer,

Un pseudo qui va bien au poète qui nous présente de bien jolis tableaux.

Depuis que je lis vos œuvres, je confirme y trouver la délicatesse d'un regard qui découvre et magnifie les choses les plus simples.

L'auteur s'affranchit de quelques règles basiques, pourquoi pas ?
Le rythme de ce vers par exemple : 4/3/5 qui a du fermer la porte de la catégorie initiale...
"Tout est précis, tout est beau, sans fioriture,"

Pourtant la musique est là, comme quoi il est possible de franchir certaines lignes tracées d'office.

Une toile en médaillon que j'accrocherais volontiers sur le mur de mon salon...votre poème à côté.

Bravo et merci poète rêveur !

   PIZZICATO   
2/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai apprécié le fond : un visage anonyme qui sourit dans une miniature ovale. La description est bien menée.
" Elle parait penser : « Passez à la suivante ! » C'est original.


Par contre je n'ai pas apprécié : " la bouche se clôture " plutôt se clôt (?)
"rayon blanc du soleil atterrit " un rayon qui atterrit ?

   Alexandre   
2/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour TheDreamer ! Un portrait féminin qui aurait sans doute gagné à être légèrement revu et corrigé quant à la description qui en est faite.

la bouche se clôture... n'est pas du meilleur effet.

A l'avant-dernier vers je verrais mieux... "Elle semble penser", plus mélodieux à mon goût...

Sujet intemporel qui mériterait, à mon avis, un léger lifting... mais si la critique est facile... (Vous connaissez la suite !)

   BeL13ver   
2/5/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Ce sonnet est plutôt bien construit, mais il sonne parfois étrangement. Je trouve le premier quatrain assez inégal et quelconque, tandis que le second est bien maîtrisé, et sonne admirablement. Les deux tercets ne sont pas d'excellente facture, et il n'y a pas vraiment de chute.
Après, les images sont bien choisies, bien senties. En revanche, les licences de la poésie néo-classique sont un peu trop surdosées.
J'aime un peu ce poème, et je lui rajoute une flèche haute pour le second quatrain.

   Francois   
2/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Poème plaisant et fort bien tourné, malgré 2 ou 3 petits défauts facilement corrigibles. On imagine ce portrait minuscule et discret d'une inconnue, sur qui on peut​ rêver un instant, pendant qu'une rayon de soleil caresse ce beau visage...
J'aime beaucoup le premier quatrain, un peu moins le second. Les tercets sont agréables. Peut-être faudrait-il un dernier vers plus marquant ?
Question : ce portrait existe-t-il vraiment ? Et dans quel musée ?

   Michel64   
3/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ce poème, la description d'un tableau, est une bonne idée je trouve.

Dommage que quelques vers manquent de fluidité à cause d'une césure tombant un peu au hasard et les rendant moins harmonieux (vers 5, 6 et 11).
"...la bouche se clôture" me parait un peu maladroit.
Je pense qu'en remettant sur le métier ce texte il pourrait devenir aussi charmant que le visage décrit. Mais tel quel il ne m'a pas ému. Désolé.
La prochaine fois j'en suis sûr.

Michel


Oniris Copyright © 2007-2017