Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Forums 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
archibald : Ma hmmm
 Publié le 08/11/22  -  10 commentaires  -  1636 caractères  -  199 lectures    Autres textes du même auteur

« Je joue de la guitare sommaire. » (Bobby Lapointe)


Ma hmmm



https://www.aht.li/3740184/Ma_hmmm.WAV


J'ai toujours aimé les blasons,
Voilà pourquoi cette chanson
Traite d'un sujet qui m'habite :
Ma hmmm.

J'ai eu le désir impérieux
De renseigner tous les curieux
Et de décrire, envie subite,
Ma hmmm.

Elle est d'un aspect singulier,
Son profil est irrégulier
Comme certaines cucurbites,
Ma hmmm.

Son prépuce est resté intact,
Cela dit sans manquer de tact
Envers mes amis wahhabites,
Ma hmmm.

On ne peut pas dire qu'elle est
Une offense aux Sénégalais
Ni le désespoir des presbytes,
Ma hmmm.

On peut y voir juste en dessous
Deux attributs de quelques sous
Qui avec elle cohabitent,
Ma hmmm.

Juste au-dessus c'est un plumet,
Des poils soyeux comme un duvet
La préservent de la phlébite,
Ma hmmm.

Elle a traversé des déserts
Et désormais je ne m'en sers
Guère plus que les cénobites,
Ma hmmm.

N'allez pas croire toutefois
Qu'elle en aurait perdu la foi,
De temps à autre elle palpite,
Ma hmmm,

Pour quelqu'une, péché véniel,
Qu'elle mène au septième ciel
Et même parfois sur orbite,
Ma hmmm.

J'entends ruer dans les brancards :
« On ne fait pas une œuvre d'art
D'une pauvre chair décrépite,
Ta hmmm,

Un tel appendice est ignoble,
Il est bien des objets plus nobles. »
Pense-t-on m'avoir convaincu ?
Mon hmmm.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ornicar   
28/10/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Après le blason de Cristale (L'ode au phallus) qui a remporté un beau succès, un autre blason consacré à... devinez quoi ? Encore un savoureux télescopage comme seul Oniris ou le hasard peuvent en produire !

Si l'attribut, qui à aucun moment n'est nommé, est le même, la manière en diffère fondamentalement. Ici, le style est plus dépenaillé, relâché comparativement, plus simple et décontracté. Il s'agit surtout de faire rire à bon escient.

L'expression et les octosyllabes sont fluides et coulent sans effort, que ce soit à la lecture ou à l'écoute. J'ai même l'impression que ce texte, particulièrement inspiré de mon point de vue, n'a demandé aucun effort à son auteur. Comme si ce dernier l'avait "pondu" en une heure sur un coin de table.

J'ai adoré toutes les variations et les jeux autour du mot proscrit que je ne prononcerai point ici.
C'est léger, plein d'un humour et d'un esprit polisson qui pour le coup me réjouissent. D'autant plus, quand sous le propos leste, le sens se fait plus profond avec, par exemple, cette charge dans la quatrième strophe à l'endroit des intégristes religieux de tout poil ("Envers mes amis wahhabites,"). Et pan ! Bien jeté ! De même, j'apprécie beaucoup l'autodérision de la huitième strophe ("Et désormais je ne m'en sers / Guère plus que les cénobites,") quand une certaine gravité affleure à la surface de la farce.
Enfin, la chute est du même tonneau avec sa dernière rime sous-entendue que tout le monde aura devinée et... anticipée.

Certains commentaires ne manqueront pas d'épingler le manque de poésie de votre poème. Ils auront raison et... tord à la fois. C'est l'esprit ludique qui prévaut ici. De ce point de vue, le but est atteint. C'est une totale réuss...ite !

Ornicar ( Espace Lecture )

   Mokhtar   
29/10/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Depuis que Cristale a amené le sujet sur la place publique, le thème se maintient (!) dans l'actualité du site.

La drôlerie est percutante, la technique est très au point, l'imagination au rendez-vous. La chute est à l'unisson. Beau travail.

Petite réserve sur la musique : un peu trop ballade romantique à mon oreille. On aurait peut-être dû donner un peu plus dans le cocasse.

Bravo pour l'humour constant, qui évite le piège de la vulgarité.

Merci pour les éclats de rire.

Mokhtar en EL

   papipoete   
8/11/2022
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour archibald
Une chanson accompagnée à la guitare, qui me rappelle un moments hilarant, quand Kad Merad jouait de la gratte " sans les mains ", lors d'un spectacle des enfoirés.
Des paroles coquines, sans être trop crues, qui purent donner des convulsions à quelque oie blanche, me font sourire.
NB un sujet que je ne saurais pas traiter, car bien que mâle je trouve cette hmmm tellement hideuse, mais bon !
Notre Cristale lui rendit un hommage appuyé dernièrement, quand Vous, vous moquez gentiment de cet attribut, bien encombrant parfois ( sans offense aux sénégalais ! )
j'aime bien la strophe du péché véniel

   Anonyme   
8/11/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Archibald,

Il allait oser, Archibald l'a fait avec un mélange d'humour et d'auto-dérision qui m'ont bien plu.
Le sujet est original, les paroles bien ficelées.
J'aime beaucoup l'ensemble, texte, musique et interprétation.

   arigo   
8/11/2022
 a aimé ce texte 
Bien
Pour le coup, le thème est clair !
Il fallait oser le sujet, il fallait oser nous présenter votre "hmmm" pour qu'en plus, on émette un avis là-dessus.
Blague à part, les jeux de mots sont là, j'ai écouté la chanson qui est plutôt plaisante.
C'est une lecture rafraichissante et agréable, qui fait du bien, qui tend à sourire, voire à rigoler.
Merci pour le partage,

Arigo

   Charivari   
8/11/2022
j'adore les chansons paillardes et celle-là est bien relevée tout comme il faut. J'aime particulièrement les rimes des cucurbites (quel joli nom de légume), et rimer mmm avec presbyte et wahhabite, fallait le faire (de quoi se prosterner vers Le Mec^^). Et la dernière rime on en tombe sur le mmm, donc parfait dans son genre.
(reedit: je viens d'écouter l'audio, sympa mais j'imaginais ça un poil plus gaillard)

   JohanSchneider   
8/11/2022
 a aimé ce texte 
Un peu
Comme je ne veux pas passer pour un pisse-froid, je ne commencerai pas mon commentaire par le très faux-derche "Je ne suis pas bégueule, mais..."
Le fait est que même si je salue bien bas la virtuosité langagière et l'humour ici présents, j'avoue que ce genre de texte ne m'amuse que modérément.
Et puis tant qu'à s'adonner à la paillardise, autant le faire sans s'autocensurer : les gens qui chantaient ça https://www.chansons-paillardes.com/Pere-Dupanloup-L ne mettaient pas de points de suspension ni de hmmm !
J'accepte volontiers le reproche de vivre dans le passé mais pour moi, dans le genre apologie du chibre, depuis ça https://youtu.be/JXwoMwjMcqA et ça https://youtu.be/ujiPrrkE-Jk, on n'a jamais fait mieux, ou disons plus spirituel.

   Lotier   
8/11/2022
Les chansons de salle de garde (portée par un narrateur priapique et narcissique qui place sa fierté là où l'homme excelle, c'est-à-dire sous la ceinture et devant un miroir… on n'est jamais si bien servi que par soi-même. C'est ce qu'on pourrait appeler un autoblason, tout à fait dans l'air du temps, il ne manque qu'une chaîne youtube dédiée.) ont toujours été de mon goût. (Mélanie, GB)
Sans vouloir vous offenser, mettre Ta au lieu de Ma dès le début aurait donné à l'objet… une tout autre ampleur…
Mais bon, il faut savoir se laisser porter par le flot, en ces temps où Poésie rime avec zizi et Oniris avec…

   Donaldo75   
9/11/2022
Bonjour archibald,

Est-ce le thème en vogue sur Oniris en ce moment ? Telle est la question me dirait mon cousin Hamlet. Ceci étant dit, l'exergue m'a un peu vendu - je sais, je suis un peu naïf - du Bobby Lapointe dans ce que ce poète et chanteur avait de déjanté et je me retrouve à écouter une chanson sage qui sert un texte travaillé dans sa structure et les jeux sur les mots voire les sonorités. Je trouve que l'ensemble ressemble à un exercice de style certes réussi dans l'absolu mais sans réel "peps" qui le rendrait emballant. Et à la longue - parce que le texte ne fait pas dans la concision - c'est linéaire et le tout s'étend sur la page - et dans la version sonore le temps parait passer encore plus lentement - sans taper du poing sur la table comme le faisait si bien justement Bobby Lapointe.

Oui, du bon travail. Est-ce que j'ai aimé ? Ce n'est pas ma tasse de thé, avouons le mais je reconnais la construction et l'effort demandé pour arriver à un résultat aussi carré et homogène. Et puis j'en profite pour ne pas mettre d'appréciation tant que c'est encore possible en dehors de l'Espace Lecture. 😉

   Cristale   
14/11/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour archibald,

Avec retard mais j'étais un peu absente ces temps ci...Pauvre hmmm, toujours moquée, tournée en dérision, par ses propriétaires et les spectateurs directs ou indirects. Pourtant il en existe de très belles avec un grand pouvoir de métamorphose quand elles sont choyées, heureuses de se montrer épanouies, mais pour cela encore faut-il qu'elles soient aimées et que cessent les moqueries auto-flagellantes ainsi que les paillardises à son sujet. Se moque-t-on des parties intimes de la femme ? Non, elles sont plutôt vénérées, les blasons en sont un joli support poétique.
Ceci dit, la chanson, la voix, la musique me plaisent bien ainsi que la forme et, (indépendamment de ce que j'écris plus haut qui n'est qu'un avis personnel et non une critique du style) la tenue et la teneur du blason.
Pour tout te dire, ce texte est amusant mais c'est ta hmmm qui doit faire profil bas :)

Cristale


Oniris Copyright © 2007-2023