Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 »
Melorane : Double sens
 20 commentaires | 295 lectures | Lire cette poésie 

Nuit d'amour à deux sens.


wancyrs : 8 mm
 16 commentaires | 252 lectures | Lire cette poésie 

! natas à eriolg


placebo : Les deux têtes éclatées
 21 commentaires | 526 lectures | Lire cette poésie 

Histoire d'amour, petite pensée post-écriture pour Maupassant et son « Fort comme la mort ».
Éclater le texte pour mieux appréhender le rythme.


Lotier : Le gué
 21 commentaires | 222 lectures | Lire cette poésie 

Acte I, scène 1
Till, Lith.


EmmanuelC : Dialogue à brûle-pourpoint pour une question en suspension [Sélection GL]
 22 commentaires | 221 lectures | Lire cette poésie 

Les mots règnent depuis trop longtemps sur la littérature française.
Laissons donc quelques instants la parole aux signes de ponctuation.


LeopoldPartisan : Immaculée conception
 9 commentaires | 139 lectures | Lire cette poésie 

Long poème conçu comme un livret d’opéra, c’est-à-dire avec un prélude, quatre tonalités (décorum, forum, post-partum et maelstrom) pour finir sur une variation dont le titre est emprunté au chef-d’œuvre de Malcolm Lowry et de la littérature anglophone.

Musique : « Les préludes de Lohengrin » de Richard Wagner, album « A Séance Of Dark Delusions » de Nordic Giants, album « Demon » de Gazpacho…


Lotier : Roue de la fortune
 38 commentaires | 1337 lectures | Lire cette poésie 

Rond : forme maïeutique.


Charivari : Dans la prison des mots croisés
 11 commentaires | 205 lectures | Lire cette poésie 

Jeux oulipiques.


Chlorure : Acte
 6 commentaires | 131 lectures | Lire cette poésie 

Expérimentation poïétique sur les limites du théâtre, de sa représentation ; de ses résonances en l'esprit, à la lecture.
À J. Pollock.


wancyrs : Visions
 17 commentaires | 475 lectures | Lire cette poésie 

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme…

François Rabelais


Raoul : Conseil d'orientation
 16 commentaires | 239 lectures | Lire cette poésie 

… de désorientation.


David : Je m’ê trompée
 17 commentaires | 552 lectures | Lire cette poésie 

Pour la fête des mères d'avant et d'après 1975.


c-cil : Qu’âtre ces ont - Dysorthographie poétique
 14 commentaires | 393 lectures | Lire cette poésie 

Poésie sérieusement enjouée sur les mots.
À lire à haute voix pour plus de facilité ;
partie d'un jeu de mots enfantin : il fait encore beau – croi croi dit le corbeau…


birdy : Bonne fête des oisals
 16 commentaires | 486 lectures | Lire cette poésie 

Un onirisme matinal.


David : La clé des sons
 21 commentaires | 804 lectures | Lire cette poésie 

Sans d'autre but que de produire une sonorité entraînante, neutre également par son vocabulaire, est-ce qu'il est possible de réduire autant le "temps d'un poème", vu comme une certaine méditation, une recherche d'un certain vide, une certaine paix intérieure ?


MarionTouvel : Dévotion (mathématique)
 23 commentaires | 237 lectures | Lire cette poésie 

"Pour approcher le spirituel en art, on fera usage aussi peu que possible de la réalité, parce que la réalité est opposée au spirituel." Piet Mondrian


MarionTouvel : Posture
 12 commentaires | 294 lectures | Lire cette poésie 

La masse atomique de N peut varier... mais ça n'a rien à voir.


karminator : Chaos
 15 commentaires | 721 lectures | Lire cette poésie 

Travail littéraire sur le chaos.

Le premier Laboniris, "texte" controversé sur Oniris.
Extrapolation de la démarche du poète québécois Claude Gauvreau.


PostBlue : 5:14:31
 24 commentaires | 786 lectures | Lire cette poésie 

Dévorer les désirs (...) au bout d'une léontine / Le temps ne finit pas de s'arrêter.


MarionTouvel : Dvāparayuga
 10 commentaires | 388 lectures | Lire cette poésie 

Broderies sur kigo persos, l'almanach qui figure de manuel. Sigur Ros/Jonsi en bruits de fond.
Les feuilles du châtaignier en tombent. Krishna est mort, vive Krishna !
Un arrière-goût de fin du monde, autant de pieds qu'il y a de jours, mais rien à prendre trop au sérieux.


(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2020