Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 3 4 ... 40 »
memitte : La femme qui se grattait la barbe
 6 commentaires | 25232 caractères | 100 lectures | Lire cette nouvelle 

Réflexions sur bientôt trente ans de vie à Alger.


plumette : Sacha
 16 commentaires | 17985 caractères | 76 lectures | Lire cette nouvelle 

– Vous aussi, on vous a prévenus ?


Donaldo75 : Des restes de civilisation [Sélection GL]
 10 commentaires | 6246 caractères | 52 lectures | Lire cette nouvelle 

Oh caresse-toi, mon doux amour,
Car mes mains ont tout fané
Oh habille-toi mon bébé,
Car je les entends dans les escaliers
À cause de tout ce que nous avons vu,
À cause de tout ce que nous avons dit
Nous sommes les morts.

David Bowie


plumette : Ne le frappez pas !
 12 commentaires | 19630 caractères | 83 lectures | Lire cette nouvelle 

De la fin de l'audience jusqu'au verdict : des attentes bien différentes, chacun selon sa place, chacun selon son engagement.


Pepito : Tranches de brie – Tomme 3
 14 commentaires | 6301 caractères | 187 lectures | Lire cette nouvelle 

– C’est quoi ce truc tout décousu ?
– On pourrait appeler ça, une nouvelle… recueil de micro-nouvelles.
– Et ça existe un truc pareil ?
– Faut croire.


macaron : Ruissellements
 12 commentaires | 14657 caractères | 61 lectures | Lire cette nouvelle 

De l'eau qui ruisselle sur les toits, de l'argent qui ne ruisselle pas jusqu'en bas.


kass : Tu vas te taire, oui ?
 5 commentaires | 13721 caractères | 76 lectures | Lire cette nouvelle 

Un homme, une femme et la nuit... aussi simple que ça.


Benbarek : Le Ventoux pour finir
 8 commentaires | 7294 caractères | 63 lectures | Lire cette nouvelle 

Même en prenant toutes les précautions une sortie à vélo réserve parfois des surprises.


sukumvit : De la mort
 7 commentaires | 4400 caractères | 63 lectures | Lire cette nouvelle 

"Les larmes crevèrent. En lui s'élargissait un grand lac de solitude et de silence sur lequel courait le chant triste de la délivrance." (A. Camus)


Louise : Le seau
 5 commentaires | 27552 caractères | 35 lectures | Lire cette nouvelle 

Fragments de vie d'un afficheur du métro parisien.


(1) 2 3 4 ... 40 »

Oniris Copyright © 2007-2018