Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 »
GillesP : Une histoire, deux pastiches, trois possibilités
 16 commentaires | 21299 caractères | 131 lectures | Lire cette nouvelle 

Le style est à lui tout seul une manière absolue de voir les choses.


Charivari : Si "je" est un autre, alors "tu", c’est qui ?
 14 commentaires | 17057 caractères | 271 lectures | Lire cette nouvelle 

Voici un petit jeu d’écriture : les discours direct, indirect et indirect libre sont inversés pour mieux mettre en valeur les pensées intérieures de tout un chacun et la vacuité des conversations réelles. On ne discute bien qu’avec soi-même, pour résumer. Ici, le discours direct retranscrit les pensées du narrateur, le discours indirect est attribué aux passages descriptifs et narratifs, tandis que les vrais dialogues sont écrits pêle-mêle sans aucune indication de l’identité des interlocuteurs.


Nouvelles : Une chouette dans le plafond
 11 commentaires | 10408 caractères | 184 lectures | Lire cette nouvelle 

Un homme se suicide par passion pour les rapaces nocturnes.


MissNode : Hors siècle
 22 commentaires | 13782 caractères | 551 lectures | Lire cette nouvelle 

Un « poilu » dans le sang… Trois regards, depuis trois degrés généalogiques, pour retrouver la mémoire d’une aliénation* en hommage aux ancêtres… à tous les ancêtres.


Wiscow : Avant l'apocalypse
 4 commentaires | 7859 caractères | 128 lectures | Lire cette nouvelle 

Nuit noire, peau blanche, yeux bleus, robe rouge…
Tragédie amoureuse.


Sidoine : Ambiances
 10 commentaires | 26756 caractères | 735 lectures | Lire cette nouvelle 

Fragments intimes.


daphlanote : Manifeste
 11 commentaires | 2407 caractères | 312 lectures | Lire cette nouvelle 

Sur le monologique.


Sidoine : Le monstre e(s)t la ville : esquisse d'un théâtre de l'esprit
 6 commentaires | 15561 caractères | 114 lectures | Lire cette nouvelle 

Premier acte d'un futur drame en trois actes, où la plume se confronte à la ville.


phoebus : Journal du néant
 12 commentaires | 13273 caractères | 197 lectures | Lire cette nouvelle 

Mardi 22 mai 2012
Je viens de me demander à quoi ça sert d'écrire : ainsi, je pense détricoter la prison intérieure, ou plutôt la toile dans laquelle je me sens pris. Mais, c'est illusoire car je crois qu'on ne peut que tricoter.


Sidoine : Violences
 12 commentaires | 15288 caractères | 367 lectures | Lire cette nouvelle 

La question n'est pas comment vivre.
La question commence là où cesse le comment.


(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2017