Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 »
ferrandeix : Satiation
 11 commentaires | 3807 caractères | 86 lectures | Lire cette nouvelle 

Benoît est véritablement hanté par les mots que son esprit considère selon leur morphologie brute, indépendamment de leur signification.

Écriture euphonique : La barre verticale en exposant (') qui suit un mot représente un signe de coupe (/) simplifié. Il signale une charnière syntaxique marquée par une inflexion vocale au lieu de pause.


socque : Les alpages rouillés
 9 commentaires | 66172 caractères | 168 lectures | Lire cette nouvelle 

Le monde, monotone et petit, aujourd'hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
Une oasis d'horreur dans un désert d'ennui !
Le voyage, Charles Baudelaire

Attention, la mise en page à la fin occupe de longues lignes dont le confort de lecture nécessite un écran d'ordinateur, plus large que celui d'un téléphone.
Veuillez noter que la pièce "Angoisse se soigna (non)" se lit verticalement.


wancyrs : Rendez-vous
 28 commentaires | 3567 caractères | 279 lectures | Lire cette nouvelle 

Tsoin tsoin tagada tsoin tsoin

Micro-nouvelle en onomatopées.


GillesP : Une histoire, deux pastiches, trois possibilités
 18 commentaires | 21299 caractères | 228 lectures | Lire cette nouvelle 

Le style est à lui tout seul une manière absolue de voir les choses.


Charivari : Si "je" est un autre, alors "tu", c’est qui ?
 18 commentaires | 17057 caractères | 453 lectures | Lire cette nouvelle 

Voici un petit jeu d’écriture : les discours direct, indirect et indirect libre sont inversés pour mieux mettre en valeur les pensées intérieures de tout un chacun et la vacuité des conversations réelles. On ne discute bien qu’avec soi-même, pour résumer. Ici, le discours direct retranscrit les pensées du narrateur, le discours indirect est attribué aux passages descriptifs et narratifs, tandis que les vrais dialogues sont écrits pêle-mêle sans aucune indication de l’identité des interlocuteurs.


Nouvelles : Une chouette dans le plafond
 11 commentaires | 10408 caractères | 225 lectures | Lire cette nouvelle 

Un homme se suicide par passion pour les rapaces nocturnes.


Wiscow : Avant l'apocalypse
 5 commentaires | 7859 caractères | 165 lectures | Lire cette nouvelle 

Nuit noire, peau blanche, yeux bleus, robe rouge…
Tragédie amoureuse.


Sidoine : Ambiances
 10 commentaires | 26756 caractères | 947 lectures | Lire cette nouvelle 

Fragments intimes.


daphlanote : Manifeste
 11 commentaires | 2407 caractères | 354 lectures | Lire cette nouvelle 

Sur le monologique.


Sidoine : Le monstre e(s)t la ville : esquisse d'un théâtre de l'esprit
 6 commentaires | 15561 caractères | 158 lectures | Lire cette nouvelle 

Premier acte d'un futur drame en trois actes, où la plume se confronte à la ville.


(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2022