Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 3 4 ... 51 »
Ramana : Le pays que l'on aime
 4 commentaires | 99 lectures | Lire cette poésie 

Le "pays que l'on aime", c'est celui que tu vois à travers le filtre de ton âme du moment. Celle-ci est versatile, il suffit parfois d'un je-ne-sais-quoi pour que tombe ton manteau de tristesse (ou inversement, cela va sans dire !). Mais aussi, chaque épreuve est une fleur que tu sèmes...


Quidonc : Changement climatique
 8 commentaires | 119 lectures | Lire cette poésie 

Les orages de la vie n’épargnent pas les cœurs qui s’aiment et souvent les reproches remplacent petit à petit la tendresse.


SaintEmoi : Angoisse
 5 commentaires | 103 lectures | Lire cette poésie 

L'angoisse, peur infondée, aussi archaïque que puérile, est je crois maintenant notre sentiment le plus déterminant. Elle nous pousse et nous tire, et, lorsque nous tentons de la comprendre, elle aggrave ses assauts pour demeurer insondable. Ce fut ici une autre tentative, de celle où de l'enfance remonte comme une bile.


HND : Amnésie
 4 commentaires | 117 lectures | Lire cette poésie 

Ce texte a pour prétention d'évoquer le grand mystère de l'humanité. Qui sommes nous ? D'où venons-nous ? Et pourquoi ? Seul le silence nous répond. Et la science se heurte à ce temps qui défile, nous laisse seuls et nous rend fous, car elle n'a pas d'explication à notre condition de mortels.


Mokhtar : El Golea, oasis algérienne
 15 commentaires | 190 lectures | Lire cette poésie 

El Golea (ou El Menia) est une ville oasis à 870 km au sud d’Alger. Les Chaâmba sont des bédouins, maintenant sédentarisés dans le sud algérien. Pasteurs, ils parcouraient le désert pour nourrir leurs chameaux et leurs chèvres.

Nota : Suivis d’une virgule, mes « e » sont muets à la césure. C’est proscrit, mais j’aime bien.


Ithaque : Clair de lune
 11 commentaires | 116 lectures | Lire cette poésie 

Romantisme d'un autre temps : 1905, au fil de l'eau...


Anje : La fée rime
 7 commentaires | 156 lectures | Lire cette poésie 

"Vous avez la technique et l'incantation. Vous dites les mots qu'il faut dire et chacun laisse après lui un sillage de mystère. N'est-ce pas là la vraie poésie ?" Paroles de Gustave Thibon à Jean Berthet.


pieralun : Moi, Lion d’Athéna
 12 commentaires | 119 lectures | Lire cette poésie 

Palmyre est une oasis du désert syrien.
Elle connut beaucoup de civilisations et fut un carrefour du commerce caravanier.
La ville ancienne était très riche en ruines archéologiques, Tadmor représentant la partie moderne de la cité.
Le Lion d’Athéna, le temple de Bêl, entre autres, furent détruits par Daesh qui occupa les sites entre 2015 et 2017.


inconnu1 : Quand Catherine choisit Jules, Jim reste seul
 10 commentaires | 140 lectures | Lire cette poésie 

Quand deux amis aiment la même personne, généralement l'un des trois souffre du bonheur des deux autres. Je n'ai pas été l'élu.


BoyAndGirl : La fosse des Mariannes
 4 commentaires | 101 lectures | Lire cette poésie 


Queribus : Missolonghi
 5 commentaires | 79 lectures | Lire cette poésie 

Il s’agit d’un petit hommage au grand poète anglais Lord Byron, parti en Grèce combattre aux côtés des insurgés contre l’occupant turc et mort là-bas.


Hiraeth : Sonnet de la fin du monde
 6 commentaires | 146 lectures | Lire cette poésie 

Dieu parle à l'homme.


Damy : Je me tiens debout
 15 commentaires | 323 lectures | Lire cette poésie 

Essai suite à l'écoute de Christophe André.


HND : Domination
 7 commentaires | 140 lectures | Lire cette poésie 

Poème d'amour qui décrit la fragilité et l'éphémère d'un sentiment mystérieux qui transporte, transperce, et transcende dans une illusion d'éternité.


Mokhtar : La dame voilée
 18 commentaires | 260 lectures | Lire cette poésie 

« Tant de livres faits sur la peinture par des connaisseurs n’instruiront pas tant un élève que la seule vue d’une tête de Raphaël. » VOLTAIRE 1859.
Souvenirs d’un choc lors de l’exposition « Raphaël, les dernières années », Louvre, début 2013. Portrait de : « La donna velata ».


Ithaque : Sombra y luz
 16 commentaires | 217 lectures | Lire cette poésie 

Au bout du couloir, tout s’éclaire…


Provencao : Fête
 7 commentaires | 138 lectures | Lire cette poésie 

Féerie en fête.


inconnu1 : Je suis père
 9 commentaires | 147 lectures | Lire cette poésie 

Un message à mes deux petits Cochinchinois.


BoyAndGirl : Le traqueur
 9 commentaires | 171 lectures | Lire cette poésie 

L’état amoureux.


troupi : La Camargue
 16 commentaires | 224 lectures | Lire cette poésie 

La Camargue, c’est du sable et de l’eau dans le delta du Rhône, du sel et des vents fous, des chevaux blancs, des taureaux noirs qu’ici on appelle “bious”.
C’est aussi une terre de légendes avec des hommes à peu près aussi sauvages que les taureaux et les chevaux dont ils s’occupent.


(1) 2 3 4 ... 51 »

Oniris Copyright © 2007-2018