Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 3 4 ... 13 »
Arsinor : Le Chien de Buridan
 12 commentaires | 10560 caractères | 83 lectures | Lire cette nouvelle 

L'Âne de Buridan trouve un camarade.


hersen : Le petit commerce du rire [concours]
 11 commentaires | 15938 caractères | 68 lectures | Lire cette nouvelle 

« Il est rare qu’un homme seul ait envie de rire. »
Jean-Paul Sartre


cherbiacuespe : Dogme
 7 commentaires | 10098 caractères | 41 lectures | Lire cette nouvelle 

Qui détient la vérité ? Mais la vérité existe-t-elle vraiment ?


Hiraeth : Éloge de la puanteur
 14 commentaires | 2524 caractères | 188 lectures | Lire cette nouvelle 

"Là où ça sent la merde, ça sent l'être." Antonin Artaud


clarix : Les pilules d'humanité
 8 commentaires | 15014 caractères | 62 lectures | Lire cette nouvelle 

Humanité : bonté, bienveillance de l'homme pour ses semblables.


Yorik : Un musée qui brûle
 5 commentaires | 19761 caractères | 54 lectures | Lire cette nouvelle 

Quand Léo, un conservateur de musée, a pris sous son aile un jeune enfant tout juste orphelin, il ne s'imaginait pas l'héritage qu'il lui laisserait à sa mort. Aujourd'hui, ce bambin devenu septuagénaire revient tout juste de l'enterrement de son mentor, et se remémore le passé, avec les regrets et les joies qu'il inspire. En montant les étages du musée, le vieil homme réfléchit à la vie et à sa valeur.


Yannblev : Simienne partie
 8 commentaires | 5489 caractères | 69 lectures | Lire cette nouvelle 

Si prêter des sentiments aux singes était de l’anthropomorphisme, leur en dénier la possession en serait encore davantage.


Babefaon : Plus que 4 %
 10 commentaires | 12847 caractères | 133 lectures | Lire cette nouvelle 

Elle m'avait donné rendez-vous au pied de la tour Eiffel, comme à chaque fois qu'elle venait passer quelques jours dans la capitale. Elle était aussi attachée à elle qu'elle l'était à nos souvenirs d'enfance... Je ne sais pas pourquoi j'ai accepté. Probablement parce qu'il n'est pas si facile de prononcer « je n'ai plus envie de te voir ».


emju : Promenons-nous dans le bois
 12 commentaires | 5954 caractères | 121 lectures | Lire cette nouvelle 

"Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières".
Jean-Jacques Rousseau


hersen : Libre arbitre
 16 commentaires | 8025 caractères | 186 lectures | Lire cette nouvelle 


(1) 2 3 4 ... 13 »

Oniris Copyright © 2007-2020