Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche




Monocle-Zygote : Comme un implant dans ton cerveau
 5 commentaires | 15358 caractères | 36 lectures | Lire cette nouvelle 

À partir de drogues puissantes et sédatives, de nombreux cerveaux sont plongés dans un monde fictif, onirique ; avec la mission, confiée au narrateur, de protéger Ariane, et son envie d'émeutes qui pourraient enflammer les quartiers de la ville basse, il doit se poser ce dilemme – qui n'en est pas un pour lui, ayant des méthodes peu orthodoxes pour un tuteur.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Science-fiction

Malitorne : Waffen-SS
 10 commentaires | 6614 caractères | 81 lectures | Lire cette nouvelle 

‘Meine Ehre heißt Treue.’ « Mon honneur s'appelle fidélité. »

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Réalisme/Historique

Robot : Terrassement
 15 commentaires | 6778 caractères | 101 lectures | Lire cette nouvelle 

Bien que ce texte soit rédigé à la première personne, je prie l’éventuel lecteur de considérer qu’entre le personnage et moi il n’y a aucune affinité, et de ne pas associer l’un à l’autre.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Policier/Noir/Thriller

Zorba : Amour ensorcelée
 2 commentaires | 7723 caractères | 32 lectures | Lire cette nouvelle 

Dérangé. Bizarre. Braque. Lui, il préfère dire qu’il est ensorcelé. Et un jour, l’ensorcelé décide de déclarer sa flamme à Nina en lui écrivant ce texte intitulé « Amour ensorcelée ». Un écrit, qui n’est pas le premier et tout aussi agité, semble-t-il, que son auteur.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Fantastique/Merveilleux




socque : Les alpages rouillés
 8 commentaires | 66172 caractères | 144 lectures | Lire cette nouvelle 

Le monde, monotone et petit, aujourd'hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
Une oasis d'horreur dans un désert d'ennui !
Le voyage, Charles Baudelaire

Attention, la mise en page à la fin occupe de longues lignes dont le confort de lecture nécessite un écran d'ordinateur, plus large que celui d'un téléphone.
Veuillez noter que la pièce "Angoisse se soigna (non)" se lit verticalement.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Laboniris


Oniris Copyright © 2007-2020