Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche





Microbe : Un papillon sur le cerisier (épisode 2/2)
 2 commentaires | 26977 caractères | 17 lectures | Lire cette nouvelle 

À l’ombre des jeunes filles en fleurs confinées sous l’ère Heian, s’épanouissent les tankas et les haïkus.
Toute ressemblance avec des événements ou personnages ayant existé comblerait votre humble serviteur.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Réalisme/Historique

Germain : L'agent immobilier
 10 commentaires | 14464 caractères | 57 lectures | Lire cette nouvelle 

Tout commence pour Sarah par une envie de déménager et par la rencontre avec un agent immobilier sexy en diable…

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Horreur/Épouvante


Donaldo75 : Margate
 8 commentaires | 6486 caractères | 38 lectures | Lire cette nouvelle 

Margate est une ville du comté de Kent en Angleterre. Avec les villes de Ramsgate et Broadstairs, elle représente le cœur du district du Thanet et constitue l’une des stations balnéaires anglaises les plus populaires depuis presque deux cent cinquante ans. Le peintre William Turner y réalisa vers 1840, une étude intitulée « Vagues se brisant sur un rivage sous le vent à Margate ».

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Fantastique/Merveilleux


socque : Les alpages rouillés
 8 commentaires | 66172 caractères | 130 lectures | Lire cette nouvelle 

Le monde, monotone et petit, aujourd'hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
Une oasis d'horreur dans un désert d'ennui !
Le voyage, Charles Baudelaire

Attention, la mise en page à la fin occupe de longues lignes dont le confort de lecture nécessite un écran d'ordinateur, plus large que celui d'un téléphone.
Veuillez noter que la pièce "Angoisse se soigna (non)" se lit verticalement.

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Laboniris

wancyrs : Flagrant délire
 7 commentaires | 13864 caractères | 56 lectures | Lire cette nouvelle 

À ces mots, la foule ne se sentit pas de joie. Et pour montrer sa belle voix elle orchestra un joli brouhaha ; on entendit même à la volée : « Et ils se prennent pour des savants, ces connards ! »

Voir toutes les nouvelles de la catégorie Humour/Détente


Oniris Copyright © 2007-2020