Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 3 4 ... 37 »
frenchwine : Je suis devenu un méchant, comme dans les films
 6 commentaires | 18219 caractères | 40 lectures | Lire cette nouvelle 

Histoire courte, très courte.
Inspiré du réel, avec le secret espoir de devenir un vrai dur, j'ai dû regarder trop de films pour avoir voulu coucher ce texte sur la jalousie d'un amant envers l'autre amant de la belle.


Perlinpinpin : Le Bien, c'est mal
 10 commentaires | 7274 caractères | 75 lectures | Lire cette nouvelle 

De la genèse au big bang, version relookée.


Miguel : Le petit saint qui s'ennuyait
 18 commentaires | 5370 caractères | 112 lectures | Lire cette nouvelle 

Un petit saint d'église s'ennuie dans sa niche poussiéreuse ; il rêve...


Andre48 : Le grand saut
 12 commentaires | 8805 caractères | 74 lectures | Lire cette nouvelle 

Une idée d'artiste, impliquer Ronald McDonald dans un événement artistique lucratif...


Neojamin : Sur la plage
 11 commentaires | 9217 caractères | 85 lectures | Lire cette nouvelle 

Pas si loin de nous.


Asrya : Du Scorff à la Rade
 7 commentaires | 11054 caractères | 57 lectures | Lire cette nouvelle 

Un jeune se questionne sur sa vie, la Vie. Une réplique de sa mémé pourrait le sauver.


scatterbrain : Les limites de la philosophie chinoise
 8 commentaires | 24283 caractères | 138 lectures | Lire cette nouvelle 

Un homme patiente devant une médiathèque municipale. Une femme est victime d'une crise d'épilepsie. L'homme décide d'intervenir, de peur d'être poursuivi pour non-assistance à personne en danger (il vient d'obtenir son brevet de secouriste). Il forme alors une équipe de sauvetage et ça devient un gros bordel tragi-comique ingérable.


emju : Algarde
 12 commentaires | 15640 caractères | 55 lectures | Lire cette nouvelle 

Partie de pêche désopilante.


Mokhtar : Au nom du Père [Sélection GL]
 27 commentaires | 9606 caractères | 196 lectures | Lire cette nouvelle 

Cette chronique se situe au milieu du précédent siècle, quand on allait encore à la messe. Son écriture désuète et ampoulée correspond à l’époque, et surtout colle au personnage principal.
Mais il ne faut voir ci-dessous qu’une farce, une bouffonnerie, que dis-je… une pantalonnade.


Orikrin : Journée d'un péon futur [Sélection GL]
 10 commentaires | 18752 caractères | 55 lectures | Lire cette nouvelle 

Ma première incursion dans le pamphlet pur et simple. Humoristique et absurde.


(1) 2 3 4 ... 37 »

Oniris Copyright © 2007-2019