Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



(1) 2 3 4 ... 24 »
papipoete : Saint-Étienne-de-Coldre
 2 commentaires | 13 lectures | Lire cette poésie 

Toute seule, à l'orée d'un bois, se dresse la chapelle de Saint-Étienne… si loin de tout qu'il fallait être bien pieux pour y venir prier…


Nushka : Recueillement
 3 commentaires | 57 lectures | Lire cette poésie 

Une déesse mélancolique contemple le paysage devant elle.


Pouet : L'art est sur l'image
 17 commentaires | 266 lectures | Lire cette poésie 


assagui : Dole : pont Charles Nodier
 6 commentaires | 69 lectures | Lire cette poésie 

Sur le bord du canal des Tanneurs à Dole où est né Louis Pasteur.


StephCalewaert : Genèse alternative
 4 commentaires | 72 lectures | Lire cette poésie 

Je dirais science-fiction…
Mais en fait non. C'est philosophique. Oui.


Ombhre : Léthé
 6 commentaires | 85 lectures | Lire cette poésie 

Quand Al-Malheur frappe…


AlexisGarcia : Tête flottée
 4 commentaires | 70 lectures | Lire cette poésie 

Encore un texte en bloc, ou plutôt comme la panse d'un ballon, à la trivialité sereine et joyeuse, qui enfle, qui enfle, qui enfle… sans jamais éclater, en expansion qui ne veut finir… Une version de « la grosse tête » autorisée.


AlexisGarcia : Hannibal échevelé
 4 commentaires | 68 lectures | Lire cette poésie 

Avignon fin juillet. Le festival est terminé, demeurent les remparts bas. La présentation en un seul paragraphe (ce mot ne convient d'ailleurs pas exactement) est évidemment la volonté de l'auteur : le poème en prose est ici conçu comme un objet de pensée refermé sur lui-même.


Cat :  Du bruit des gouttes sur la vitre naît la pluie
 20 commentaires | 1134 lectures | Lire cette poésie 

Faut-il vraiment chercher à quoi on s'abandonne pour atteindre l'infini ?


AlexisGarcia : Le printemps dans les villes
 4 commentaires | 67 lectures | Lire cette poésie 

Ce texte est présenté volontairement en bloc pour qu'il soit lu d'un trait, comme on boit une potion. L'inspiration est venue d'une vieille photo des années soixante de la ville d'Avignon.


hersen : Des bris de rires [concours]
 8 commentaires | 180 lectures | Lire cette poésie 

« Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire. »
Guillaume Apollinaire


Absolue : L'accord parfait
 8 commentaires | 127 lectures | Lire cette poésie 

Tout se joue entre le musicien et le violoncelle.


MissNode : Mythe
 6 commentaires | 114 lectures | Lire cette poésie 

La lune étoilée de clins d'œil.


Lariviere : La nuit
 6 commentaires | 196 lectures | Lire cette poésie 


Annick : Les lavandières
 12 commentaires | 112 lectures | Lire cette poésie 


hersen : La commode et le confiturier
 11 commentaires | 177 lectures | Lire cette poésie 

Qui se ressemble s'assemble.
Vraiment ?


Hichikine : Le voilier
 8 commentaires | 173 lectures | Lire cette poésie 

L'amant réinvente celle qu'il aime à travers son regard amoureux. En parallèle, il regarde son amante le créer.


Atom : Fauteuil
 6 commentaires | 100 lectures | Lire cette poésie 

Vide-greniers.


Donaldo75 : Le bitume
 8 commentaires | 119 lectures | Lire cette poésie 

Antisocial, tu perds ton sang-froid
Repense à toutes ces années de service
Antisocial, bientôt les années de sévices
Enfin le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Qu'on ne rattrape plus.

(Bernie Bonvoisin - 1980)


MissNode : Cheminement
 13 commentaires | 148 lectures | Lire cette poésie 

Une manière de « pèlerinage sur un chemin de Compostelle intérieur », dans cette époque où la pandémie nous invite à nous replier en nos antres pour mieux retrouver nos rythmes fondamentaux, pour raviver notre flamme et nos pétillances propices à ce printemps.


(1) 2 3 4 ... 24 »

Oniris Copyright © 2007-2020