Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Laboniris
Charivari : Dans la prison des mots croisés
 Publié le 24/02/14  -  10 commentaires  -  5204 caractères  -  164 lectures    Autres textes du même auteur

Jeux oulipiques.


Dans la prison des mots croisés



Drôle de jeu, ces maux croisés
Qu’on crucifie dans un grillage !
L’être esseulé dans chaque cage
Cherche en l’autre une identité,
Un rôle à jouer pour s’enchaîner
Dans sa colonne au bon étage.

Maudit mot vrai qui tourne en rond
Dans les enclos de la Raison !
Attente anonyme au parloir,
Cachots secrets des cases noires,
Mots renversés, mots insensés,
Un palindrome, encore, espère
Réunir « R.E.V.E.R. »
Et parvenir à s’évader.





Vertical.

1. D’abord se redresser, du bas jusqu’au Très-Haut. Et depuis le sommet, dévoiler des secrets pour ceux qui sont en bas.

2. De la racine aux cimes et des cimes aux racines. // Article espagnol grimpant les Pyrénées et qui devient français dévalant la vallée.

3. Début et fin du palindrome d’un gentilhomme d’Angleterre qui disait : « Jamais impair ou pair ». // Début du rêve et du réveil. À l’envers, rampant qui sort de terre.

4. Mis à l’index. // L’œil à l’envers la reçoit, à l’endroit le cerveau la perçoit.

5. Animal spatial. // Deux romains, l’un sur l’autre.

6. État des chaussures de l’article qui aura franchi les Pyrénées quatre fois au cours de ce jeu. // Article redevenu espagnol en retournant chez lui.

7. Du boulot au dodo, du dodo au boulot, aller-retour, tous les jours. À la 3e station, connexion avec la ligne C. // Deux escaliers au-dessus du sol, juste au-delà de la.

8. « L’enfer est pavé de bonnes intentions », dit-on… Mais ici, au sous-sol, il n’y a rien de bon. Du plafond au parterre, à l’endroit à l’envers, c’est le même seul démon. // Mieux vaut le faire debout. Fin de la partie verticale, vous passez définitivement à la position horizontale…



Horizontal.

A. Vous vous teniez tout droit, sûr de vous, vertical ? Vous tombez sous un coup de casse-tête cérébral. Deux choix s’offrent à vous : se relever, de bas en haut, afin de redresser vos colonnes vertébrales et continuer debout. Ou sinon, pas de chance, vous restez allongé et l’appelez d’urgence…

B. Elles étaient de parloir pour qui vit l’aigle noir.

C. Première, pour le juif, le chrétien, et pour le musulman qui l’écrit à l’envers. // Du boulot au dodo, du dodo au boulot, tous les jours, le même aller-retour. À la 3e station, connexion avec la ligne 7.

D. Cité qui ploie sur son reflet.

E. « Existes », réflexion à l’envers d’un tiers. // Au pays du pape on attend ce prophète de la nouvelle religion qui tourne en rond.

F. Navigue dans le ciel et à l’envers du monde. // Marchandage entre chrétien et Sarrasin : pour l’un, le prix, c’est 4 et pour l’autre c’est 6.

G. Hexamètres et pentamètres empreints de démesure.

H. État qui vous permet de passer de la position horizontale à la verticale.



RÉPONSES
(écrites en blanc ci-dessous : surligner avec la souris pour les découvrir)

Vertical :
1. RÉVÉLER (qui fait « relever », lu de bas en haut)
2. SÈVES (palindrome) / LE (qui, lu à l’envers, fait « el », article défini en espagnol)
3. EVEN (palindrome anglais : « Never odd or even ») / REV (et « ver », lu de bas en haut)
4. CE / IMAGE
5. OURSE / II
6. USÉES / EL
7. RER / SI (la note musicale)
8. SS (sous-sol et soldat nazi, palindrome) / VIVRE

Horizontal :
A. SECOURS
B. RÊVEUSES (rêveuses de parloir, chanson de Barbara)
C. ÈVE (palindrome) / RER
D. VENISE
E. ES (lu à l’envers, « se », pronom réflexif) / MESSI (le joueur de football argentin)
F. RA (dieu du soleil égyptien) / IV (chiffre romain)
G. ÉLÉGIE
H. RÉVEILLÉ


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
24/2/2014
Salut Charivari

"Drôle de jeu, ces maux croisés
Qu’on crucifie dans un grillage !"

"Réunir « R.E.V.E.R. »
Et parvenir à s’évader."

Sont à mon avis les meilleurs vers de ce court poème à la gloire des mots croisés.

Bonne idée que de l'avoir illustré par un exo de ta compositiOn.
J'avoue avoir passé la souris très vite pour voir si ça fonctionnait.

Merci et bravo pour l'idée

   Charivari   
24/2/2014
merci de ne pas fournir les réponses du jeu dans vos commentaires, pour permettre aux autres de jouer la grille, s'ils le souhaitent. Si vous le souhaitez, le faire dans ce topic : http://www.oniris.be/forum/dans-la-prison-des-morts-croises-t18600s0.html#forumpost239904

   Ioledane   
24/2/2014
Je remets ici la partie idoine du commentaire que j'avais laissé en espace lecture, et qui m'a été renvoyé pour modification afin que je puisse enlever la mention des erreurs que j'avais relevées :

Je vois ici beaucoup plus un exercice et un jeu, qu'une oeuvre poétique.
Néanmoins, d'humeur à relever le défi, je me suis prise au jeu ... et la chose m'a donné du fil à retordre, toute férue de mots croisés que je sois, mais j'y suis arrivée, après moult crucifixions cervellaires (et sans regarder les solutions s'il vous plaît, j'avais d'abord essayé de les voir sur la grille mais en fait c'est plutôt en bas du texte je crois, de toute façon je ne le ferai finalement qu'après avoir envoyé mon commentaire).
C'est bien fait, indéniablement. Notamment l'indice du petit 'poème' au-dessus, et les palindromes.
Bon, y a quand même des définitions qui sont très alambiquées ...
Voilà, c'était sympa, contente de l'avoir fait, mais très embarrassée pour apporter un commentaire en lien avec la poésie ...

Du coup pour une fois je n'évalue pas. Bravo tout de même pour la prouesse intellectuelle et technique.

   aldenor   
25/2/2014
Du vrai laboniris comme je le conçois : une idée renversante, en apparence impossible à réaliser. Des mots croisés poétiques. Mais une fois que je m’y suis mis, j’ai eu le sentiment que pourquoi pas ? D’abord, le procédé secoue les puces au lecteur. Ensuite, il y’a un soupçon de poésie dans tous ces hauts et ces bas, ces à l’endroit et à l’envers, et de travers.
En tous cas, si le résultat ne l’est pas entièrement, l’entreprise est poétique !
A mon sens, l’intro en vers saborde un peu le projet ; les mots-croisés devraient se suffire.
PS : Je n’oserais montrer à personne ma solution, incomplète et gravement bancale, avant de donner ma langue au chat.

   Eclaircie   
25/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
La présentation précise "Jeux oulipiques". Quelles étaient les consignes pour cette création ?

Amatrice de mots (fléchés, surtout) croisés, j'ai été surprise de trouver ce poème et cette grille à compléter.
On se dit d'abord : mais où est la poésie ?
En lisant le poème de présentation et les définitions, on découvre la poésie.
Si le terme "maux" me gêne un peu parce maux/mot sont assez souvent mis en parallèle et je ne ressens pas la souffrance du mot dans ses cases. mais l'idée est originale.

Je n'ai pas eu la patience de chercher à résoudre entièrement la grille, j'ai préféré savourer les définitions connaissant la solution.

J'ai passé un bon moment, merci et bravo !

   Anonyme   
20/1/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Poème musical, avec de jolis images avec ses grilles de prison des barreaux pour les mots !

Quant aux mots croisés, trop difficiles pour moi à part 2 définitions.

   PatriciaBD   
14/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Cruciverbiste passionnée, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce poème original ainsi qu'à résoudre la grille proposée.

   LJB   
25/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
L'OULIPO permet à l'imagination des créations fort originales.
Ce mélange de poésie et de mots croisés est une vraie réussite.

Le poème et le jeu se complètent totalement en s'associant aux jeux sur les mots.

   silvieta   
5/3/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime l'aspect résolument moderne de ce travail mi- poétique mi- graphique, très 20e-21e siècle dans son alliage.

L'audace de la juxtaposition n'enlève rien à la qualité du poème lui même, pas entièrement rimé mais intelligible, évocateur. Il véhicule complètement ce que l'on ressent lorsque l'on s'évertue à remplir une grille de mots ( "maux" ) croisés et probablement aussi ce que ressent celui qui en crée.

Par manque de temps je n'ai pas encore essayé de remplir la grille. Plus tard peut-être.

   Queribus   
17/3/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Charivari,

La bonne surprise de la journée; en effet, n'en déplaise à certains, nous sommes toujours dans le domaine de la poésie avec l'humour et la drôlerie en plus accompagnées d'une grande finesse; en un mot, un superbe écrit fort réussi. je pense que très peu d'entre nous seraient capables d'en faire autant. J'attends le prochain exercice avec impatience.

Bien à vous


Oniris Copyright © 2007-2017