Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Bleuterre : Déclaration
 Publié le 03/05/15  -  5 commentaires  -  558 caractères  -  200 lectures    Autres textes du même auteur

Le désir en forme d'haïkus.


Déclaration



Sur ton grain de peau
La nuit dans son silence
Forge des étoiles

Ta main anémone
Cueille le noyau orange
Un cri partagé

Sous les draps mutins
En ta pupille crépite
La promesse drue

Un vin de velours
Le cœur des tambours impulse
Le sang carminé

Au son de l'intime
Le chant de ta chair caresse
Les ténèbres de jade

Les flots fécondés
Silence fondamental
Une rive neuve

Au sable éternel
Les noces renouvelées
Attisent le jour


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bipol   
10/4/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Un vin de velours
Le cœur des tambours impulse
le sang carminé

Au son de l'intime
Le chant de ta chair caresse
Les ténèbres de jade

j'ai fait ce choix mais d'autres sont aussi beaux

un bouquet de trouvailles

vos images vivantes sont aussi belles les unes que les autres

j'ai beaucoup beaucoup aimé

   Lulu   
3/5/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai bien aimé lire ces poèmes déclaratifs. J'ai particulièrement apprécié les deux premiers que je trouve plus recherchés et plus beaux.

Je n'ai pas aimé "Le chant de ta chair caresse". Ce doit être les deux "ch" qui me perturbent... et qui semble allonger le vers quand il ne compte pourtant que sept syllabes.

Mon préféré est le second : Ta main anémone / Cueille le noyau orange / Un cri partagé. Ce que j'aime dans ces vers, c'est leur dimension suggestive qui me semble si essentielle en poésie.

Tous mes encouragements pour la suite.

   Pussicat   
3/5/2015
Je reste bloquée sur le titre : "Déclaration" qui me semble en opposition avec votre poème qui déroule une action.
A part cela, de belles images comme : "Le sang carminé / Ta main anémone..."
Un pied semble manquer à : "La nuit dans son silence", mais je peux me tromper... diérèse sur "nuit" ?
J'aime particulièrement la dernière strophe, moins : "La promesse drue",
J'ai bien aimé l'ensemble.
à bientôt de vous lire.

   Anonyme   
4/5/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une bien belle déclaration que voici.
Entre silence et cri, entre nuit et jour, étoiles et ténèbres, tout n'est que contraste.
De bien beaux haïkus.

   Anonyme   
21/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Je suis toujours un peu réticent, face à ce genre d'écrit, me trouvant un peu "voyeur", mais là rien de toute cela.

Votre texte est magnifiquement touchant, c'est une sublime déclaration, elle est faite de plein de petits détails charmants, comme par exemple :

" Sur ton grain de peau
La nuit dans son silence
Forge des étoiles"

Et puis

" Ta main anémone
Cueille le noyau orange
Un cri partagé "

Mais j'en conviens, il me faudrait citer tout le texte. Ah ! comme l'amour sublime les mots.

J'ai énormément aimé lire et relire ce poème.


Oniris Copyright © 2007-2020