Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
CICI : Ma chemise
 Publié le 07/11/07  -  9 commentaires  -  625 caractères  -  75 lectures    Autres textes du même auteur

Ce texte fait partie d’un recueil de poèmes calligraphiés et dessinés, intitulé « Avec Amour », que j’ai publié à Beyrouth en 1966.


Ma chemise



Si le matin
En enlevant votre chemise, elle se trouve à l’envers…
Qu’allez-vous faire ?
La remettrez-vous à l’endroit ?
Moi pas !
Je la laisserai suspendue à son crochet,
Coutures dehors, boutons dedans, en attendant !
Le soir venu… je l’endosserai
À l’envers bien entendu !
Le lendemain… en l’enlevant
Elle reviendra comme avant !
De l’envers à l’endroit
Boutons dehors, coutures dedans
On y verra même les rubans !
Pourquoi nous faire du mauvais sang ?
Prenons les choses telles qu’elles sont
Et d’elles-mêmes elles s’arrangeront !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Bidis   
7/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je mets une bonne note pour me faire pardonner d'avoir eu le fou rire en lisant ce petit texte.

   Couette   
7/11/2007
Je fais exactement la même chose! bonne idée d'avoir traduit cela en vers! en lisant ton poème l'idée m'est venue de chanter "c'est le roi Dagobert qui a mis sa culotte à l'envers.." OK toi c'est la chemise (moi c'est ma veste, mon chandail..)

   irisyne   
7/11/2007
L'image est bien choisie pour prendre les choses comme elles sont. Et l'humour en plus...

   nico84   
7/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien
Une ôde au paresseux, le style est paradoxalement "travaillé" :)

   bernalot   
8/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un petit rien, comme les petites lachetés dont on s'accomode au quotidien et qui finalement amènent à réfléchir. Quelle bonne idée poétique !

   jensairien   
9/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien
bien Cici, j'aime bien ton poème et l'idée philosophique qu'il soutend, assez proche du boudhisme
Je suis curieux de voir tes prochains envois

   Anonyme   
14/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Une petite "morale" rimée.
J'ai trouvé l'idée fort bonne. Simple mais il faut y penser...

   Anonyme   
2/10/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Je me suis demandé en mon fort intérieur en voyant votre titre "Ma chemise", où vous vouliez en venir. Je n'aurais jamais songé un seul instant que vous alliez nous emmener vers cette pensée enrichaissante :

" Pourquoi nous faire du mauvais sang ?
Prenons les choses telles qu’elles sont
Et d’elles-mêmes elles s’arrangeront ! "

C'est d'une grande sagesse, belle philosophie de vie, faite pour nous la simplifier, mais l'être humain, est bien complexe, il cherche souvent à couper les cheveux en quatre.

Pour ma part, je l'aurais plutôt remise à l'endroit, trop maniaque sans doute, il faut que tout soit à sa place, ce qui m'amène parfois à bien des déboires, mais l'on ne peut pas se refaire comme cela du jour au lendemain.

Mais j'essaie de m'améliorer, et en ce sens vous avez tout à fait raison dans votre démarche, la vie n'en sera que meilleure, et nous bien plus disponible, plus ouvert, donnant moins d'importance à ce qui ne sont en fait que des banalités.

Vous m'avez enchanté ...

   David   
2/10/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Un curieux poème sur une chemise de nuit, avec un côté fantasque, une drôle d'histoire de retournement pour une fable loufoque qui reprend un air connu qui voudrait que bons nombres de problèmes se résolvent d'eux-mêmes.

Coutures et boutons dehors ou dedans ne changeront pas le sommeil qu'ils recouvrent.


Oniris Copyright © 2007-2019